Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La loterie nationale existe dans beaucoup de pays, et elle existe aussi en Israel, mais Israel etant un pays particulier, il lui fallait bien une loterie nationale particuliere. Voila donc l'histoire de cette reussite nationale unique, et sa particularite, de l'idee a la realisation !

 

 

L'idee de creer une loterie nationale a germe dans la tete d'Israel Rokeach, le maire de la ville de Tel Aviv, des la creation de l'Etat d'Israel. C'etaient les premiers instants du jeune Etat, ils etaient difficiles. Le pays se remettait a peine de la guerre d'independance, et Tel Aviv etait dans une situation tres difficile. Rokeach se retrouva a devoir faire face a des dizaines de milliers de nouveaux immigrants, nombreux etaient parmi eux malades ou vieux, et ils ont vite double la population de la ville et l'ont transforme en quelque chose d'enorme pour les notions de l'epoque. La situation de l'hospitalisation etait particulierement difficile. 'Hadassah', qui etait le seul etablissement medical serieux de la ville croulait sous la surcharge. Cet etablissement convenait a la Tel Aviv des annees trente, pas a un quart de million d'habitants.

 

Rokeach eut une idee : creer une loterie nationale dont les benefices serviraient a la fondation d'etablissements de sante, d'aide infirmier, d'education et de culture. Rokeach avait entendu parler d'une telle creation en Suisse. Il envoya donc Ben-Tsion Ergov, le tresorier municipal, pour rediger un rapport precis sur cette loterie nationale suisse. Mais il se passa encore deux longues annees jusqu'a ce que le gouvernement donna son autorisation de creer la loterie nationale israelienne nommee officiellement 'Mifal hapais', le 26 aout 1951.

 

 

Meme Israel Rokeach ne pensait pas que sa modeste loterie, qui fut cree pour reunir des fonds afin de construire des hopitaux dans Tel Aviv, deviendrait un jour une institution financiere aussi importante, qui construisit au fur et a mesure des annees, des milliers d'etablissemeents a travers le pays tout entier. 'Mifal hapais' qui eut besoin des ses premiers jours d'un pret de 10.000 livres israeliennes afin de financer ses premieres loteries, a investi depuis plus de 20 milliards de shekels dans la sante, l'education, le social et le communautaire.

 

Le but original de la creation de 'Mifal hapais' etait 'de soutenir le developpement des services hospitaliers, et leur amelioration, en creant des hopitaux et des cliniques dans les villes et les autorites locales'. C'est la ville de Jerusalem qui exigea que les activites de la loterie soient etendues aussi a l'education.

 

Club 'Mifal hapais' pour personne agees

 

Le probleme hospitalier de Jerusalem allait etre resolu grace a une organisation feminine appelee 'Haddash' qui se proposait de creer un grand hopital dans la ville. Mais la ville croulait sous le probleme de l'education, luttait sous le manque cruel de classes, et dans les ecoles le materiel partait en miettes et se deteriorait rapidement. La mairie, apres une lutte acharnee avec les institutions gerant la loterie, accompagnee de menaces comme la creation d'une autre loterie, a reussi a faire plier le systeme, et l'education fut ajoute aux objectifs de 'Mifal hapais'.

 

Centre communautaire 'Mifal hapais'

 

Le premier tirage de la loterie nationale fut fixe au 16 octobre 1951. C'etait un mardi, sur lui, il fut dit 'Pa'amaim ki tov' (deux fois c'est la bonne), fait qui encouragea les achats de tickets de loterie et permis un demarrage du bon pied.

 

Il fut decide qu'il y aurait un tirage par mois. Pour le premier tirage 'Mifal hapais' imprima 120.000 tickets, le prix initial du ticket avait ete fixe a une livre israelienne. Il fut decide que le premier prix serait de 1.000 livres israeliennes, une somme importante pour l'epoque. 2 gagnants se partagerent 500 livres israeliennes chacun, et en plus il y eu 10 gagnants de 100 livres israeliennes, 20 gagnants de 50  livres israeliennes, 68 de 20  livres israeliennes, 200 de 10 livres israeliennes, 1.000 gagnants de 5  livres israeliennes, et 7.000 gagnants du prix du fond : 1  livre israelienne.

 

Une ecole 'Mifal hapais'

 

L'imprimerie nationale imprima les tickets de loterie un peu avant leur mise en vente et ils furent transferes de Jerusalem a Tel Aviv dans des caisses plombees, par le biais de trois envois separes. L'operation se deroula sous bonne garde, beaucoup de secret, et a l'aide d'exercices de dissimulation et de tactiques d'evasion.

 

La ruee sur les points de vente fut au-dela de toutes les esperances. Tous les tickets furent vendus en tres peu de temps. Les responsables de la loterie comprirent alors qu'ils detenaient une bonne formule : le reve de tout un chacun de devenir riche en une nuit, et l'aide aux communautes et au public.

 

Le premier heureux gagnant de la loterie nationale fut Itzhak Cohen, un habitant de Tel Aviv, un vendeur de textile de la rue Alexander Yanai 18. Il recu son gain sous la forme d'un cheque portant le numero 18426, a tirer aupres de la banque Leumi, et devint ainsi le heros du jour.

 

Une ecole 'Mifal hapais'

 

Lorsque la poussiere se reposa et que les gains furent comptes, 'Mifal hapais' put rembourser l'emprunt qu'elle avait recu des grandes municipalites et couvrir les frais de la premiere loterie juive de l'histoire, qui etaient de 27 livres et 69 agourot. Peu de temps apres la loterie nationale commenca a transferer les premiers fonds pour la creation et la renovation des hopitaux des grandes villes. Les premiers transferts eurent lieu bien avant ce qui etait prevu, et ils grossirent au rythme des rentrees d'argent.

 

Salle de sport 'Mifal hapais'

 

Plus tard le nombre de tickets et leur prix augmenta, ainsi que les gains. En octobre 1957, 'Mifal hapais imprima un quart de million de tickets de loterie, et les vendit dans leur grande majorite. Le premier prix etait alors de 10.000 livres israeliennes, et le tirage fut fixe a une fois par semaine.

 

Depuis 'Mifal hapais' existe toujours, et continue de contribuer a l'amelioration des structures israeliennes. En voici deux exemples :

 - Ces dix dernieres annees, 'Mifal hapais' a cree 164 projets dans le domaine de la sante et du social pour un investissement de 242.371.179 shekels.

- Ces dix dernieres annees, 'Mifal hapais' a cree et renove 1.730 batiments educatifs et sportifs pour un investissement de 4.874.351.613 shekels.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli. Source : http://www.pais.co.il/Pages/default.aspx

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :