Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

David Snir est malade, il a un cancer tres avance avec metastases. Il etait transporte dans une ambulance de la Magen David Adom pour recevoir des soins a Jerusalem. Sur le chemin du retour il a demande au chauffeur de l'aider a realiser un reve : aller pour une derniere fois au Kotel. Le chauffeur, tres emu par la demande, a decide de le faire. "Je n'oublierai jamais ce voyage", a t-il declare.

 

הנהג יוני עוזיהו עם דוד שניר.

 

Dans l'ombre de la maladie, David a reussi a realiser un reve : sur le chemin du retour, apres un examen medical a Jerusalem, alors qu'il etait dans une ambulance du Magen David Adom, David a demande a voir le kotel une derniere fois. Le chauffeur du Magen David Adom a repondu positivement a sa demande et l'a emmene faire une promenade dans la vieille ville - David etant allonge sur un brancard.

 

Il y a environ 5 ans David Snir, habitant Tel-Aviv et age de 67 ans qui a ete actif et en bonne sante toute sa vie, a recu les resultats de ses prises de sang habituelles. Le docteur a releve les resultats anormaux du PSA qui verifie s'il y a un debut de cancer de la prostate. Il l'a de suite envoye faire des examens complementaires, qui ont revele qu'il soufrait en effet de ce cancer.

 

En 2008 David commenca une longue serie de radiotherapie, puis il a commence un traitement medical, mais le cancer a continuite de progresser et a cree des metastases. Par la suite il a meme recu un traitement par chimiotherapie, arrete a cause d'une intolerance grave.

 

Le 29 decembre il a ete envoye pour un examen a l'hopital Shaarei Tsedek de Jerusalem, transporte par une ambulance de la Magen David Adom. Sur le chemin du retour il a demande au chauffeur, Yoni Oziahu, de realiser pour lui un reve : voir le Kotel. "C'est peut-etre la derniere fois que je verrais le Kotel", lui a t-il dit. "Je suis croyant, mais meme a la synagogue je ne peux plus aller. Il y a de fortes chances que je n'ai plus jamais la chance de voir Jerusalem".

 

Le chauffeur, tres emu par la demande, a demande l'autorisation de sa direction pour l'emmener la-bas. Mais en fait il ne s'agissait pas d'une demande toute simple, il fallut l'implication et l'autorisation des equipes medicales de la Magen David Adom, ainsi que des agents charges de la securite du Kotel, pour que David Snir arrive jusqu'au Kotel - dans un lit medicalise. Une fois les procedures reglees, Yoni prenat donc la route de la vieille ville.

 

"Je ny ai pas cru", a declare Eda Snir, la femme de David. "Mon mari est croyant, et cette visite au Kotel a ete tres importante pour lui. Cela lui a donne un peu de force pour continuer son combat pour la vie. Notre vie s'est effondree, l'entreprise qu'il a cree de ses mains est dans une tres mauvaise situation, son etat physique et mental sont au plus bas. Il est incapable de s'asseoir dans une voiture, il n'a pas pu se rendre a la synagogue depuis de longs mois, et pour un homme comme lui, la possibilite de voir le Kotel, peut-etre pour la derniere fois, a ete une experience tres emouvante".

 

Quand ils sont arrives au kotel, les ambulanciers se sont rendus aupres des policiers et des agents de securite du kotel, qui ont autorise l'acces au Kotel avec le lit de l'ambulance. David fut tres emu, il mit les tefilines et un petit mot entre les pierres du Kotel, tout en versant une larme. "Je n'oublierai jamais ce voyage", a t-il declare. "Cette visite m'a redonne des forces et le moral, et peut-etre meme le dernier espoir de vaincre cette maladie. Je veux dire un grand merci a Yoni qui m'a permis de realiser ce dernier reve".

 

Yoni Oziahu, le chauffeur de l'ambulance, a eu du mal a retenir son emotion en se rappelant de ce qu'il s'est passe. "J'ai pleure de joie sans arret", raconte t-il. "Un homme atteint d'une maladie en phase terminale, sur le lieu le plus saint pour les juifs, te dit : tu es apparemment ma derniere chance de voir le Kotel, de faire un voeu et de recevoir une benediction. Je ne porte pas la kippa mais je suis croyant et je n'ai pas dormi pendant plusieurs jours a cause de mon emotion. Je sens encore mon coeur battre en en parlant. C'est peut-etre le cas le plus emouvant depuis les 12 annees que je travaille a la Magen David Adom. J'ai reussi a realiser le reve d'un homme, et pour moi c'est moi qui y ai gagne".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :