Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Des motards allemands et hollandais, tatoues et de cuir vetu, se sont joints aux kurdes et aux americains et sont arrives au coeur des combats de Kobane. Lors d'une interview exclusive accordee au journal en ligne Ynet, le president du club de motards a declare : "quelqu'un qui croit en la liberte ne peut pas rester assis et regarder la television".

 

 

Ils sont arrives d'Allemagne et d'Hollande pour aider dans la lutte contre l'Etat Islamique - et maintenant ils parlent. Apres avoir rejoint les kurdes et commence a se battre a Kobane, qui se trouve a la frontiere entre la Syrie et la Turquie, un des motards allemands a raconte : ""quelqu'un qui croit en la liberte ne peut pas rester assis et regarder la television".

 

Azrad, habitant de Cologne, en Allemagne, a compare son implication dans les rangs de ceux qui luttent contre les djihadistes aux "soldats de Tsahal qui s'engagent pour lutter contre les ennemis d'Israel. Vous connaissez votre histoire, et c'est la meme chose pour les kurdes". Le president du club de motards a donne cette interview apres etre rentre de Syrie, il a raconte avoir decide de combattre avec ses amis motards apres avoir vu la violence ecoeurante de l'EI contre les civils, femmes et enfants.

 

 

"Nous avons vu beaucoup de violence. Nous avons vu des enfants qui ont perdu leurs parents et des parents qui ont perdu leurs enfants", a explique Azrad. "Nous avons vu une situation humanitaire catastrophique, beaucoup de refugies qui ont tout perdu et n'ont plus rien". Il craint de decrire son implication directe dans les combats : "il y a beaucoup de choses dont il est impossible de parler. Si je devais dire quelque chose, que j'ai combattu par exemple, peut-etre que demain je serais traite de terroriste. C'est pour cela qu'il faut etre prudent. Il y a des fois ou tu sais que l'ennemi est en face et tres proche. Nous savons quelle genre de personnes est cet ennemi. Il est impossible de les appeler des hommes".

 

Selon ses paroles, il craint aussi ce qu'il se passe chez lui, sur le vieux continent : "ca arrive petit a petit meme en Europe. Nous sommes surs que cela va devenir un probleme mondial", precise-t-il tout en expliquant que ce n'est pas a lui et a ses amis de faire cela : "ce n'est pas notre role de combattre, c'est le role de l'OTAN et des differends pays. Si les gouvernements ne font rien, il ne se passera rien".

 

 

Azrad fait partie du club de motards de Cologne appele "Median Empire Motorcycle Club" qui a publie des photos de leur voyage dans la ville kurde, habilles de cuir, les bras tatoues et l'arme a la main. Sur la page officielle du groupe il a ete ecrit que les motards sont partis au Proche-Orient pour aider les combattants. Sur certaines photos ont voit les allemands qui distribuent a manger a des enfants, dans ce qui ressemble a un camp de refugies. Contrairement aux europeens qui se joignent a l'EI, et dont la plupart ne sont pas sur "la ligne de feu", eux ils se joignent aux combats, le groupe d'allemands est motive : "pendant que certains parlent sans fin, nos garcons se battent sur le front", a-t-il ete ecrit sur la page du club de motards.

 

 

Les motards allemands se sont joints a Kobane a un autre club de motard qui s'appelle "No Surrender" et qui est venu de Hollande. Le dirigeant de ce club hollandais, Klaus Otto, a raconte que trois de ses amis sont partis a Kobane. D'autres ont ete envoyes sur d'autres fronts au nord de l'Irak. Les membres de "No Surrender" se sont joints aux forces Peshmergas kurdes sur le front de Zumar, a cote de la frontiere syrienne.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

 

Interview a voir sur le lien d'origine : http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-4582727,00.html

 
Tag(s) : #Actu