Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Avant son depart pour le Caire le ministre des affaires etrangeres libanais a declare que les avions de l'armee de l'air israelienne continuent de survoler tous les jours le territoire libanais : "il faut mettre en place un boycott economique et politique contre Israel". Des responsables du Hezbollah ont declare a un journal koweitien : "Assad ne repondra pas a l'attaque israelienne, son armee n'est pas prete pour un conflit". Un rapport au Liban : une installation du Hezbollah a ete attaquee.

 

 

Apres la Syrie, l'Iran, le Hezbollah et la Turquie, c'est au tour du Liban de condamner Israel. Le ministre des affaires etrangeres du Liban, Adnan Mansour, a declare que "l'attaque en Syrie est une agression contre le Liban. Israel merite une reponse dure et un boycott economique, politique et diplomatique". Mansour a fait ces declarations le soir de son depart pour le Caire, ou aura lieu cette semaine le sommet de l'organisation de cooperation des pays islamiques. "Les avions israeliens continuent de violer tous les jours notre espace aerien. Nous devons faire face aux agressions israeliennes, mais pas seulement en paroles, en declarations et en condamnations".

 

En plus de cela, la chaine Sky en langue arabe a rapporte une explosion a l'est de la ville de Tyr au Liban. Selon ce rapport, les avions de combat israeliens etaient dans le ciel du sud Liban au moment de l'explosion. La chaine Al-Nahar a rapporte que l'objectif etait l'installation electronique situee dans la region controlee par le Hezbollah, mais la chaine a nie que l'explosion avait ete due a un bombardement, mais a pretendu qu'elle etait due a une grenade. Meme l'agence de presse officielle du Liban a adopte cette version des faits.

 

Plus tot dans la matinee le journal koweitien "A-Rai" a cite des responsables du Hezbollah qui ont declare que "Bachar Assad ne se laissera pas entrainer dans une guerre avec Israel. Son armee n'est pas prete pour ce conflit". Ces memes sources se sont exprimees sur les publications sur les documents publies sur l'attaque en Syrie et ont pretendu qu"Israel avait prevu d'entrainer Assad dans ce piege : "de cette maniere Israel pensait pouvoir s'impliquer dans ce qu'il se passe en Syrie, avec la benediction des americains et d'une maniere assez large - au moyen de bombardements de plusieurs autres cibles en un temps assez court".

 

Les memes responsable du Hezbollah ont raconte au journal que quatre jours avant l'attaque les avions de l'armee de l'air israelienne avaient intensifie leurs incursions dans le ciel libanais. Selon eux, ca a commence par cinq avions par jour et c'est arrive a quarante avions qui ont survole le ciel libanais et syrien. "Le but de ces incursions etait de confirmer le point precis et les objectifs", ont ajoute les responsables. "On peut supposer qu'Israel avait prevu de bombarder d'autres objectifs precis et strategiques en possession du regime syrien et de reduire a neant les dernieres victoires d'Assad et de son armee de ces dernieres semaines a Damas et dans ses environs".

 

En plus de cela, la chaine libanaise Al-Mayadin, qui est proche du Hezbollah, a rapporte que l'armee libanaise a arrete deux camions qui transportaient des armes a cote du cimetierre de la vile d'Arsal dans la region de la bekaa, au Liban, et que les soldats avaient transfere le chargement en dehors de la ville. En fin de semaine il y a eu de grosses tensions dans cette region, proche de la frontiere avec la Syrie, apres que des hommes armes aient affronte les forces militaires en place en faisant plusieurs morts.

 

"Assad se concentre sur ce qu'il se passe en Syrie"

 

Depuis l'attaque Israel reste silencieuse sur le sujet. Dans une declaration officielle publiee une journee apres l'attaque, l'armee syrienne a annonce que "des avions israeliens ont bombarde un centre de recherche militaire dans la region de Damas". L'attaque du convoi d'armes, a destination du Hezbollah, comprenant des missiles anti-aerien de type SA-17, a ete revellee avec la publication des images des vehicules du convoi detruits, dont les lanceurs mobiles de missiles, a cote d'un batiment touche.

 

מערכת SA-17 לפני (ואחרי?).

Unite mobile de tirs de missiles SA-17 - avant et apres

 

Mais selon les responsables cites par le journal kowetien, l'objectif n'etait pas de toucher un "gros objectif", mais d'amener Assad a repondre - en se basant sur le fait qu'il n'avait rien a perdre. "Mais c'est un piege dans lequel Israel n'arrivera pas a emmener le president syrien", ont declare les responsables. "Le regime d'Assad a commence a obtenir des resultats sur le terrain et dans le domaine diplomatique, comme la volonte de l'opposition de negocier avec le regime en place ainsi que la position ferme de la Russie dans les negociations avec les Etats-Unis".

 

"Assad a des interets strategiques qu'il prend en compte a tout moment, et c'est pour cette raison qu'il ne se laissera pas entrainer dans un conflit arme avec Israel. Ce qui l'interesse pour l'heure, c'est de porter ses efforts sur la situation interieure de la Syrie".

 

Les responsables ont aussi declare que les vols intensifs de l'armee de l'air israelienne dans le ciel du Liban, ont fait elever le degre de vigilance du Hezbollah. Selon eux, si l'armee de l'air israelienne avait touche des centaines de cibles syriennes, la reponse immediate aurait ete le tir de milliers de missiles et de roquettes sur Israel.

 

Sur fond de discussion sur la lgne rouge fixee par Israel par rapport a certaines armes, les memes responsables ont declare : "ces lignes rouges ont ete franchies depuis longtemps, a part pour les armes chimiques, dont nous n'avons pas l'utilite - et cela n'a rien a voir avec de la pitie pour notre ennemi, mais par rapport a des raisons tactiques et logistiques".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost 0