Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le 29 aout 2013 il a ete annonce que l'Ouganda sera le pays qui integrera sur son territoire les milliers d'illegaux d'Erythree et du Soudan qui se sont infiltres en Israel. Au mois de juin, lors d'une discussion autour d'une petition des organisations des droits de l'homme contre le changement de la loi sur les refugies illegaux, les representants de l'Etat avaient deja annonce a la cour supreme d'un arrangement avec un autre Etat, sans preciser lequel.

 

אוגנדה תקלוט השוהים הבלתי חוקיים. ארכיון

 

L'accord a ete revele le 29 aout 2013 : l'Ouganda sera pays qui integrera sur son territoire les refugies africains sejournant dans l'illegalite en Israel.

 

Le conseiller juridique du gouvernement, Weinstein, a annonce avoir etudie les accords passes entre l'envoye special d'Israel, Hagi Hadass, et l'Ouganda et qu'il n'y a rien d'illegal et qui pourrait empecher le gouvernement d'agir en fonction de cet accord. Le conseiller juridique a verifie que l'Ouganda est bien engage par la convention sur les refugies, qu'elle a bien un systeme d'integration et qui protege suffisamment les minorites, et que l'Ouganda repond aux normes de l'ONU concernant les refugies.

 

Il a encore ete transmis par le bureau du conseiller juridique du gouvernement que "pour l'heure l'Etat d'Israel n'expulse pas les soudanais et les erythreens. Leur depart pour leur pays se fait volontairement, et quand ce depart est fait apres une detention il se fait en conformite avec ce que le conseiller juridique du gouvernement a valide".

 

La regle, declare t-on au bureau du conseiller juridique, est de repondre aux droits de chaque personne de sortir d'Israel, et meme quand cette personne est en detention il faut verifier qu'il souhaite sortir de lui-meme du pays et rentrer dans son pays d'origine. C'est ainsi qu'il a ete decide pour le processus au cours duquel une personne veut quitter Israel, et a chaque moment le refugie peut revenir sur sa decision".

 

L'accord entre Israel et l'Ouganda a ete signe en juin. Les representants du gouvernement en ont informe la cour supreme lors d'un discussion autour d'une petition presentee par des organisations des droits de l'homme contre le changement de la loi sur les refugies illegaux qui permet de maintenir les refugies en detention sans jugement.

 

Le sujet principal de la discussion avec les organisations des droits de l'homme concernait l'annulation du changement de la loi qui est entre en vigueur il y a plus d'un an, et qui permet que pres de 2000 refugies soient maintenus en detention en Israel depuis des mois sans jugement. Cette modification de la loi permet a l'Etat d'Israel de maintenir en detention des refugies dans l'illegalite sur une periode de trois ans.

 

Le centre de la politique d'immigration d'Israel s'est felicite de cet accord : "on parle d'accord de ce genre depuis 2007 et il faut esperer que cette fois il s'agit d'une vraie avancee qui aidera a faire baisser le nombre de refugies illegaux sejournant en Israel, et particulierement dans le sud de Tel Aviv. Pour l'heure il ne faut pas que le gouvernement se contente de cet accord et mise tout sur lui. Il faut accelerer le processus de sortie volontaire du territoire", a declare Yonathan Yakubovitch.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :