Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les bureaux de la censure ont annonce que l'application Whatsapp, le populaire service de messagerie, a ete fermee en Iran parce que son nouveau proprietaire est juif. Les iraniens craignent les troubles : "Khamenei comprend la force des reseaux sociaux".

 

 

L'Iran a bloque l'acces au service de messagerie Whatsapp, tout simplement parce que son proprietaire, Mark Zuckerberg, est "un sioniste americain". C'est ce qu'a rapporte hier la chaine americaine "Fox News".

 

Il y a deux mois, la societe Facebook de Mark Zuckerberg s'est achete Whatsapp pour la somme de 19 milliards de dollars. Le chef de la commission chargee de la criminalite sur internet, Abdulsamad Khormdabi, a declare que la raison de ce bloquage est "l'achat de Whatsapp par le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, qui est un sioniste americain". Facebook n'a pas encore reagi.

 

L'application Whatsapp est tres populaire chez les iraniens, qui correspondent aussi avec leurs amis par dela les oceans. Pour l'heure, les iraniens craignent aussi un futur bloquage de Facebook, Viber et Instagram. Abdulsamad Khormdabi a declare qu'il n'etait pas encore question de fermer les reseaux sociaux et les applications, mais a precise qu'il est tout a fait possible que cela se fasse par la suite.

 

עלי חמינאי, המנהיג העליון.

Ali Khamenei : "les reseaux sociaux sont une menace centrale"

 

Lors d'une conversation avec "Fox News", un blogger a declare que le pouvoir iranien essaie d'evaluer la puissance des reseaux sociaux. "Les gardiens de la revolution voient les reseaux sociaux comme une menace centrale a cause de la demande des jeunes, et le gouvernement est inquiet a cause des echanges d'informations", a raconte le blogger qui a demande a rester dans l'anonymat. "Le dirigeant supreme Khamenai et ses amis ont compris la force et le potentiel de ces reseaux sociaux apres les soulevements de 'la revolution verte' de 2009".

 

La "revolution verte" est le mouvement qui s'est cree en Iran apres les elections de 2009, dans le but de faire tomber le pouvoir du president Mahmoud Ahmadinejad. De nombreux membres de ce mouvement etaient des jeunes, et il fut meme surnomme "la revolution Twitter".

 

Les reseaux sociaux ont servi de moyen de direction aux chefs charges de l'organisation des manifestations contre le pouvoir, manifestations au cours desquelles des dizaines de personnes ont ete tuees et des centaines d'autres blessees. Depuis la revolution, l'acces a Facebook et Twitter est difficile, malgre que ces reseaux sociaux soient apprecies par les cadres du gouvernement. Le president Hassan Rohani, par exemple, est connu pour etre un "twitter' convaincu qui pense que Facebook est une bonne chose.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost 0