Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Des annees de preparation, d'entrainement et d'ecoute des histoires d'heroisme ne peuvent preparer les pilotes de l'armee de l'air a l'utilisation de leurs armes pour la premiere fois, en dehors du cadre de l'entrainement. Le lieutenant David, pilote de l'escadron 'Hasilon harishona' de la base de Ramat-David, raconte sa premiere fois.

 

 

Les simulateurs perfectionnes de l'armee de l'air savent simuler de nombreuses operations : collaboration entre avions, attaque soudaine de missiles sur un avion, meteo extreme,... Mais meme les simulateurs les plus perfectionnes ne peuvent simuler le sentiment qui accompagne le moment ou tu passe le bouton du mode entrainement au mode pret a tirer. "Jusqu'a ce moment la tu ne fais qu'entendre des histoires sur les plus grands, les anciens, ou alors tu lis des livres", raconte le lieutenant David, qui a realise sa premiere attaque aerienne lors de l'operation 'Hamoud anane'. Apres l'operation, quand j'ai eu un peu de temps pour analyser tout ca, soudain j'ai compris  que maintenant je sais a quoi ressemble une attaque, je connais vraiment ce sentiment".

 

Le lieutenant David a fini sa formation quelques semaines avant le debut de l'operation. Des le premier jour de l'operation il a ete decide que les pilotes qui venaient de finir leur formation prendraient part a l'operation a Gaza. "D'un coup j'ai compris ce que j'allais faire", se souvient-il. "Je me suis prepare le plus possible avant cette mission. Je suis revenu sur tout ce qu'il faut savoir, parce que pour moi c'etait important de le faire corectement. Ce qui m'a le plus preoccupe a ete le fait que nous devions faire ca le mieux possible. Il n'y avait pas de place a l'erreur".

 

Et alors je suis arrive au moment ou il faut appuyer sur le bouton

 

 

Tard dans la nuit, pendant l'operation 'Hamoud anane', le personnel du batiment du lieutenant David se sont precipites vers les avions qui attendaient, armes, sur la piste. Quand ils ont pris la route pour le decollage, le lieutenant David a regarde en direction de l'avion du leader et a vu qu'il avait une fuite de carburant dangereuse. Il a rapporte le probleme par radio immediatement. Le leader s'est arrete, s'est dirige vers les batiments de l'escadron, et un autre pilote a pris sa place, un pilote qui avait integre recemment l'escadron. "Il n'y avait pas de temps a perdre. A ce stade de l'operation tout allait tres vite parce que nous devions decoller, arriver et revenir a temps", se souvient le lieutenant David. "Et alors est arrive le moment d'appuyer sur le bouton. J'ai attendu de voir que les bombes partent bien, et il m'a semble que ce moment durait une eternite. L'avion a tremble un peu puis j'ai lache une autre bombe. Juste au moment ou j'ai lache ma bombe j'ai vu un tir de roquettes qui partait de Gaza en direction d'Ashdod ou d'Ashkelon, alors j'ai compris que je remplissais une mission importante".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :