Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La grande journaliste du journal "New York Times", qui en general n'epargne pas Israel, a decrete : "Israel a pris le dessus, et le Hamas est responsable de la nouvelle violation du cessez le feu". En plus de cela, elle et ses amis sont accuses par le magazine "Forbes" d'avoir une vision unilaterale du conflit.

 

בכירי חמאס שחוסלו ()

Les responsables du Hamas qui ont ete liquides

 

Une forte critique du Hamas, qui est considere comme etant le responsable de la prolongation des combats et du sang verse a Gaza, considere qu'Israel a pris l'avantage militaire - c'est ce qu'il ressort des ecrits de la journaliste vedette du "New York Times" en Israel. La journaliste, Judy Rodorn, qui en general n'epargne pas Israel, a accuse cette nuit le Hamas d'etre responsable "des violations successives du cessez le feu, tout en jurant de continuer a tirer des roquettes sur Israel jusqu'a ce qu'ils obtiennent une reponse positive a leurs exigences".

 

Rodorn a ecrit que : "apparemment le dernier cycle de violences a donne la superiorite a Israel dans les combats qui continuent contre toute attente, et se transforment en guerre d'usure". Selon elle, les salves de roquettes tirees hier sans interruption depuis la bande de Gaza vers Israel n'ont engendre que tres peu de degats, et la menace de tirer sur l'aeroport Ben Gourion n'a pas ete realisee. Le Hamas a enterre ses dirigeants preferes, tout en tirant leurs roquettes fabriquees maison et sans valeurs", a ecrit la journaliste.

 

"L'avantage d'Israel n'est jamais apparu autant au reste du monde", a decrete Rodorn. "Contrairement aux stades precedents de cette guerre, Israel a reussi cette semaine a obtenir des renseignements tres importants qui lui a permis de frapper un grand coup en bombardant precisement sa cible tout en limitant les pertes civiles qui mettent le monde en colere".

 

Malgre cela, Rodorn et ses amis du "New York Times" ont ete place au coeur d'un reportage critique du magazine "Forbes", qui les accuse d'avoir une vision unilaterale du conflit, et en faveur du Hamas. Gary Weiss, qui est un des meilleurs journalistes economiques du monde, a surnomme cela "une intifada mediatique", et il s'est exprime sur la facon dont plusieurs medias americains sont devenus des acteurs de la guerre du Hamas".

 

Le magazine "Forbes" a denonce une epidemie de journalistes negligeants qui exagerent leurs "les descriptions de douleur et de perte des palestiniens de Gaza" - et qui soutiennent le Hamas en faisant cela. Le magazine rappelle que le Hamas est une organisation terroriste et reconnue comme telle par les Etats-Unis, l'Union Europeenne, le Canada, le Japon, l'Egypte et la Jordanie, mais pas par le "New York Times"et d'autres journaux.

 

Tsahal a publie cette semaine que le Hamas a tire 30 roquettes a partir des installations de l'ONU, 248 a partir d'ecoles et 331 a partir de mosquees. "Il est impossible de ne pas etre etonne", a ecrit le magazine, "que le 'New York Times' ne rapporte pas lui meme ces faits, pourquoi il ne se sert pas des informations et des films de Tsahal sur les roquettes qui sont tirees des zones d'habitations, et pourquoi il n'interroge pas les habitant eux-memes ?"

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

 
Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :