Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Des dizaines de personnes liees a la culture anglaise, dont le metteur en scene de cinema Mike Lee et l'actrice Emma Thompson appelent a annuler la participation de la troupe "Habima" au festival de theatre qui aura lieu a Londres. La directrice artistique de "Habima" : "le boycott n'aura pas lieu".

 

null

 

Le theatre Habima renove

 

Une organisation israelienne de boycott a appele a ne pas presenter la piece de theatre "Le marchand de Venise" proposee par le theatre "Habima" au festival londonien Globe To Globe qui est consacre aux creations de Shakespeare. Jeudi le journal "The Guardian" a publie une lettre ouverte signee par des artistes importants, dont l'actrice Emma Thompson, le metteur en scene de cinema Mike Lee, l'acteur et producteur David Okin, l'acteur et metteur en scene Richard Wilson, le dramaturge Leo Battler, le metteur en scene de television Michael Durrell, l'acteur John Graham Davis, les actrices Myriam Margolis et Frances Rifkin, et la directrice artistique du centre Utopia de theatre social.

 

null

 

Dans la lettre qui a ete envoyee ces derniers jours a la direction du Globe, il est ecrit entre autre : "nous voyons avec crainte et desolation l'invitation faite par le theatre shakespearien Globe au theatre national israelien, "Habima", afin qu'il presente "Le marchand de Venise" au festival Globe To Globe au mois de mai prochain. La directrice du theatre "Habima" a declare qu'il s'agit d'une recompense pour l'Etat d'Israel, mais "Habima" a un record honteux d'implications dans les colonies illegales implantees en territoire palestinien occupe".

 

Les protestataires ecrivent que "l'annee derniere deux grosses implantations israeliennes ont cree des 'salles de la culture' et ont appele les troupes de theatre a venir s'y produire. Plusieurs troupes israeliennes professionnelles, des acteurs, des metteurs en scene de theatre, des dramaturges, ont declare qu'ils n'y participeraient pas". Puis les protestataires ont cite une lettre publiee il y a deux ans et ont precise : "Habima a accepte cette invitation et a promis de servir la culture et qu'il s'occuperait de tous les problemes engendres par de telles representations. En invitant le theatre "Habima", Globe bafoue la conscience des acteurs et des dramaturges israeliens qui ont refuse de violer la loi internationale".

 

null

 

Le theatre Habima a ete cree en 1917 - photo 1950

 

Les protestataires ont encore ajoute que : "le theatre Globe dit qu'il veut inclure la langue hebraique a son festival - nous n'avons aucun probleme avec ca. Cet ajout est un vrai plus a la politique culturelle britannique et nous sommes pour. Mais en invitant "Habima", Globe se lie a une politique d'apartheid mise en place par l'Etat d'Israel et son theatre national. Nous appelons Globe a annuler son invitation de facon a ce que son festival ne collabore pas a la violation des droits de l'homme et a la colonisation des territoires occupes".

 

La direction du theatre Globe a declare que suite a cette protestation, il sera organisee une discussion sur le theatre et la politique, en marge de la representation du theatre national israelien lors du festival.

 

Illan Ronen, le directeur artistique du theatre "Habima", a declare : "malheureusement cette lettre donne une verite partielle. La tentative de presenter le theatre "Habima" comme le porte-parole de telle ou telle politique est une injustice faite aux artistes, aux acteurs et a tous ceux qui participent a notre art. Les representations donnees dans tout Israel ne sont pas une initiative du theatre "Habima", comme cela est presente dans cette lettre, mais une loi qui oblige tout organisme soutenu par l'Etat a le faire".

 

[Tel Aviv: Habimah Theatre]

 

"Contrairement a ce que l'on essaie de montrer, le theatre "Habima est democratique et pluraliste. Nous avons des spectacles  dont certains sont controverses et d'autres qui critiquent la societe israelienne, y compris les colonies et ce qui se passe dans les territoires. Meme la tentative de dire que nous avons oblige les acteurs a agir contre leur conscience et que les acteurs qui ont refuse de le faire ont ete licencies ou qu'ils ne sont plus payer est fausse. Ce n'est pas vrais et la preuve est que les artistes qui ont decide de signer la lettre de protestation contre l'ouverture de la salle de la culture d'Ariel continuent de travailler avec l'equipe d'"Habima", qui permet la liberte de conscience tout comme le droit a la critique".

 

Ronen a encore ajoute : ""Habima n'est pas un theatre bolchevique et toute tentative de le decrire ainsi n'est pas recevable. Nous exercons dans une realite complexe a l'interieur de laquelle nous preservons nos droits d'artistes. "Habima" participe a des dizaines d'initiatives internationales, et en fin de compte grace a la connaissance de nos creations et du theatre comme organisme qui conceptualise un monde pluraliste, tous ces boycotts n'auront pas lieu".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :