Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le Pentagone est persuade que leurs bombes "destructrices de bunkers" les plus lourdes porteront atteinte aux installations nucleaires iraniennes les plus fortifiees, mais ne les detruiront pas. Pour cette raison, ils demandent un budget supplementaire afin d'ameliorer leur capacite de penetration. D'apres un cadre, aujourd'hui seule une arme nucleaire tactique detruirait ces installations.

 

 המפציץ החמקן B-2 שאמור לשאת את הפצצות הכבדות (צילום: איי פי)

 

Le Ministere de la Defense des Etats-Unis est persuade que les bombes "destructrices de bunkers" les plus grosses a la disposition de l'armee americaine ne sont pas capables de detruire les installations nucleaires fortifiees iraniennes. C'est ce qu'a publie le journal "Wall Street Journal" dans la nuit de vendredi. Dans l'article publie, il est revele que des membres du Pentagone sont arrives a la conclusion que les bombes conventionnelles, d'un poids de 14 tonnes, ne sont pas suffisantes et qu'il faut les ameliorer.

 

Le principal soucis est l'installation d'enrichissement d'uranium des iraniens "Pordo" a cote de la ville de Qom. L'installation qui contient des centrifugeuses de nouveau modele est construite sous une montagne. Un ancien cadre du Pentagone, specialiste du dossier iranien, a declare qu'a l'heure actuelle seule une arme nucleaire tactique est capable de detruire cette installation. "A partir du moment ou les choses commenceront a se passer sous la montagne, alors tu auras besoin de quelque chose pour detruire cette montagne", a-t-il declare.

 

צילום: AP

 

Le Ministre de la Defense des Etats-Unis, Leon Panetta, a reconnu lors de l'interview accordee au journal, que ces bombes sont insuffisantes face aux installations iraniennes les plus fortifiees. D'apres lui, elles necessitent encore des efforts de developpement, mais il est sur qu'apres, ces bombes seront pretes pour cette mission. "nous essayons encore de les developper", a declare Panetta.

 

Il a ajoute : "le developpement de ces bombes n'est pas destine a transmettre un signal a un pays en particulier. C'est une possibilite que nous pensons devoir avoir notre arsenal, et nous continuerons d'y investir". Ainsi, il a precise aussi qu'a aujourd'hui la bombe la plus lourde ferait de "gros degats" aux installations nucleaires souterraines de l'Iran, mais ne les detruirait pas completement.

 

"Nous sommes dans une phase de developpement, et je suis persuade que nous sommes tres pres, disons ca comme ca. Nous travaillons encore sur ces bombes, car il n'est pas facile d'etre sur qu'elles feront ce que nous voulons", a-t-il conclu.

 

D'apres un autre cadre de la securite, les Etats-Unis ont d'autres possibilites de faire reculer le programme nucleaire iranien - en plus des bombes. "Elles ne resument pas du tout les moyens a notre disposition pour faire face au probleme".

 

Un autre cadre officiel a precise que le Pentagone est parfaitement capable de mettre en place une capacite plus importante de bombes avec l'aide combinee de missiles guides qui empecheront l'acces aux sites. "Il y a un interet a ces installations profondes dans la montagne, mais il faut toujours y rentrer et en sortir", a-t-il precise.

 

Cette semaine le Pentagone a demande au Congres de financer l'amelioration des bombes qui leurs permettra de penetrer plus profondement dans le sol avant d'exploser. Jusqu'a maintenant, les americains ont construit 20 bombes de ce type pour une somme de 330 millions de dollars. La demande actuelle de budget est d'un montant de 82 millions de dollars.

 

Le Senat prepare d'autres sanctions

 

Suite aux sanctions decretees par les americains sur la banque centrale d'Iran et l'embargo europeen sur le petrole iranien, les legislateurs de Washington continuent d'essayer d'aggraver la punition contre Teheran. Les dirigeants de la commission banquaire du Senat a informe de son intention de presenter la semaine prochaine une loi qui augmentera les sanctions economiques contre Teheran.

 

Le but : porter encore plus atteinte aux revenus du petrole de Teheran et forcer ses dirigeants a abandonner leur programme nucleaire. Les senateurs des deux partis qui se tiennent derriere cette initiative parlent d'atteinte directe a l'organisation des tankers de la societe maritime nationale, a la societe nationale de petrole iranienne, et aux entites etrangeres qui achetent du petrole a des groupes en rapport avec les gardiens de la revolution.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli

Tag(s) : #Actu
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :