Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Des dizaines de milliers de personnes prient tous les jours a Itchkovitch, "le Manhattan de Bnei-Brak", et pendant ce temps des tracteurs et des pelleteuses creusent la terre sous leurs pieds, et ce pour mener a bien l'ambitieux projet de construction d'une synagogue souterraine geante. "Les gens qui prient n'ont aucune idee de ce qu'il se passe en-dessous".

 

   

 

17 000 personnes prient tous les jours dans la synagogue Itchkovitch de Bnei-Brak, c'est ce qu'il est ressorti de l'etude faite sur place en 2010. Juste a titre de comparaison, selon le bureau central des statistique, la ville de Beit-Shean compte moins que ca d'habitants.

 

"A Bnei-Brak, Itchkovitch est l'endroit le plus strategique", declare le gardien de la synagogue, Itzhak Sheinin. "C'est comme le Manhattan des Etats-Unis, c'est comme le Kotel. quelqu'un se presente, personne ne lui demande d'ou il vient ni quelle est sa couleur. Il entre, prie et s'en va. On ne lui dit rien".

 

On retire la terre ou je serai enterre plus tard

 

A cause du taux de remplissage trop eleve des six salles de priere de la synagogue, il a ete decide qu'il n'y avait pas d'autre solution que d'aggrandir le batiment. Sauf que pour le cas il y a un gros probleme : selon la halacha il est interdit de detruire une synagogue, meme si c'est pour la reconstruire".

 

Alors qu'au-dessus il y a des milliers de personnes qui prient, les tracteurs et les pelleteuses creusent sous leurs pieds afin d'evacuer la terre et pouvoir construire de nouvelles salles de prieres. "En fait nous construisons sous le batiment existant, pendant qu'au-dessus de nous il y a en ce moment meme des centaines de personnes qui prient dans chaque salle", declare Ido Snir, le promoteur du projet. "Construire sous une synagogue alors que dans le meme temps des dizaines de milliers de personnes viennent prier, cela n'a jamais ete fait nul part au monde".

 

null

 

"Celui qui prie au-dessus n'a aucune idee de ce qu'il se passe en dessous, mais il sait ce qu'il se passe avec sa priere, en haut", s'amuse Sheinin.

 

"Je retire la terre ou je serai enterre plus tard", raconte t-il. "Toute ma vie je me suis demande quel heritage je laisserai aux generations a venir, et je suis fier que cet endroit, qui est le coeur de Bnei-Brak et le bastion du coeur juif apres le Kotel, restera comme il est, ainsi que mon nom, et pour ca il n'y a pas plus heureux que moi aujourd'hui et pour le reste des temps".

 

Cliquez sur le lien pour voir le reportage : http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-4347887,00.html.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Judaisme

Partager cet article

Repost 0