Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les representants du port d'Ashdod ont rencontre ces dernieres semaines les representants du ministere du budget pour discuter de la facon de faire entrer plusieurs milliards de shekels dans les caisses de l'Etat. Les employes du port sont censes avoir des remises d'une valeur de 50 a 60 millions de shekels s'il est decide de privatiser le port par le biais de vente d'actions. L'interet pour le grand public : la concurrence s'accentuera et le prix des importations diminuera.

 

 

A la veille d'une privatisation ? L'Etat est interesse a vendre au plus offrant la majorite des parts qu'il detient dans le port d'Ashdod. C'est ce qui a ete publie pour la premiere fois dimanche par 'Hadashot 10'. La maniere dont se fera la privatisation n'est pas encore decidee - vente d'actions a la bourse ou vente a un acheteur prive - mais depuis ces dernieres semaines il y a des discussions intensives entre le ministere du budget et les representants du port.

 

L'Etat veut effectuer cette privatisation depuis 2014 dans le but de diminuer son lourd deficit budgetaire. La privatisation du port d'Ashdod porte aujourd'hui sur plusieurs milliards de shekels.

 

De plus, si la privatisation se realise, l'Etat cessera d'etre l'employeur du personnel du port d'Ashdod, ce qui placera ces derniers face a un patron prive qui sera moins conciliant. Cependant, le processus de privation sera modere par l'article qui prevoit qu'il sera fait une remise importante aux employes du port qui souhaiteraient acquerir les actions mises en vente, et il est question de remises d'une valeur de 50 a 60 millions de shekels.

 

Pour le grand public, l'interet de cette privatisation serait essentiellement economique. La privatisation serait censee accentuer la concurrence sur le marche et amener aussi a la privatisation du port de Haifa. De cette maniere, les temps d'attente pour les produits d'importation seraient diminues et les prix baisseraient.

 

 

Mercredi dernier le premier ministre, Benyamin Netanyahu, s'est exprime sur les reformes que son gouvernement compte effectuer prochainement et a declare qu'aucune greve n'empecherait le gouvernement de les realiser. "Nous sommes contre les monopoles et pour la concurrence. Moins le marche est concurrentiel et plus il y a de concentration, et plus il sert un nombre reduit de groupes. Plus il est concurrentiel et plus il sert la population", a explique Netanyahu.

 

"Nous comptons poursuivre les reformes. Apres la reforme importante qui a eu lieu dans le domaine des telephones cellulaires, apres 'l'ouverture du ciel' que nous avons valide cette semaine, le gouvernement procedera la semaine prochaine a une reforme dont le but est de faire baisser les prix des voitures pour les particuliers en Israel".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0