Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le mari est malade de la sclerose en plaques et aujourd'hui il ne peut plus bouger que ses paupieres. Sa femme a decide d'abandonner, et a demande a mettre fin a leur relation. A l'aide d'un tableau de lettres l'homme s'est entretenu pendant une heure avec les rabbins du beth din, il a precise qu'il voulait se separer de sa femme, et a ajoute qu'il etait tres en colere contre elle parce qu'elle l'abandonnait, et que pour cette raison il ne voulait pas qu'elle ait une quelconque part de son heritage lorsqu'il mourra.

 

 

Un homme completement paralyse a divorce de sa femme grace a des signaux envoyes en clignant des yeux - suite au fait qu'il ne soit plus capable de lui remettre lui-meme en main propre le get, ou meme de parler avec elle. Il s'agit d'un cas exceptionnel ou les rabbins du beth din ont du trouver une solution pour liberer une femme de son mariage.

 

Il y a quelques annees cet homme a commence a etre malade de la sclerose en plaques et cette maladie l'a rendu handicape, a un tel point qu'aujourd'hui il ne peut plus bouger que ses paupieres. Pendant toutes ces annees sa femme est restee a ses cotes et a pris soin de lui avec devouement - mais dernierement elle s'est rendue a l'evidence et a baisse les bras face a la situation de son mari, et elle a demande a mettre fin a leur union.

 

Le rav Nahum Gurtler, du beth din de Rehovot, et le rav Avraham Shemen, du beth din d'Ashdod, se sont rendu aupres du mari pour verifier s'il etait en mesure, du point de vue halachit, d'accorder le divorce a sa femme. La femme qui le soigne actuellement leur a dit qu'il entendait bien, qu'il comprenait tout ce qu'on lui disait, et qu'il arrivait meme a communiquer avec elle et a lui transmettre des phrases entieres.

 

Il a raconte en clignant des yeux etre tres en colere contre sa femme

 

La soignante a presente aux rabbins un tableau avec des lettres de l'alphabet hebraique, et leur a explique que l'homme lui donnait ses consignes en clignant des yeux en direction des lettres, et qu'ainsi il communiquait avec elle. Ils ont voulu s'entretenir avec lui pendant une heure puis ont annonce : "nous avons voulu savoir s'il etait en mesure de prendre des de decisions et s'il avait conscience de tout ce qu'il se passait autour de lui, qu'il reconnaissait sa famille et ses enfants. Il nous a parle de ses affaires et nous a explique comment il gagnait sa vie avant de tomber malade".

 

A leur question "est-ce que tu veux divorcer de ta femme", il repondu que oui, mais a precise qu'avant meme qu'il ne tombe malade leurs rapports n'etaient pas normaux. Il a ajoute etre tres en colere contre elle parce qu'elle l'a abandonne il y a un an et qu'elle a cesse de prendre soin de lui, et que pour cette raison il ne voulait pas qu'elle ait une quelconque part de son heritage lorsqu'il mourra.

 

Apres s'etre assures de l'etat mental du mari et de sa reelle volonte de divorcer, les hommes du beth din lui ont explique, accompagnes du redacteur du get et de deux temoins, comment allait etre realiser le get : "nous lui avons explique qu'il devait demander au redacteur de rediger le get et de demander aux temoins de le signer, qu'apres il devrait demander au redacteur du get d'etre son envoye pour remettre le get a sa femme - et qu'une fois que sa femme serait en possession du get elle serait separee de lui et pourrait aller avec n'importe quel homme", ont ils raconte.

 

Le mari a fait selon les consignes, a designe les lettres avec ses paupieres, et le get a ete donne. La direction du beth din a declare qu'elle continuerait d'agir avec creativite afin de regler les cas compliques et difficiles.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Judaisme

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :