Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le gaz de la reserve de gaz naturel 'Tamar' est en route pour la premiere fois pour les cotes israeliennes et, selon les estimations du marche de l'energie, est cense arriver a Ashdod dans les 24 heures. Le gaz a commence a etre transfere de maniere partielle, et le sera completement dans quelques semaines grace au gazoduc sousmarin qui relie 'Tamar' a Ashdod. Les proprietaires du groupe 'Delek' : "Israel va devenir un acteur international important dans le monde de l'energie". Le ministre de l'energie, Silvan Shalom : "Israel gagne son independance energetique, c'est un moment historique".

 

 

Fin de la penurie de gaz, mais pas encore la fin de l'electricite chere : aujourd'hui le gaz naturel de la station de pompage maritime 'Tamar', situee au large de Haifa, a commence son chemin vers Israel apres plus de 4 ans de forage et d'installation du gazoduc, et il est cense arriver vers les cotes du pays dans les prochaines 24 heures, mettant ainsi fin a la penurie de gaz dont souffre le marche israelien depuis 2 ans. Malgre tout, le prix de l'electricite ne baissera que dans les deux prochaines annees.

 

Selon les estimations precedentes du marche de l'energie, le gaz etait deja cense arriver en Israel aujourd'hui, mais il n'arrivera que dans 24 heures. Le gaz arrivera au debut de facon partielle, mais sera exploite completement dans quelques semaines. 'Tamar' contiendrait 270 milliards de metres cubes de gaz naturel.

 

Le gaz de 'Tamar' arrive grace a la station de pompage maritime situee au dessus du reservoir naturel, a la profondeur de 1,600 metres, mais les forages ont atteint la profondeur de 5,000 metres sous la mer. De la, le gaz est pompe vers le double gazoduc sousmarin d'une longueur de 160 kilometres vers le sud, pour arriver a la plate-forme de production qui se trouve en pleine mer, a environ 24 kilometres des cotes d'Ashdod. La plate-forme de production traite le gaz, et le transfere directement a la station de reception d'Ashdod, pour etre finalement transporte par un gazoduc terrestre vers les centrales electriques.

 

Le projet 'Tamar' est considere comme un des plus complexes et des plus chers qui a ete lance ces dernieres annees par la branche des forages de gaz. Le projet a ete complete en respectant precisement les previsions de temps et sans depassement de budget, malgre les imprevus.

 

L'arrivee du gaz de 'Tamar' mettra fin au manque de Gaz naturel que traverse le pays depuis que le gaz egyptien n'arrive plus en Israel, mais ne fera pas baisser le prix de l'electricite, du moins dans les deux premieres annees. A la suite de ce manque en gaz naturel, la societe israelienne d'electricite a du faire fonctionner ses centrales electriques avec du diesel, du charbon et du mazout. Ce fonctionnement a engendre une perte economique d'environ 15 milliards de shekels, dont 12 milliards directement dus au cout du diesel et du mazout, dont le prix est trois fois plus eleve que le gaz egyptien, et 3 milliards suite aux degats sur l'environnement et sur la sante dus a la combustion de ces matieres polluantes. L'arrivee du gaz de 'Tamar' va permettre a la societe israelienne d'electricite d'economiser un demi milliard de shekels par mois.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli a partir des sites Mako et Ynet

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0