Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le Roi Abdallah de Jordanie a declare au journal americain 'The Atlantic' que les rapports entre lui et Natanyahu se sont beaucoup ameliores ces derniers temps. Malgre tout, il a reconnu avoir des doutes sur les chances de reussite d'une solution a deux Etats, et a declare : "si c'est trop tard, il devra etre cree 'Israstine".

 

נתניהו במפגש קודם עם המלך עבדאללה.

Benymin Netanyahu et le Roi Abdallah de Jordanie

 

Les visites secretes a Amman ont faire leur travail. Le Roi Abdallah de Jordanie, a donne lundi une interview au journal americain 'The Atlantic', et a raconte que ses rapports avec le premier ministre Benyamin Netanyahu se sont beaucoup ameliores ces derniers temps, et a declare que leurs liens sont "tres forts". "Nos discussions sont bien meilleures", a declare le Roi de Jordanie qui, selon les informations, a rencontre Netanyahu le mois dernier.

 

צילום: AFP

Le Roi Abdallah de Jordanie 

 

Un mois avant les elections, Netanyahu se serait aussi secretement rendu a Amman, et pendant cette rencontre il aurait discute avec Abdallah des derniers developpements en Syrie. Lors de leur derniere rencontre, selon l'AFP, les deux dirigeants auraient discute du processus de paix au Proche-Orient. Netanyahu lui-meme a declare dans son discours d'avant-hier, lors de la ceremonie de serment de son nouveau gouvernement, que "nous sommes engages dans les accords de paix avec l'Egypte et la Jordanie, ce sont des points de stabilite au Proche-Orient et il faut les preserver a tout prix. C'est notre politique, cela doit etre la politique de nos voisins, et je crois que cela sera le cas dans les annees a venir".

 

Dans cette interview accordee au journaliste Jeffrey Goldberg du magazine 'The Atlantic', Abdallah s'est exprime aussi sur les chances de reussite d'une solution a deux Etats, mais ne s'est pas montre particulierement optimiste. "Il est possible qu'il soit deja trop tard pour cette solution, je ne sais pas", a t-il declare. "Une partie de moi craint que cela soit deja derriere nous". Selon Abdallah, si tel est le cas cela veut dire une seule chose : 'Israstine - expression utilisee par le passe par le dirigeant lybien Mouammar Kadhafi pour decrire sa vision de la creation d'un Etat juif-palestinien. Abdallah declare que si les deux parties n'arrivent pas rapidement a un accord, le choix sera entre "apartheid et democratie".

 

"La vraie question est de savoir si Israel peut garder le controle sur des palestiniens sans droits civils, ou si finalement elle se transformera en Afrique du sud, qui n'a pas reussie a survivre en tant qu'Etat paria", a ajoute le Roi Abdallah. Selon lui, "le seul moyen ou il peut y avoir une partie juive en Israel est si il est propose au conflit une solution a deux Etats".

 

Le Roi Abdallah s'est exprime sur la question de savoir si selon lui le president Barak Obama veut agir pour obtenir la paix au Proche-Orient, et a repondu que "c'est une question a un million de dollars". Il estime que le nouveau secretaire d'Etat, John Kerry, est vraiment interesse, et que le fait qu'Obama se trouve dans sa deuxieme et derniere presidence ameliore reellement les chances de reussite. "C'est la derniere fois", a t-il declare, "est-ce qu'il sera possible d'arriver a la paix en quatre ans ? Est-ce que c'est trop tard ? Apres ces quatre annees ce sera fini".

 

Sur Morsi : "selon lui les israeliens n'ont pas evolues"

 

Lors de cette interview le Roi Abdallah s'est aussi exprime sur les dirigeants turcs et egyptiens, Recep Tayyip Erdogan et Mohamed Morsi , et les a durement critiques. Selon lui, les deux utilisent le systeme democratique pour installer dans leur pays le pouvoir des freres musulmans. "Erdogan a declare une fois que selon lui la democratie etait comme un voyage en autobus", a revele Abdallah, "Au moment ou il arrivera a son arret il en descendra".

 

צילום: Gettyimages

Morsi

 

Il a aussi accuse le president egyptien, et a dit avec mepris que "a la place du modele turc d'Erdogan qui prend 6 a 7 ans, Morsi veut faire ca en une nuit". Le Roi de Jordanie, qui a rencontre  dernierement Morsi a Ryad, ne semble pas impressionner par le personnage : "il n'y a pas de fond. J'ai essaye de lui expliquer comment faire face au Hamas, comment faire avancer le processus de paix, mais selon lui les israeliens n'ont pas avances. Cet homme n'a pas de fond".

 

    צילום: EPA

Erdogan 

 

Abdallah a aussi parle du president syrien, Bachar Assad, et a revele que "je lui ai propose deux fois de sortir sa femme du pays, mais ils m'ont dit 'merci beaucoup, mais pourquoi tu ne te preoccupes pas de ton pays au lieu de t'occuper de nous ?'" Le Roi a meme decrit Assad comme quelqu'un de "provincial", et a raconte comment il s'est assis avec lui et le Roi du Maroc a un repas au Caire, et comment pendant ce repas il s'est adresse aux deux Rois en leur demandant : "peut-etre que vous pouvez m'expliquer ce que c'est que le jet-lag?"

 

צילום: רויטרס

Assad

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost 0