Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Antisemitisme en Ukraine : le rav de la ville de Zaporizhia, situee a 600 kilometres a l'est de Kiev, a raconte que les autorites de la ville sont venus sur place pour exprimer leur soutien, et il a ajoute que les juifs ne comptent pas quitter les lieux.

 

 

Antisemitisme en Ukraine : sept cocktails molotov ont ete jetes cette nuit en direction de la synagogue de Zaporizhia, situee a 600 kilometres a l'est de Kiev, apres une manifestation de l'organisation fasciste anti-russe 'Svoboda'. Le rav de la ville, Nahum Erentroi, a raconte que les autorites de la ville sont venus sur place pour exprimer leur soutien, et il a ajoute que les juifs ne comptent pas quitter les lieux ou leur synagogue, ou 150 eleves etudient.

 

Le mois dernier, en sept jours, deux membres de la communaute ont ete violemment agresses et hospitalises, et d'autres tentatives d'agressions ont ete empechees au dernier moment. Un soir de shabbat un membre de la communaute, Dov Ber Glickman (30 ans), a ete attaque a cote de la synagogue 'Podolski' tenue par le rav Yaakov Dov Bleich, qui avait ete lui-meme agresse precedemment. Selon les informations recues, Glickman aurait ete poignarde violemment a plusieurs reprises.

 

Il ne s'agit d'actes isoles dus a quelques personnes, explique Gutberg, mais d'une veritable organisation antisemite. "Ils ont suivi un des eleves de notre yeshiva", raconte-t-il. "Ils ont attrape un homme avec un carnet ou il avait ecrit le circuit habituel de l'etudiant". Glickman, qui a ete poignarde un soir de shabbat, a raconte avoir ete poignarde au seul endroit du carrefour central de la ville ou il n'y a pas de camera de surveillance. Il a encore raconte aux enqueteurs que les agresseurs ont agit de maniere "organisee", et qu'un vehicule les attendait a la fin de l'agression.

 

Gutberg est le directeur de l'ecole "Talmud Torah oreah haim". Selon lui, l'institut qu'il dirige cherche des solutions concretes pour securiser les lieux. "Il est impossile de se fier a la police", explique-t-il, "ceux qui leur donne de l'argent les controle. Beaucoup de parents ont peur d'envoyer leurs enfants a l'ecole, et il manque beaucoup d'enfants au Talmud Torah".

 

"Il y a ici un gardien qui se charge de verifier que les enfants ne sortent pas dans la rue et qu'ils ne soient pas enleves, mais ce garde n'est pas arme. Que D.ieu nous preserve de ce qu'il pourrait se passer ici". Selon lui, il y a des activites securitaires financees par la communaute, comme la mise en place de cameras, le paiement d'une societe de securite, des rondes faites par un vehicule de patrouille et le paiement d'un avocat de premiere main specialise en droit criminel.

 

En reaction a cette agression antisemite, le rav Pinchas Goldschmidt, Grand Rabbin de Moscou et President du CER (Conference des Rabbins Europeens), a declare que "la patience des autorites et de l'opposition envers les manifestants ukrainiens qui expriment leur antisemitisme a donne le signal aux responsables antisemites qu'ils pouvaient agresser les juifs et verser leur sang".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Antisemitisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :