Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

En plein milieu de ses etudes de pretre, a Munich, Daniel Feldstein a commence a se poser des questions sur le passe, questions qui ont fini par la recherche de son identite juive. Il a commence a chercher, et petit a petit il a trouve un livre de prieres juives, il a cache les franges de son talit sous son habit de pretre, et il a commence a respecter les commandements. "Je n'ai rien a reprocher aux chretiens, rien qu'a moi-meme. Un juif restera toujours juif".

 

צילום : אורות

 

Il a suffi que Daniel Feldstein s'eloigne assez d'Israel, qu'il commence a etudier dans un seminaire pour pretre de Munich, pour que son identite juive se reveille. "J'ai commence a faire le lavage des mains, a dire les benedictions, meme pendant les ceremonies je lisais le sidour, je le couvrais pour que personne ne le voit. Plus tard, j'ai mis une mezouza dans ma chambre", raconte-t-il.

 

Meme s'il a essaye de cacher ses nouvelles habitudes, ses amis d'etudes ont vu que quelque chose en lui etait en train de changer. "Les disputes avec eux se sont terminees en une phrase : decide qui tu es, decide, parce que nous on voit que tu n'es pas chretien".

 

Un juif reste un juif

 

Feldstein est ne d'une mere juive en 1974, en Ukraine. A l'age de 21 ans, il a decide de faire son Alyah en Israel, tout seul, et de faire son service militaire au sein de Tsahal. "J'etais un soldat isole, sans famille, et meme apres je suis reste seul. J'etais toujours en recherche de spiritualite parce que je n'ai pas reussi a me lier a Israel, a sa societe et a sa langue", raconte-t-il.

 

Selon lui, la chretiente a fourni un refuge a sa solitude et son alienation. Il a commence a visiter les eglises, et a devenir ami avec des pretres et des moines. En 2005 il a ete baptise a Yaffo selon la tradition de l'eglise latine, et deux ans apres, il a decide d'abandonner Israel. "Il n'y avait plus rien qui m'interessait, je ne me suis pas du tout identifie a l'Etat juif, ni avec ce qu'il s'y passe".

 

פלדשטיין נטבל לנצרות בכנסייה ביפו (צילום : אורות)

 

Fedelstein a decide de se consacrer a des etudes de pretre a l'eglise de Munich, mais cet eloignement a reveille en lui des questions d'identite. "La-bas, je me suis soudain senti deconnecte d'Israel, cela a change toutes mes perspectives".

 

Meme les commentaires chretiens de l'ancien testament n'ont pas satisfait Fedelstein et il a commence a s'interesser a la litterature et aux commentaires juifs. "J'ai trouve le site internet de l'institut Meir et j'ai commence a lire les cours, et a les comparer au travaux du seminaire. Mes professeurs ont trouve ces idees tres profondes et ont dit que c'etait un grand miracle, quelle etude et quelle nouveaute. Alors je me suis dis attends un peu, j'ai toujours eu ca, alors qu'est-ce que je fais ici ?".

 

A partir du moment ou on lui a impose de choisir qui il etait et quelle etait sa religion, tout s'est passe tres vite. "A partir du moment ou j'ai decide d'abandonner, ca a ete un grand moment, un vrai miracle. Ils se sont cotises et m'ont achete un billet pour rentrer en Israel". Aujourd'hui, Daniel Fedelstein etudie a l'institut Meir, et il est sur d'etre arrive a la source. "Je n'ai rien a reprocher au chretiens, rien qu'a moi-meme. Un juif restera toujours un juif, et rien ni changera rien", conclut-il.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

 

Tag(s) : #Judaisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :