Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

"L'adrenaline est montee. Le soldat qui etait au poste de controle m'a dit 'je te dois la vie'", c'est comme ca que la soldate, X, raconte son histoire, apres avoir tire sur un palestinien de Hebron, age de 17 ans, qui avait menace un combattant avec un pistolet factice. "Je savais que si je faisais une erreur, il pouvait etre tue".

 

צילום: גיל יוחנן

 

"J'ai vu le palestinien sortir le pistolet de sa poche arriere. Il l'a presse sur le soldat. J'ai vite vise avec mon arme. J'ai cherche le bon angle et j'ai compris que je n'avais que quelques secondes pour tirer, sinon le soldat pouvait etre blesse", c'est comme cela que X, soldate des gardes-frontieres, raconte comment elle a tire et tue un palestinien de Hebron age de 17 ans qui a menace hier un soldat avec une arme. Plus tard, il s'est avere que cette arme etait un pistolet factice.

X, caporale au sein des gardes-frontieres etait au poste de controle au moment de l'incident. "Le soldat a demande sa carte d'identite a un adolescent palestinien age de 17 ans", se rappelle-t-elle. "Je suis sortie pour remplir le rapport du check-point, et au meme moment j'ai entendu du bruit et j'ai vu le palestinien qui attaquait le soldat et sortait une arme". La soldate raconte avoir tire trois balles. "Je savais que si je faisais une erreur, le soldat pouvait etre tue. En tant que celle dont c'est la mission, je devais faire ca pour mon ami du poste de controle et pour le pays".

 

העמדה שבה היו הלוחמים (צילום: גיל יוחנן)

 

X a ajoute ne pas avoir eu peur. "L'adrenaline est montee. Le soldat qui etait au poste de controle m'a dit 'je te dois la vie'". La soldate a repondu que c'etait sa mission : "il n'y a pas la d'heroisme, c'est pour cela que nous sommes formes. Tout combattant s'attend a ca. Je n'ai ni hesite ni eu peur".

 

Le commandant des gardes-frontieres, le major general Amos Yaakov, a declare : "je felicite la soldate, qui a agi avec conviction et professionnalisme afin de mettre fin a l'incident, et c'est exactement ce que l'on attend des combattants gardes-frontieres. C'est pour cela qu'ils sont formes".

 

Des responsables palestiniens ont declare que le defunt etait le frere d'Awad Salima, prisonnier palestinien qui avait ete condamne a la prison a vie et libere dans le cadre de la premiere vague de prisonniers echanges pour la liberation de Guilad Shalit. Awad Salima avait ete mis en prison en 1993 apres qu'il ait poignarde un civil israelien. Il a effectue 18 ans de prison avant d'etre libere dans le cadre de cet accord.       

 

Salima a ete expulse vers la bande de Gaza lors de sa liberation. Le groupe des prisonniers liberes ont publie hier un message pour reconforter Salima de la mort de son frere.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0