Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

'Kippat barzel' existe bel et bien, et ca marche ! Mais tout n'a pas ete  toujours facile pour en arriver la, l'equipe a l'origine de ce systeme de defense a du traverser bien des epreuves, le projet a meme failli etre abandonne. Il y a quelques jours, l'equipe qui a developpe 'Kippat barzel' a recu le prix d'Israel de la defense. A cette occasion il a ete accorde a la presse des 'petites histoires' autour de cette aventure.

 

null

 

En plein hiver 2008, a l'abri des yeux du public, une delegation composee d'une dizaine de scientifiques americains est arrivee en Israel afin d'examiner le projet 'Kippat barzel'. Cette delegation etait composee des bonnes personnes pour realiser cette etude : des ingenieurs en aeronautique, des specialistes en tetes explosives et des specialistes dans le domaine de la propulsion. Ils sont restes plus de deux semaines dans la region, invites par le MAPAT (l'administration pour la recherche et le developpement des armes de combat du Ministere de la Defense), qui n'a pas economise les moyens pour tenter de les convaincre du bien fonde de ce projet.

 

Ils ont visite Rafael, qui etait responsable du developpement du missile d'interception, ils se sont reunis avec les specialistes d'Elta, qui ont developpe le radar, discute du systeme de controle avec les gens de Mprest, et apres avoir fini, ils ont laisse derriere eux un rapport detaille dont le bilan etait que les chances que ce projet se realise etaient tres faibles.

 

"Je ne vois pas", a declare la responsable de la delegation, une scientifique senior americaine, "comment vous pourrez regler les problemes technologiques qui se trouvent face a vous", et a decide que "la faisabilite etait tres faible". La delegation a estime que la possibilite de tenir le calendrier etait de 15%. La composition de l'equipe se trouvant impliquee dans ce projet les a empeches de dire que la chance de realisation etait nulle, mais de maniere moins polie il pensait que c'etait חבל על הכסף ועל הזמן (dommage pour la perte de temps et d'argent).

 

null

 

La direction du projet, comment le dire sans heurter, ont entendu, on dit oui avec la tete, et on mis le rapport de cote. "Je n'ai pas aime ce rapport, mais je n'ai pas ete surpris", raconte X (son nom est secret), qui se tenait a la tete du projet et avait ete nomme par le MAPAT, et dont 'Kippat barzel' etait le bebe. "Ce que la delegation a declare c'etait la suite de ce que nous entendions tous les jours. Je ne sais pas comment un tel projet a pu se realiser avec une atmosphere aussi hostile".

 

Mais il s'agissait d'une equipe de professionnels, non impliques dans des interets etrangers.

"C'est vrai, et on leur a meme montre beaucoup plus qu'a ceux qui etaient opposes au projet".

 

Alors comment tu expliques ce rapport ?

"Tout d'abord il faut preciser que leurs paroles etaient bien au-dessus du niveau de nos detracteurs, qui etaient plus bas et pas interessants. Quand aux conclusions, je pense qu'elles viennent de la difference de gerer un projet entre nous et les americains. La-bas, le developpement d'un tel projet peut prendre 20 ans, et c'est bien parce qu'ils le prennent en compte des le debut et tout le travail est ainsi reparti autrement sur le calendrier. Et d'ailleurs, ils ont ecrit dans le rapport que si nous rajoutions quelques annees a notre calendrier, les chances de reussite monteraient de plusieurs dizaines de pourcent".

 

Et qu'as-tu repondu a ca ?

"qu'avant de commencer a travailler sur 'Kippat barzel' nous avons developpe une journee de 25 heures et qu'ainsi nous arriverons a tenir le calendrier que nous avions fixe. Plus serieusement ? Que j'etais un optimiste convaincu".

 

Un an et demi apres, en plein milieu de 2009, la delegation americaine est revenue pour une deuxieme visite, avec le meme planning : MAPAT, Rafael, Elta et Mprest. Meme cette fois, ils ont ete bien accueillis dans chaque industrie, ils se sont installes pour de longues discussions, ils ont regarde des photos et vu des graphiques, et meme cette fois ils ont laisse un rapport detaille, dont le bilan disait cette fois qu'il fallait financer le projet a hauteur de 200 millions de dollars afin qu'Israel puisse s'equiper. Lors d'un des repas, dans la cantine de Rafael, la responsable de la delegation americaine a meme fait ce qu'il ne se fait pas dans ce milieu : "je m'excuse", a t-elle declare a Yossi Drucker, le chef du service air-air et defense aerienne de Rafael, 35 ans d'anciennete dans le domaine du developpement de missiles et de systemes de missiles, "pour le precedent rapport".

 

null

 

Drucker lui a repondu que ca allait, comparativement a ce que l'equipe avait recu comme critiques en Israel meme, le rapport n'avait pas ete si dur. Deux ans apres 'Kippat barzel est devenu operationnelle, la delegation americaine n'est pas revenue, ou en tout cas pas dans les batiments d'alors, et personne ne s'est excuse.

 

null

 

Cette semaine, sur la pelouse de la residence du president Shimon Peres, a Jerusalem, lors d'une ceremonie festive, en presence du president, du ministre de la defense, du chef d'etat-major, du directeur du ministere de la defense, et des cadres du systeme, l'equipe qui a developpe 'Kippat barzel' a recu le prix d'Israel de la defense. Sur le certificat recu pour ce prix il n'est rien ecrit sur ce qu'ils ont fait pour ce projet si ce n'est qu'il s'agit du prix d'Israel. La medaille que X a recu avec son prix, X a declare qu'il ne la porterait pas, tout comme il ne porte pas les autres.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli - l'extrait traduit de cet article provient du "hamossaf leshabbat" du journal 'Yediot aharonot' du vendredi 07/09/2012.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :