Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
Cette annee le ministere de l'education nationale rend obligatoire l'education des valeurs sionistes des le plus jeune age. Des la maternelle les enfants chanteront l'hymne national, et a la primaire ils apprendront l'Hatikva en cours de musique. Les directeurs d'etablissements sont satisfaits : "pour que les lyceens aient envie de faire leur service militaire il faut leur apprendre des la maternelle ce qu'est la solidarite sociale".
 
null
 
Au ministere de l'education nationale on ne perd pas l'espoir, et on met le sionisme au centre : juste avant la rentree scolaire, le minstere rend obligatoire, pour tous les institutions scolaires et educatives d'Israel, de mettre en avant l'hymne national et les symboles de l'etat afin de renforcer l'education du sionisme, du judaisme, et de la democratie. Ainsi par exemple, a la maternelle, on enseignera la signification des symboles de l'etat, du drapeau et de la menorah, et les jours de fete les enfants chanteront l'hymne national avec les equipes educatives. Les enfants du primaire apprendront l'hymne national en cours de musique, et en cours de civisme et de l'hebreu, l'accent sera mis sur la litterature.
 
En plus de cela, il sera enseigne quels sont les elements particuliers et les evenements lies a l'aspect et a la composition des symboles nationaux.
 
null
 
Avi Meidan, directeur de lycee a Tel-Aviv, est convaincu que le ministere de l'education a raison de prendre cette decision de mettre en avant les valeurs nationales, meme s'il s'agit de programmes qui devraient etre deja etudies dans les ecoles. Selon Meidan, "nous sommes un peuple divise sur bien des sujets, mais il y a une chose qui nous reunit tous et ce sont les symboles de l'etat et le sentiment d'appartenance".
 
Meidan ajoute encore que "dans mon lycee, on affiche tous les ans des posters des grands hommes d'Israel dans la cour de l'ecole, et chaque ceremonie se termine par l'hymne national, afin que les eleves apprennent leur histoire et sachent que l'etat a ete cree au prix du sang et que rien n'est evident".
 
"Des envies d'Israel"
 
Aliza Bloch, directrice de lycee a Bet-Shemesh, a declare qu'un des roles principaux de l'ecole est d'apprendre les valeurs du sionisme et l'identite a un israelisme partage. Selon elle, "afin que les eleves qui recoivent l'ordre de se presenter sous le drapeau des l'age de 17 ans veuillent faire leur service militaire, il faut leur enseigner des la maternelle la solidarite sociale et deja connaitre le pays et ses symboles, pas seulement au travers de cours d'histoire, mais aussi par la musique, et au travers d'excursions regulieres".
 
Le professeur Asher Cohen, responsable de la commission chargee du civisme et professeur de sciences politiques a l'universite Bar-Ilan, explique que le role des symboles de l'etat est de mettre en avant les sentiments au travers desquelles on s'identifie a un groupe et on cree l'union sociale".
 
Selon lui, comme il y a des symboles de l'etat il y a aussi des symboles de mouvements de jeunesse et de regiments de Tsahal, leur but est de creer une unite de groupe. "quand les eleves apprennent les paroles de l'hymne national ils se decouvrent des envies d'Israel et alors se cree un sentiment d'unite autour de valeurs nationales partagees, et non pas sur la division du peuple".
 
 

Hatikva

Aussi longtemps qu'en nos coeurs,
Vibrera l'âme juive,
Et tournée vers l'Orient
Aspirera à Sion,
Notre espoir n'est pas vain,
Espérance bimillénaire,
D'être un peuple libre sur notre terre,
Le Pays de Sion et Jérusalem.



Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli
Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :