Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Qu'est-ce qui explique les differences entre l'homme moderne et l'homme de neandertal alors que leur identite genetique est proche a 99,84% ? Des chercheurs israeliens de l'universite hebraique de Jerusalem ont decouvert que la mise en veille de certains genes serait responsable des differences anatomiques, mais aussi de certaines maladies comme la schizophrenie, l'autisme et la maladie d'Alzheimer.

 

נמוכים יותר מהאדם המודרני. מיצג של ניאנדרטל במוזיאון בקרואטיה (צילום: רויטרס)

 

Qu'est-ce qui nous differencie de l'homme prehistorique ? Une equipe de chercheurs de l'universite hebraique de Jerusalem a publie cette semaine une etude, dans le celebre magazine scientifique 'Science', sur les differences genetiques entre l'homme moderne, l'homo sapiens, et l'homme de neandertal qui a disparu de la planete. De cette recherche il ressort que des differences d'expression de certains genes, par le biais d'un processus de mise en veille genetique, seraient responsables des differences anatomiques de ces deux types d'hommes, et peut-etre meme expliqueraient certaines maladies particulieres de l'humanite actuelle comme l'autisme, la schizophrenie et la maladie d'Alzheimer.

 

Il y a quatre ans des scientifiques ont revele, grace a des methodes ultra-modernes, les sequences genetiques communes entre l'homme de neandertal et l'homme moderne, qui ont une similitude de l'ADN equivalente a 99,84% - une similitude surprenante au vu des differences importantes entre ces deux hommes. Une equipe de chercheurs, sous la direction du professeur Eran Meshorer et du docteur Liran Carmel, a decouvert que des changements genetiques ont eu lieu et qu'ils sont lies a l'expression specifique de certains genes parmi tous ceux qui existent - et principalement a un processus de mise en veille d'une matiere hereditaire.

 

Des centaines de genes specifiques a l'homme de neandertal ont ete mis en veille, ou eteint si cela est plus clair, alors que dans le genome de l'homme moderne ils sont actifs et s'expriment. En plus de cela, l'equipe de chercheurs a decouvert que cette mise en veille a aussi fonctionne dans l'autre sens : des centaines d'autres genes qui etaient actifs dans le genome de l'homme de neandertal ne s'expriment plus chez l'homme d'aujourd'hui. D'un point de ve biochimique, cette mise en veille a ete realise par un lien entre des groupes de methyle (un atome de carbone et trois atomes d'hydrogene) et les molecules organiques de base de l'ADN (les nucleotides).

 

Les chercheurs specialistes de l'evolution : "un resultat remarquable"

 

Parmi les centaines de genes qui ont ete mis en veille - comme ceux qui maitrisent le developpement de la forme des membres et le fonctionnement cerebral - il y en a deux qui sont particulierement specifiques et important en ce qui concerne les differences entre ces deux hommes. "Il s'agit d'un resultat technique remarquable", a declare a l'agence de presse Reuters Sarah Tishkoff, chercheuse specialisee dans la recherche sur l'evolution a l'universite de Pennsylvanie, et qui n'a pas participe a cette recherche. "Les gens a la base sont curieux de savoir ce qui a fait de nous des hommes, et qu'est-ce qui nous differencie de l'hommes de neandertal", a declare la chercheuse tout en precisant que ces nouvelles decouvertes font beaucoup avancer l'humanite dans la resolution de cette enigme.

 

En plus de cette revelation sur les differences genetiques entre ces deux types d'hommes, l'etude approfondit la recherche sur le processus de mise en veille qui releve du domaine de l'epigenetique, et la recherche ciblee sur les changements de sequence d'ADN, qui sont responsables de l'expression des genes existants.

 

Dans le cadre de cette recherche menee par les chercheurs de l'universite hebraique de Jerusalem, il a ete preleve des echantillons sur des os emanants de trois sources differentes : un homme vivant, des squelettes d'hommes de neandertal et des squelettes d'homme de Denisova - espece d'homme dont on a trouve des traces de l'existence il n'y a que quelques annees dans une grotte en Serbie, espece qui s'est eteinte pendant la periode de l'age de pierre.

 

2200 zones paralysees

 

Le geneticien David Gochman, et le reste de l'equipe de recherche israelienne, a compare les sequences genetiques et a decele les changements epigenetiques principaux. Selon la publication, il a ete identifie environ 2200 zones du genome qui sont actifs chez l'homme moderne, et qui s'expriment, alors que chez les autres types d'hommes elles etaient misent en veille.

 

גולגולת של אדם ניאנדרטלי המוצגת במוזיאון בקרואטיה (צילום: רויטרס)

 

Entre autres choses, il a ete identifie une liaison genetique de cinq genes appeles HOXD, qui ont une influence sur la taille et la forme des membres, en particulier les bras et les mains. L'etude a demontre que ces memes genes etaient en veille chez les hommes qui ont precede l'homme moderne, decouverte qui expliquerait les changements anatomiques entre eux et nous. Les chercheurs ont demontre que les hommes de neandertal avaient des bras et des jambes plus courts, les genoux plutot tournes vers l'exterieur (genu varum), de grandes mains et de grands doigts, et les os du bras tordus.

 

Au musee d'histoire de la nature de Londres il a ete declare que la recherche israelienne etait "revolutionnaire". Chris Stringer, paleonthologue du musee, a explique que les decouvertes specifiques sur les genes des groupes HOXD peuvent expliquer comment l'homme primitif a reussi a developper un corps plus fort et plus adapte a la vie physique et dure qui etait particuliere a la periode de l'age de pierre.

 

Une zone particuliere a ete differenciee par son expression entre l'homme moderne et les hommes prehistoriques, et elle serait en lien avec les troubles neurologiques et psychiatriques comme l'autisme, la schizophrenie et la maladie d'Alzheimer. chez l'homme de neandertal la veille etait plutot dominante sur cette zone. Le docteur Carmel estime que chaque gene de ce genre peut "faire de nombreuses choses dans le cerveau". Quand des dizaines de genes lies a l'activite cerebrale deviennent plus actifs chez l'homme moderne cela peut aussi mener a des effets secondaires non souhaites, et donner des maladies neurologiques. Mais ces changements expliquent aussi quel a ete le responsable genetique de l'evolution du verveau de l'homo sapiens par rapport a l'homme de neandertal.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0