Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

En plus des tirs de roquettes qassams en provenance de la bande de Gaza, et de la grosse chaleur, les agriculteurs du sud doivent faire face a une plaie supplementaire, les porcs-epics. Ne laissez pas leur allure sympathique vous tromper, c'est un vrai probleme. "On se leve le matin et on voit les degats".

 

צילום: מיטל אהרון, רשות הטבע והגנים

 

Plus que tout, il semblerait que les agriculteurs de la ceinture de Gaza se souviendront de cet ete 2012 comme de l'ete des porcs-epics. Ces rongeurs, qui ont l'air sympathique au premier abord, se multiplient, ils font des degats importants et deviennent un vrai probleme. "Ils ont un endroit ideal pour vivre et manger", explique Gilad Gabay, le sous directeur de la region sud pour l'autorite chargee des reserves naturelles et des parcs. "Imaginez que l'on vous emmenent dans un restaurant gourmet tenu par un chef dans un grand hotel, et que vous n'ayez meme pas besoin de vous lever pour manger. C'est plus ou moins la situation".

 

פועלים בלילה (צילום: עפרי הררי, רשות הטבע והגנים)

 

Les porcs-epics aiment manger les fruits souterrains de l'agriculture, comme les racines, les oignons, et tout ce qui ressemble a ca. Un porc-epic n'hesitera pas a a ronger des racines au milieu d'un tuyau d'arrosage en plastique. Et ca il le fait quand il n'est pas occupe a creuser des tunnels dans un jardin ou un verger.

 

Les degats faits aux agriculteurs par les porcs-epics ne sont pas nouveaux, mais dans la ceinture de Gaza la situation est extreme. "Au kibbutz Nir Itzhak la situation est tres particuliere", explique Gabay. "Les porcs-epics sont omnipresents dans l'agriculture, mais des fois on depasse un cap ou les degats sont trop importants".

 

מכרסמים גם את הגדרות (צילום: עופר יעקב, רשות הטבע והגנים)

 

Gabay rappelle que "les terres de Nir Itzhak font pousser la nourriture preferee des porcs-epics, comme les pommes de terre, les cacahuetes, et les carottes. A partir du moment ou il y a tant de bonnes choses a leur disposition, avec une grande surface de terre tranquille, la population grandit".

 

Chasser et pieger les porcs-epics sont des methodes efficaces pour eviter les degats a court terme, mais cela necessite une autorisation ecrite du responsable regional de l'autorite chargee des reserves naturelles et des parcs. L'utilisation de poisons ou de produits d'anesthesie est formellement interdite, parce que le porc-epic est une espece sauvage protegee.

 

Cette situation est un vrai probleme pour les agriculteurs qui doivent parfois se tenir sur le cote et regarder comment leurs champs vont etre detruits. Alors quoi faire ? Il y a plusieurs solutions juridiques, comme l'aspersion de produits repulsants sur les tuyaux, la dispersion d'odeurs de predateurs, les chiens de garde, des methodes d'intimidation avec des canons a gaz, des lumieres vives ou encore des sirenes.

 

גדולים ומרחרחים, הדורבנים (צילום: עופר יעקב, רשות הטבע והגנים)

 

Il y a un peu plus d'une semaine, Gabay a fait une inspection avec les scientifiques du service recherche de  l'autorite chargee des reserves naturelles et des parcs. Il sont actuellement en train de mettre au point un programme de suivi de la population des porcs-epics dans la region, afin de pouvoir traiter le probleme. "Nous n'avons aucune experience dans le traitement d'un tel probleme", avoue un cadre de  l'autorite chargee des reserves naturelles et des parcs.

 

Tomer Gadshi, agriculteur habitant la ceinture de Gaza, fait pousser des patates douces et parle du probleme : "il s'agit de betes qui attaquent la nuit. Elles nous font des degats sur les tuyaux qui sont responsables du bon fonctionnement de l'arrosage. Nous nous levons le matin et decouvrons les degats".

 

"Elles creusent le sol et mangent les patates douces. La saison derniere j'ai fait un traitement preventif avec du poivre organique, apres y avoir gouter une fois elles ne reviennent pas."

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0