Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Selon le site d'informations en ligne 'Walla', Israel exigerait, dans le cadre des negociations israelo-palestiniennes, d'annexer 10% des territoires de Judee-Samarie, mais les palestiniens ne seraient d'accord que pour une annexion de 3% de ces territoires. Il y aurait aussi des desaccords sur le moyen de dedommager l'Autorite Palestinienne.

 

מבקר העיר- העיר אריאל, אוגוסט 2013

 

Dans le cadre des negociations en cours entre Israel et les palestiniens, Israel exige d'annexer environ 10% des territoires de Judee-Samarie dans le cadre d'un accord avec les palestiniens - c'est ce qui aurait ete declare par des responsables bien informes au site d'informations en ligne 'Walla' a propos des details des discussions en cours. Ces memes responsables auraient precise que le sens de tout cela est que sur le principe Israel serait donc prete a se separer de presque 90% de la Judee-Samarie. Pour autant, les palestiniens ne seraient pas d'accord pour une telle annexion, et auraient donne leur accord pour une annexion bien plus petite, de 3% seulement des territoires de Judee-Samarie. A ce stade des discussions entre les deux parties, l'ecart ne concernerait pas que l'importance de cette annexion, mais aussi la maniere dont seraient indemnises les palestiniens pour cela. Il faut preciser que l'exigence d'Israel, ainsi que la proposition contraire des palestininens, permettraient de conserver 70 a 80% des implantations israeliennes sous souverainete israelienne.

 

Dans le cadre des discussions qui ont debutees debut juillet, Israel exigerait d'annexer les blocs d'implantations suivants : Gush Etzion, Ma'ale Adumim, Givat Zeev, Ariel, les implantations proches de la ligne verte ainsi que les anciennes implantations de Qedumim, Karnei Shomron et Ma'ale Shomrom. Un responsable americain a declare a 'Walla' que "dans la piece des negociations on ne parle pas en pourcentage, mais que quand on fait le total des exigences d'Israel on arrive a 10-11% des terres de Judee-Samarie". Selon lui : "Je ne sais pas si une carte precise a ete posee sur la table, mais la photo territoriale est assez claire".

 

מפת ההתנחלויות שישראל דורשת לספח. ינואר 2014

Les implantations qu'Israel exige d'annexer

 

Ce responsable a ajoute que : "il est clair que pour ce qu'il reste, environ 90% des territoires, il y a une volonte de principe de renoncer". Selon lui, Israel aurait fait une proposition de location de longue duree pour Beit El, Ofra et les implantations qui se trouvent a proximite - sans annexion de ces dernieres par Israel. Israel aurait precise aussi que pour elle il est important qu'une presence israelienne reste a Hebron.

 

Selon des responsables israeliens et palestiniens, il y a un desaccord sur la definition des blocs d'implantation. Ainsi par exemple, les palestiniens acceptent l'annexion de Gush Etzion par Israel, mais il y aurait un desaccord sur Efrat et Migdal qui se trouvent a l'est de la route 60. Au sujet de Ma'ale Adumim, Israel exige d'annexer cette grande implantation ainsi que les petites qui se trouvent a cote, mais les palestiniens s'y opposent absolument. Malgre tout, les palestiniens ne s'opposent pas a l'annexion de Givat Zeev, qui est au nord de Jerusalem, et a l'annexion des implantations proches de la ligne verte.

 

Par le passe Israel n'exigeait que 6,5% des territoires

 

La superficie totale qu'Israel exige d'annexer est plus importante que lors des negociations precedentes : en 2000, sous Ehud Barak, Israel avait accepte une annexion de 8% des territoires, et lors des negociations entre Ehud Olmert et Abu Mazen, en 2008, Israel avait propose une annexion de 6,5%. Cependant, il faut preciser que meme lors des discussions precedentes Israel avait au debut adopte une position plus dure, et qu'il est fort possible, si les negociations continuent, qu'Israel descende encore une fois en dessous des 10%. Il faut preciser que les lignes tracees par la barriere de separation laissent entre les mains d'Israel 8% des territoires de Judee-Samarie.

 

Cette semaine il avait ete annonce a 'Walla' - tant par des responsables israeliens que palestiniens - que les territoires demandes en compensation par les palestiniens en dedommagement de l'annexion des blocs d'implantation seraient (dans le cadre d'echange de territoires) :  une bande de terrain de la vallee de Beit Shean et deux bandes de territoires au sud du mont Hebron. Dans le cadre des negociations en cours il aurait aussi ete envisage de proposer au palestiniens un territoire supplementaire, proche de la bande de Gaza, mais la situation actuelle a Gaza fait de cette proposition quelque chose de problematique. Israel n'exclut pas non plus la possbilite de creer une route de 'passage securise' reliant la bande de Gaza a la Judee-Samarie. Un responsabe israelien a declare a 'Walla' que "la creation de ce 'passage securise' depend des developpements a Gaza", et estime que la creation  de ce passage connaitra dans tous les cas du retard a cause de la situation a Gaza, mais mettra une pression importante sur le Hamas.

 

ההתנחלות קדומים בשנת 2009

Qedumim

 

Les palestiniens insistent pour recevoir une indemnisation pour les territoires annexes par Israel a hauteur de 1=1, c'est-a-dire que pour chaque kilometre carre annexe par Israel ils recoivent un kilometre carre d'Israel. Comme Israel exige une annexion d'environ 10% elle ne peut pas s'en tenir a cette cote de 1=1, et a propose aux palestiniens de les dedommager economiquement d'une partie des territoires : grace a des versements d'argent et voir meme par la creation de voies ferrees pour relier les villes palestiniennes aux ports israeliens.

 

L'ecart territorial est relativement petit

 

Sur ce dossier critique, les americains ont tendance a adopte la position palestinienne - ce qui necessiterait d'Israel de reduire la surface totale des territoires qu'elle souhaite annexer. Les americains esperent convaincre les deux parties d'accepter une formule qui premettrait a un futur Etat palestinien, comprenant un 'passage securise' avec la bande de Gaza, equivalent a la surface des terres conquises par Israel en 1967.

 

Un des points principal de desaccord concerne l'importante implantation d'Ariel qui se trouve au nord de la Judee Samarie. Les palestiniens n'ont accepte qu'une seule fois pendant toutes ces annees de negociations une annexion d'Ariel par Israel. Cela s'est passe a la conference de Taba, qui a eu lieu en 2001 sur fond de deuxieme intifada et d'elections en Israel. Depuis, a chaque discussion sur le sujet les palestiniens ont totalement rejete cette annexion, et ils s'y opposent encore. Les palestiniens s'opposent aussi aux annexions des implantations de Qedumim, Karnei Shomron et Ma'ale Shomron en tant que "bloc nord de Samarie". Un responsable informe a declare a 'Walla' que "le plus important pour les palestiniens c'est d'avoir une continuite territoriale logique en tant qu'Etat palestinien. Ils n'accepteront pas d'avoir un Etat dont la carte serait cassee et coupee".

 

Malgre ces desaccords au sujet des blocs d'implantations et l'importance des echanges de territoires, les americains sont persuades que ce probleme territorial ne mettra pas en echec les discussions en cours pour trouver un accord. Par rapport aux desaccords a propos de Jerusalem, de la reconnaissance de l'Etat juif et des arrangements securitaires, les ecarts sur les territoires semblent bien plus petits et solubles. La grande question est de savoir comment va reagir la coalition de Netanyahu, ainsi que son parti, sur le principe de renoncer a la plus grande partie des terres de Judee-Samarie.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost 0