Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Elles utilisent leur feminite pour entrer dans des endroits interdits, elles vivent plusieurs annees dans des pays etrangers alors que leurs enfants les attendent a la maison, et elles mangent le soir avec nos pires ennemis. Les combattantes du Mossad racontent leur double vie dans une interview publiee par le 'Lady Globes'.

 

null

 

L'espionne russe Anna Chapman a eu droit  une publication mondiale, mais les preuves de l'existence des femmes du Mossad israelien, en operations secretes et et lors d'actions audacieuses, ne sont pas nombreuses.

 

"C'est comme toucher le ciel, c'est de la folie. Je me retrouve en train de faire des trucs que l'on ne voit que dans les films d'espionnage", raconte Shira, espionne senior du Mossad, lors d'une interview qui sera publiee ce soir dans le 'Lady Globes'.

 

Efrat, chef-adjointe de division et commandante la plus experimentee dans les services de renseignement israeliens, raconte : "nous nous servons de notre feminite comme de n'importe quel autre moyen, mais meme si nous pensions que le meilleur moyen d'atteindre notre objectif est de coucher avec le bras droit d'Ahmadinejad, personne au Mossad ne le permettrait. On peut seduire, attirer, provoquer l'ennemi, mais la limite c'est l'utilisation du sexe".

 

Qui soupconnerait une moche avec des lunettes et enceinte de 8 mois?

 

"Les femmes ne sont pas les premieres soupconnees", ajoute Yael, sur laquelle on dit qu'elle a deja ete partout dans le monde. "Pour un homme qui veut entrer dans un endroit qui lui est interdit, la chance est plus petite. Une femme qui vient avec un sourire a plus de chance de reussir". Nirit, espionne et docteur en sciences humianes, declare : "qui soupconnerait une moche avec des lunettes et enceinte de 8 mois ?"

 

Elle raconte encore sur ces actions : "un soir j'etais avec 4 personnes qui font partie de nos pires ennemis. Ils avaient une discussion etonnante et j'ai decouvert que meme le pire ennemi peut etre intelligent, sympathique, surprenant. Ils m'ont soupconne et m'ont fait passer un examen. Pendant une demi heure ils m'ont pose des questions et j'ai repondu contre toute logique, a l'intuition. J'ai passe l'examen avec succes".

 

"Au cours de ma longue carriere je n'ai eu peur qu'une fois", ajoute Nirite. "Je suis entre dans un endroit ou j'ai eu le sentiment imprecis de ne pas etre seule, qu'il y avait autour de moi des collegues appartenant a d'autres organisations secretes. Alors je suis partie".

 

Dans la realite et dans un autre monde

 

Et la famille et les enfants ? Ella est espionne au Mossad et a 3 enfants : "c'est tres bien pris en compte. Le travail operationnel est tres dur, pour la famille et sur un plan personnel, mais je vis dans l'euphorie la moitie du temps. Il n'y a aucun travail ou aucune autre occupation qui pourrait me donner un tel sentiment. Je vis en permanence entre deux mondes : dans la realite et dans un autre monde, et je sais vivre dans les deux".

 

null

 

"Au debut j'ai travaille comme femme d'un autre espion dans un pays ennemi", raconte Yael sur une des missions a laquelle elle a participe. "J'etais celibataire, mais pendant longtemps j'ai joue le role de la femme de. Je devais etre capable de vivre des situations sociales et des situations operationnelles complexes, de savoir si on me soupconne de ne pas etre sa femme, de le comprendre et d'agir en consequence".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :