Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Alors j'ai demande : pourquoi vous ne manifestez pas en Egypte ? Pourquoi pas en Syrie ? Le suedois a cesse de sourire et m'a repondu tres serieusement : "tu es devenu fou ? Ce sont des endroits tres dangereux".

 

null

 

Pendant ma premiere annee d'universite j'ai travaille dans un bar typique de Jerusalem, "Cafe le matin", hamburger le midi, et biere le soir. La proximite des hotels du centre ville en a fait un bar populaire, meme pour les militants gauchistes de l'etranger qui viennent en permanence visiter la capitale d'Israel. J'ai discute avec un grand nombre d'entre eux quand ils commandaient des boissons apres un autre jour de manifestations a Sheikh Jarrah, Bil'in ou Ni'lin. A chaque fois je me suis retouve aux prises avec les memes questions : pourquoi ils viennent ici, comment un enfant danois de 20 ans fait son sac et dit a ses parents qui part pour le Proche-Orient ?

 

La premiere raison c'est une journaliste espagnole, qui aimait beaucoup le vin rouge local, qui me l'a raconte en m'expliquant comment tous les journalistes internationaux revent de venir en Israel. "C'est le paradis pour les journalistes etrangers. Dans quel autre pays du monde tu peux aller au restaurant dans une ville comme Tel-Aviv, boire un coup sur Dizengoff, puis aller dormir dans un bon hotel, alors que tout ce qui te separe d'un reportage en direct du "terrain de combat" c'est un temps de transport d'environ 45 minutes pour arriver a Sheikh Jarrah ou Bil'in?"

 

null

 

En fait, en Israel il y a une dissonance que nous avons developpee avec le temps. Le sud est bombarde, un million de personnes dorment dans des abris, mais a une distance de 15 a 20 kilometres la vie suit son cours. Nous avons reussi a creer dans ce petit pays qu'est Israel, une situation dans laquelle il existe deux realites. Les militants etrangers s'integrent parfaitement a une de nos realites, celle qui est bien, calme, et confortable.

 

La deuxieme raison ce sont deux militants qui sont tombes amoureux du melange arak et pamplemousse rouge qui me l'ont explique. Je leur ai pose la question qui nous vient a tous chaque fois que nous entendons parler d'une autre manifestation de militants etrangers : "alors, pourquoi vous ne manifestez pas en Egypte ou en Syrie ? Qu'est ce que vous nous voulez ?" Le suedois a cesse de sourire et m'a repondu tres serieusement : "tu es devenu fou ? Ce sont des endroits tres dangereux".

 

Alors ca m'a frappe. Ils savent qu'ici il ne leur arrivera rien de mal. Avec la large diffusion de la derniere affaire avec le lieutenant-colonel Shalom Eisner, Israel a fait l'objet de nombreuses condamnations. Mais quand la pire des choses qui peut t'arriver c'est de prendre une gifle de la part d'un garde-frontiere et que cela te mettra a la une comme un heros de guerre, alors pourquoi ne pas brandir des pancartes ? Pourquoi ne pas jeter une pierre ou deux ? En fait, si c'etait en Egypte ou en Syrie tu serais deja un cadavre de plus que tout le monde a cesser de compter. En Russie ou en Chine, tu te retrouverais en prison pour le reste de tes jours si tu osais lever la main sur un policier.

 

null

 

"Alors attends, tu ne serais pas la s'il y avait un risque que tu sois blesse ?", je lui ai demande. Il a de nouveau sourit et m'a repondu : "non, je ne pense pas. Je suis assez radical, mais un radical gate", et les deux ont eclate de rire.

 

C'est comme ca que j'ai compris que pour de nombreux militants etrangers il s'agit d'une sorte de jeu, et que nous leur en donnons les ustensiles. Ils arrivent de tous les coins de la terre dans un pays lointain qu'ils n'ont meme jamais visite. Ils se battent contre des soldats et des policiers, bloquent les routes et brandissent des pancartes. Mais tant qu'ils pourront boire leur biere en fin de journee, se reposer dans un hotel sympathique pour touristes, ils continueront de venir.

 

Ils utilisent le systeme que nous avons developpe, celui qui nous permet de nous deconnecter de la realite et de ne pas arreter la routine de nos vies meme quand on se bat autour de nous. J'espere que justement ici, au-dela des ecrans qui vident le cerveau et qu'au-dela de la haine, ils pourront trouver le rayon de lumiere de la realite israelienne, et qu'ils comprendront la chance qu'ils ont d'etre des "radicaux gates", ici, chez nous. Peut-etre qu'ils prendront un peu de recul, qu'ils se calmeront avec les manifestations et les appels comme "Palestine will be free from the river to the sea", et qu'ils comprendront que si vraiment Israel disparait, alors ils n'auront plus d'endroit ou aller.


Tal Dror est etudiant en deuxieme annee en rapports internationaux et etudie le Proche-Orient a l'universite hebraique de Jerusalem.

 

מנצלים את החופש הישראלי. טל דרור

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli

Tag(s) : #Opinion

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :