Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Mohamed a trois ans et demi et est originaire de la bande de Gaza, il ne connait qu'un endroit, et c'est un hopital : l'hopital Safra pour enfants qui fait partie de l'hoptal Shiba. Mohamed y a ete abandonne par ses parents quand il avait six mois, parce qu'il est atteint d'un syndrome genetique rare dont il a herite a cause de mariages consanguins dans sa famille. Dans six mois le financement de son sejour s'arretera, ou va t-il aller ?

 

צילום: AP

 

De toute sa courte vie Mohamed, nourrisson age de trois ans et demi originaire de la bande de Gaza, n'a pu connaitre qu'un seul endroit, et c'est un hopital - un hopital israelien. Mohamed souffre d'un syndrome genetique rare du a des mariages consanguins dans sa famille, et il a ete abandonne par ses parents quand il avait six mois. Meme l'Autorite Palestinienne n'est pas disposee a continuer d'assurer le financement de ses soins. Il n'y a que son grand-pere, Abu Naim, qui reste a ses cotes, "cet enfant ne peut pas etre soigne a Gaza, et il n'a meme pas de maison a Gaza ou il pourrait vivre. Il ne peut pas manger ou retirer son pantalon tout seul. Sa vie ne vaut rien sans aide".

 

Le docteur Raz Somech, responsable du service enfants et du service immunologie de l'hopital Safra de Tel Hashomer, raconte que le nourrisson a ete envoye a Gaza une fois ou deux pour voir ses parents et sa famille, "et il est revenu de la-bas carrement plus malade et plus meurtri. Son grand-pere a dit qu'il ne voulait pas le ramener a l'hopital, mais il n'a pas les moyens de s'en occuper".

 

(צילום: AP)

 

ד

 

(צילום: AP)

 

(צילום: AP)

 

Le petit Mohamed a ete amene aux soins intensifs quand il etait bebe. Son systeme immunitaire s'etait affaibli et une infection avait atteint ses quatre membres, de telle sorte que les medecins de Safra pour enfants du centre medical de Tel Hashomer ont du les amputer. Au moment ou son etat etait le plus grave sa mere l'a abandonne apres que son mari, qui avait honte de son fils, l'ait menace de prendre une deuxieme femme si elle ne l'abandonnait pour rentrer dans leur maison de Khan Yunes.

 

En ce moment Mohamed est soigne a l'hopital et apprend a se servir de protheses. Son grand-pere, age de 55 ans, l'accompagne pendant ce long parcours qui l'attend encore et dort a ses cotes. Il n'est pas encore clair ou ira l'enfant quand ses soins seront finis parce que Mohamed n'a pas la nationalite israelienne et que ses parents refusent de le reprendre aupres d'eux. L'enfant appelle son grand-pere "baba' (papa) et parle en melangeant l'arabe et l'hebreu "ana ayef" (au lieu de 'ani ayef', qui veut dire 'je suis fatigue'). Il rampe sur le sol et a une petite chaise roulante. Au debur l'AP a finance ses soins, mais depuis logtemps refuse de continuer. L'integralite de ses soins est maintenant financee par l'hopital et avec l'aide de juifs de l'etranger. Entre autre, ses protheses ont coute 28,000 dollars. Pour l'heure le financement de l'hospitalisation de Mohamed est encore assuree pour six mois, mais apres personne ne sait ou il ira.

 

Le docteur Raz Somech raconte que Mohamed est arrive chez eux a l'age de six mois avec une maladie de l'intestin tres grave, "a cet age il est tres rare de voir ce genre de maladie, on a tout de suite compris qu'il s'agissait de quelque chose de genetique. Nous sommes arrives a la conclusion qu'il s'agissait d'une maladie genetique liee au systeme immunitaire qui touche principalement le systeme digestif. Il etait le premier enfant a en souffrir en Eretz, il y quelques centaines d'autres cas isoles dans le monde".

 

Les medecins de Shiba ont commence par stabiliser son etat a l'aide de nombreux medicaments, "nous avons pense lui faire une greffe de moelle osseuse, ce genre de traitement peut sauver des vies, mais malheureusement il n'y avait personne de compatible alors nous avons continue avec les medicaments, qui paradoxalement affaiblissent encore plus le systeme immunitaire. Il a ete tres longtemps a l'hopital, l'infection s'est arretee d'un coup mais, a notre grand desarroi, elle a gangrene ses quatre membres et on a du l'amputer".

 

L'enfant a subit une operation importante qui a permis de traiter sa maladie intestinale, "il est reste le probleme de sa reeducation, c'est un enfant mignon et plein de vie, tres intelligent, on a le sentiment que sa reeducation portera ses fruits malgre son jeune age. Il parle moitie arabe et moitie hebreu. Il a passe la majorite de sa vie ici, en Israel, en compagnie d'israeliens. Son grand-pere parle avec lui les deux langues et habite ici avec lui, dans la meme chambre depuis plus de trois ans", raconte le docteur Somech.

 

Environ 183,600 gazaouis - 1 pour 10 environ - souffrent d'un handicap particulier. Les familles gazaouites cachent leurs enfants handicapes de crainte de ne pas pouvoir marier leurs enfants qui ne sont pas handicapes.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :