Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Dans le rouleau d'Esther le nom du 'Saint, beni soit-Il' n'apparait pas, et l'histoire se deroule comme si tout se passait par hasard. Mais D.ieu se cache derriere les faits, tout comme il se cache derriere la realite de nos vies. Il n'y a qu'a Pourim qu'il est possible de recevoir la realite comme elle est. Comment fait-on ? On reconnait que nous ne savons pas vraiment qui se cache derriere les masques.

 

 (צילום: רויטל טופיול)

 

Pourim est une fete de la joie : des masques, des crecelles, des chansons et des danses. mais en regardant plus profondement on y decouvre un jour tres special qui reveille une question existentielle et bien reelle : est-ce que les faits sont reels ou il y a un destin ? Mais il y a aussi un lien avec la shoah qui fait frissonner, sur lequel je m'etendrais un peu plus tard.

 

Dans le rouleau d'Esther le nom du 'Saint, beni soit-Il' n'apparait pas, et l'histoire se deroule comme si tout se passait par hasard. Une chose entraine l'autre, et le rouleau deroule l'histoire comme une suite de faits qui s'enchainent lentement au debut. Il se passe neuf ans depuis le debut de l'histoire et jusqu'a ce qu'Haman commence a concevoir son plan satanique : la destruction du peuple juif.

 

Haman joue avec le destin, il fait tourner une roue sur laquelle les noms des mois de l'annee sont inscrits - et quand cette roue s'arrete au mois d'Adar, il decide que ce sera la date destinee a la solution finale.

 

Cette nuit la personne ne dormit

 

A partir de la l'histoire s'accelere, et tout se passe tres vite. Esther entend Mardochee parler du projet d'Haman, et apres trois jours de jeun et de prieres elle invite le roi et Haman a un diner. Et la tu penses : voila, maintenant elle va raconter au roi qu'Haman veut aneantir son peuple, mais d'une facon surprenante elle ne parle pas du tout au roi du decret d'extermination, mais elle lui demande, ainsi qu'a Haman, de revenir le lendemain pour un autre diner.

 

Comment sait-elle qu'il lui faut attendre 24 heures ? Apparemment grace a sa surprenante intuition feminine, a moins que ce ne soit grace a l'Esprit Saint. Car cette nuit la "le roi ne dormit pas bien". Il demanda a ce qu'on lui apporte le livre des memoires, et il lut dedans qu'un homme du nom de Mardochee lui a un jour sauve la vie d'une tentative d'assassinat.

 

Le Midrash raconte que cette meme nuit fatidique l'histoire ne s'arrete pas la : Mardochee n'arriva pas a dormir a cause de son inquietude pour ce qu'il allait se passer si Esther n'arrivait pas a stopper les faits. Esther n'arriva pas a dormir a cause de sa crainte de ne pas reussir a remplir sa mission qui etait de sauver son peuple. Et Haman ne reussit pas a dormir, trop occupe a se demander comment il allait tuer Mardochee dans la journee.

 

Le matin le roi demanda a ses serviteurs : est-ce que Mardochee a recu une recompense pour ce qu'il a fait ? Et ils lui repondent que non. Ce fait entraina un changement dramatique de l'histoire, qui prit un nouveau tournant a une vitesse vertigineuse, et lors du deuxieme diner il ne fallut pas grand chose pour que le roi decide de faire pendre Haman immediatement.

 

Un Mardochee parmi Haman et Hitler

 

Haman c'est de la graine d'Amalek il represente la pensee que tout est fait par hasard. Il fait tourner la roue de la chance et croit que le sort est tombe sur le mois d'Adar de maniere totalement arbitraire. Il pense qu'il peut jouer a D.ieu et decider du destin. Mais le rouleau d'Esther nous fait entrevoir ce qui est dissimule, et nous laisse entrevoir qui est derriere le masque.

 

Parmi ce qui est cache le destin n'est pas un hasard, il ne vient pas pour rien, et le nom du 'Saint, beni soit-Il' se cache la, comme il se cache dans la realite de nos vies. Les commentateurs des actualites essaient de nous expliquer : ca s'est passe comme ca, comme ca et comme ca. Les explications sont peut-etre logiques, mais la situation ne l'est pas.

 

Une planete flotte dans l'espace infini, d'un cote il fait noir, de l'autre il y a de la lumiere, elle tourne autour de son axe comme un rouleau ferme. Quelque chose se passe sous la surface, d'ici et la partent des envoyes avec des messages ecrits, des gens meurent et naissent sans arret, il y a bien un projet quelque part. Ca mene quelque part. Faites attention a l'ame, en 24 heures tout peut changer.

 

Mardochee ne plie pas face a Haman, et ca le rend fou. En regardant plus loin il pourrait etre comparer a un allemand, parmi les nazis, qui n'aurait pas crier "Heil Hitler" et fait le salut nazi quand Hitler passe devant lui. Mais pour Mardochee le 'Saint, beni soit-Il' est le seul roi devant lequel il doit s'incliner, et il ne fera jamais cela devant un homme, quel qu'il soit, et cela parce que Mardochee fait partie du peuple juif, celui qui s'est libere de l'esclavage pour etre un peuple libre, et il transmet ce message au monde entier.

 

Comment est-il possible d'effacer et ne pas oublier ?

 

Hitler fut l'Haman de son temps. Un homme qui essaie de prendre la place de D.ieu lui-meme, et de decider du destin de peuples entiers. C'est contre ce fascisme la que le judaisme se bat depuis le debut, depuis la sortie de l'Egypte de pharaon dont les sujets se prosternaient face a lui comme face a un D.ieu.

 

Hitler savait que tant qu'une lueur de judaisme resterait allumee dans le monde il n'y aurait pas de troisieme reich, et c'est pour cela qu'il a decide d'aneantir le peuple d'Israel. Tout comme Hitler, Haman savait que tant qu'il y aurait des juifs dans le monde il ne reussirait pas a batir sa sombre royaute, dont le but etait de tranformer les hommes en robots obeissants, et c'est pour cette raison qu'il ne voulait pas exterminer que Mardochee, mais tout ce qui represente la liberte de pensee et l'anti-fascisme du judaisme.

 

La Torah nous dit qu'il faut effacer toute trace d'Amalek, et dans le meme temps : "souviens toi de ce que t'a fait Amalek". Et la il y a une question qui vient : si on efface toute trace d'Amalek, comment pourrons nous respecter le commandement de nous souvenir de ce que nous a fait Amalek ? Nous avons l'habitude de dire a chaque fois qu'est rappeler le nom d'Hitler : "qu'il soit maudit lui et son souvenir", mais nous ne voulons pas que la shoah soit niee, et nous avons des jours consacres a la memoire afin de ne pas oublier ce qu'il s'est passe.

 

Dans un commentaire sur Pourim le rav Shimon Guershon Rosenberg compare cela a un passage du livre 'Le petit prince' : le petit prince arrive sur l'etoile de l'alcoolique, et il le trouve assis et depressif, avec une montagne de bouteilles vides a cote de lui.

 

"Pourquoi tu bois?", lui demande le petit prince.

"Pour oublier", lui repond l'alcoolique.

"Et tu veux oublier quoi ?"

"La honte de boire".

 

Le rav Shimon Guershon Rosenberg declare que c'est une absurdite sans solution dans un etat de conscience normal, et que le jour de Pourim peut nous aider a vivre ce paradoxe existentiel d'une chose et son contraire : effacer et se souvenir. La Guemara nous dit qu'a Pourim il faut boire jusqu'a ne plus faire la difference entre Mardochee et Haman.

 

Est-ce que quelqu'un ici sait comment respecter le commandement jusqu'a ne plus le savoir ?

 

La conscience de Pourim nous dit qu'un jour par an il est possible d'arriver a une situation qui est bien et mal, comme Adam et Eve avant de manger de l'arbre du savoir. Comme un petit enfant tu recois la realite comme elle est, sans juger les choses. Il se peut que dans le futur tout souvenir d'Amalek soit efface, ce sera alors l'etat de conscience de toute l'humanite.

 

Mais comment fait-on cela maintenant ? Boire jusqu'a etre saoul est un moyen d'arriver a forcer la conscience de se depasser ? Peut-etre que l'expression boire parle de quelque chose de completement different ? Et non, je ne compte justement pas boire pour donner des illusions a ma conscience - je prefere cette pensee pure issue de ma conscience claire, c'est-a-dire que je sais maintenant, justement au moment ou j'ecris cela, que le but du savoir est que je sache que je ne sais pas.

 

Lehaim...

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

 

 

 

Tag(s) : #Judaisme

Partager cet article

Repost 0