Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sur fond de lutte dans la rue ultra-orthodoxe contre ceux qui veulent faire leur service militaire dans Tsahal, des caricatures ont ete publiees ou on voit ces soldats presentes comme des "ultra-orthodoxes a la religion facile". Un soldat ultra-orthodoxe reclame 30,000 shekels de dommage et interets contre le caricaturiste : "nous voulons donner a l'Etat".

 

 

Est-ce que le tribunal va proteger la renommee des soldats ultra-orthodoxes face a ce qui ressemble a une incitation contre eux dans la rue ultra-orthodoxe ? Un soldat ultra-orthodoxe qui sert dans Tsahal, a presente cette semaine, de maniere exceptionnelle, une demande de dommages et interets d'un montant de 30,000 shekels contre l'auteur des caricatures ou les soldats ultra-orthodoxes sont presentes comme des "haredakim" -  "des ultra-orthodoxes a la religion facile".

 

Le soldat pretend dans le depot de plainte presente au tribunal de Jerusalem que les dessins portent atteinte a la renommee et a un groupe specifique de personnes - plusieurs centaines - qui servent actuellement en tant que soldats ultra-orthodoxes dans Tsahal. Selon lui, les dessins signes par ce caricaturiste, ont ete largement diffuses dans le monde ultra-orthodoxe, dans les medias et sur les panneaux d'affichage, et ont ainsi accentue la vague de haine contre ces soldats ultra-orthodoxes dans leurs quartiers, ainsi que les attaques verbales et physiques de la part des responsables extremistes de ce secteur.

 

"Nous nous trouvons dans une periode sensible dans le monde ultra-orthodoxe, pendant laquelle nous voyons souvent a la une des journaux et aux informations televises que des soldats ultra-orthodoxes  ont ete attaques, et dont le seul peche et le seul crime est de vouloir donner au pays et d'avoir ose rentrer chez eux et sur leur lieu de residence en uniforme", precise le soldat, qui a aussi donner des exemples de ces dessins : "le document montre un soldat ultra-orthodoxe surnomme 'hardak' qui poursuit des enfants ultra-orthodoxes avec une arme et qui dit 'super... oui... oui... j'ai... quel pied... j'ai un fusil'".

 

On voit les enfants s'enfuir horrifies par le soldat et ils crient "Imale sauvez nous... Hardak". Sur ces memes dessins on comprend qu'un responsable du gouvernement d'Israel ("gouvernement du mal et de la destruction", dans le language du caricaturiste), tire une ficelle accrochee au soldat (comme pour une marionnette) et declare "ce debile fait le travail a notre place".

 

On voit encore sur ces caricatures que l'image du soldat ultra-orthodoxe (le hardak), comme l'a surnomme le dessinateur, est parseme de differentes ecritures qui disent "ils polluent l'environnement et font avoir des crises cardiaques a leurs parents", ou encore "ils n'auront aucune part dans le monde a venir".

 

Ces dernieres semaines les responsables du secteur ultra-orthodoxe ont intensifie la lutte contre la loi sur le service militaire obligatoire qui a ete mise en place et est censee augmenter, dans les  annees a venir, le nombre d'ultra-orthodoxes devant servir dans Tsahal ou faire un service civil.  Les soldats ultra-orthodoxes ont ete chasses avec violence de leurs bastions du secteur juif de Jerusalem. Tsahal a condamne avec fermete ces actes et s'est meme adressee au conseiller judiciaire du gouvernement en lui demandant d'orienter les institutions chargees de faire appliquer la loi et d'agir contre les responsables qui tentent de saborder cela.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli. 

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0