Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le prince saoudien Turki Al Faisal, qui a felicite Tsipi Livni, a declare : "Israel peut avoir un role tres important au Proche-Orient, si elle signe un accord de paix. Il ne faut pas attendre encore 60 ans".

 

 

Un des pays musulmans les plus importants du monde a laisse entendre qu'un accord de paix avec les palestiniens pourrait tracer le chemin d'une collaboration avec lui : le prince saoudien Turki Al Faisal, ancien ambassadeur pour son pays a Washington et ancien chef du renseignement saoudien, a declare ce dimanche a la conference de Munich que "Israel pourrait etre un acteur tres important au Proche-Orient, si on arrive a un accord de paix". Selon le prince saoudien "il faut avancer sur ce sujet et non pas attendre encore 60 ans".

 

Ce haut responsable saoudien a declare ceci en s'exprimant sur le besoin d'avoir un Proche-Orient sans arme de destruction massive. Il a accuse le pouvoir de Bashar Assad de crimes contre l'humanite - et l'Iran, le Hezbollah, la Syrie et la Chine de soutenir les terribles actions du pouvoir syrien contre son propre peuple.

 

"John Kerry fait un travail formidable, peut-etre qu'on finira par voir un peu de lumiere au fond du tunnel", a-t-il ajoute, "il merite tout le respect. Il a deja fait 49 voyages au Proche-Orient. C'est un record. Ce qui est important dans notre region c'est de faire preuve d'engagement". Le senateur americain John McCain s'est joint plus tard aux propos du prince et a declare que "Kerry est comme un lapin qui n'arrete pas de courir, une sorte 'd''energizer'. Nous respectons tous ses efforts".

 

 

Hier le prince saoudien a felicite la ministre israelienne de la justice, Tsipi Livni, pour ses positions, mais lui a demande pourquoi Israel n'adopte pas l'initiative de paix saoudienne. Le prince saoudien, qui remplit encore un role important a Riyad en tant que membre du comite consultatif de la maison royale, a aussi exige une reponse du responsable palestinien des negociations, Saeb Erekat, a la question de savoir a quels accords sont arrives les palestiniens avec Israel a Taba sur le sujet des refugies, discussions qui ont eu lieu apres l'eclatement de la deuxieme intifada. Erekat a ignore la question et n'a pas repondu.

 

En fin de semaine, un journal koweitien a cite Frederic Hof, l'ancien assistant de l'envoye special americain au Proche-Orient, qui aurait declare que les iraniens sont persuades que leur veritable ennemi est l'Arabie saoudite et non pas les Etats-Unis ou Israel. Selon lui des hauts responsables iraniens lui auraient dit lors de discussions fermees que "les Etats-Unis ne sont pas impliques en Syrie. Le vrai probleme c'est l'Arabie saoudite, et a un moindre niveau la Turquie".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost 0