Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'ancien chef du renseignement d'Arabie saoudite a complimente publiquement la ministre israelienne de la justice, Tsipi Livni, pour ce qu'elle a dit sur le conflit israelo-palestinien lors d'une conference a Munich. Livni : "j'aurais aime que vous puissiez etre a mes cotes sur cette scene".

 

לבני ועריקאת.

Tsipi Livni et Saeb Erekat

 

Ces derniers mois on a beaucoup parle du renforcement des liens entre Israel et les pays sunnites du Golfe persique sur fond de craintes communes en ce qui concerne le programme nucleaire iranien. Ces liens restent pour autant tres a l'ecart des yeux des medias, mais ce vendredi il a ete possible d'apercevoir une partie de ce rapprochement quand l'ancien chef du renseignement d'Arabie saoudite s'est leve de son siege lors d'une conference qui avait lieu en Allemagne pour feliciter la ministre israelienne de la justice, Tsipi Livni.

 

Cet acte exceptionnel a eu lieu lors d'une conference sur la securite internationale consacree au sujet du processus de paix israelo-palestinien, qui a eu lieu dans la ville de Munich, en Allemagne. Livni etait sur la scene avec le responsable des negociations pour les palestiniens, Saeb Erekat, et l'envoye americain pour les discussions de paix, Martin Indyk. Dans le public il y avait aussi le prince saoudien Turki Al Faisal, qui est considere comme etant un des hauts responsables de la royaute et qui fut responsable des services de renseignements saoudiens.

 

Entre Livni et Erekat eclata un desaccord sur le sujet de la reconnaissance mutuelle entre Israel et un Etat palestinien. Livni pretandait que la fin du conflit n'aurait lieu que sur la base de deux Etats pour deux peuples - un Etat pour le peupe juif et un Etat palestinien. Elle expliqua que les palestiniens ont cree leur propre legitimite quand le peuple juif a cree Israel, et que la fin du conflit ne viendra qu'avec la comprehension mutuelle que chaque Etat amenera une solution nationale pour chaque peuple.

 

Livni n'a pas fui le sujet du prix territorial qu'Israel devrait payer pour une telle reconnaissance, et a mis en avant l'importance des mesures securitaires. "Nous devrons regarder les citoyens israeliens dans les yeux et leur dire que la Judee-Samarie ne sera pas une copie securitaire de la bande de Gaza", a declare Livni. A la fin de son discours le prince Al Faisal s'est adresse a elle de la place ou il etait assis et il l'a felicite face au public present dans la salle pour ses paroles sinceres et a declare : "je comprends pourquoi vous menez les negociations pour Israel".

 

טורקי אל-פייסל, ראש המודיעין של ערב הסעודית לשעבר, מדבר במסיבת עיתונאים בוושינגטון, 15 בנובמבר 2011

Turki Al Faisal

 

En reponse Livni lui a declare : "j'aurais aime que vous puissiez etre a mes cotes sur cette scene pour parler de ce sujet", et en faisant ceci elle a laisse entendre qu'Israel aimerait bien transformer une certaine collaboration secrete avec les pays du Golfe, selon les medias, en une collaboration plus officielle. Le haut responsable n'a pas pour autant repondu a l'invitation, mais pendant la conference il fut assis plusieurs fois aux cotes de l'ancien ministre israelien de la defense, Ehud Barak, et s'est meme entretenu avec lui.

 

Barak etait la voix principale dans l'ancien gouvernement de Netanyahu a appele aux renforcements des liens avec les pays du Golfe. Lors de discussions fermees avec Netanyahu Barak avait pousse Netanyahu a prendre une position plus claire et courageuse sur le sujet palestinien, entre autre pour renforcer la collaboration avec l'Arabie saoudite et les autres pays du Golfe et lutter ensemble contre la menace iranienne. Des choses similaires ont ete prononcees ces derniers mois par Livni lors d'entretiens avec les medias et de discussions fermees. Livni a souligne notamment le fait que dans le monde arabe il y a de nombreux responsables qui souhaitent avoir de bons rapports avec Israel mais qu'ils craignent les reactions de la rue arabe a de tels liens - surtout a cause de la continuite du conflit du conflit avec les palestiniens - et que cela empeche Israel de profiter de ce potentiel.

 

Tsipi Livni a encore declare a Munich qu'Israel et les palestiniens ne doivent pas se demander quel est le recit le plus juste, mais comment construire l'avenir. "Je ne regarde pas l'accord de paix comme quelque chose de romantique, mais le cynisme n'est pas moins dangereux que la naivete", a-t-elle ajoute.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

 

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost 0