Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La societe maritime norvegienne NCL a annule toutes ses croisieres vers la Tunisie pour protester contre le refus des autorites tunisiennes de laisser entrer dans le pays les passagers israeliens. Un passager : "c'est la premiere fois de ma vie que je dois subir une telle selection". 

 

נורביג'יאן קרוז ליינס (צילום: shutterstock)

 

Les gros titres parlaient de la croisiere a laquelle avait pris part 7 couples israeliens dans un des bateaux de la societe NCL au depart d'un port italien pour jeter l'ancre au port de Carthage, en Tunisie, pour faire une excursion dans le pays. Suite au refus des autorites de permettre aux israeliens de descendre sur les cotes tunisiennes, la societe norvegienne NCL (Norwegian Cruise Line) a decide d'annuler toutes ses crosieres vers la Tunisie.

 

Le president de la societe maritime norvegienne, Kevin Sheehan, a annonce hier que dimanche dernier, les autorites tunisiennes ont refuse de permettre a un groupe de civils israeliens de descendre du bateau a bord duquel ils faisaient une croisiere, alors qu'ils etaient censes faire une excursion sur les cotes du pays. "En reaction a ce refus, la societe a annule toutes les croisieres programmees qui devaient jeter l'ancre en Tunisie", a-t-il declare.

 

Le president de la societe norvegienne a ajoute que "nous voulons envoyer un message clair et ferme a la Tunisie et a tous les ports du monde : nous ne supporterons aucune segretation quelqu'elle soit contre nos invites. Nous sommes tres choques de la decision des autorites tunisiennes, et du fait qu'elles ne nous aient pas informe d'avance de leur refus de permettre aux passagers israeliens de descendre a terre pour faire une excursion sur la cote. Nous nous excusons aupres des passagers pour ce qu'il s'est passe et nous voulons qu'ils sachent que nous allons agir de suite afin que de tels evenements ne se reproduisent".

 

Meir Tal, de Tel Aviv, qui etait en croisiere sur le bateau de la societe NCL a raconte hier qu'avec son ami, ils avaient achete des billets de croisiere par le biais d'une societe de voyage basee a l'etranger, que personne ne leur avait annonce qu'il y avait un probleme a cela. Il s'agit du bateau de croisiere appele 'Jade' qui est parti du port de Civitavecchia, pres de Rome en Italie, et qui est parti pour une croisiere de 11 jours dans le bassin mediterraneen, en passant par la riveria francaise, Barcelone, Valence, la Sardaigne et Tunis.

 

"Cette croisiere comprenait plusieurs destinations ou nous avions deja ete, et accoster a Tunis devait etre quelque chose de nouveau pour nous, quelque chose que nous n'avions pas encore vu. Le soir avant notre arrivee a Tunis, on nous a glisse sous la porte de nos cabines un message qui nous disait que les autorites a Tunis ne permettaient pas aux israeliens de descendre sur leur sol. Cela nous a beaucoup gene. Nous sommes alles discuter avec plusieurs officiers du bateau et ils n'avaient aucune explication. Sur le bateau, il y avait des juifs canadiens qui ont commence a envoyer des messages a tous ceux qu'ils pouvaient et ils ont meme exige que nous puissions descendre a terre mais cela n'a pas aide. Une partie d'entre-eux sont restes avec nous sur le bateau, en signe de solidarite", a raconte Meir Tal.

 

"C'est un sentiment tres desagreable quand tout le monde descend sur la plage et que seuls les israeliens restent coinces sur le bateau. Nous voulions vraiment visiter cet endroit. C'etait le gros titre de la croisiere pour nous et nous avons vraiment un sentiment amer apres tout ca. Le ressenti etait tres mauvais. Beaucoup de passagers ont parle avec le capitaine  du bateau, mais cela n'a pas aide. C'est difficile d'expliquer le sentiment d'etre israelien et que quelqu'un decide que cela ne lui convient pas que tu descendes sur sa terre", a-t-il raconte.

 

Hier, lors de l'excursion realisee par les israeliens a Rome, Meir Tal a explique que leurs ressentiments se sont ameliores apres que la societe norvegienne ait annonce sa decision d'annuler toutes les croisieres pour Tunis.

 

Son ami, Yaakov Zacharia, qui etait sur le bateau avec sa femme, a raconte depuis Rome que des qu'ils ont recu l'annonce qu'ils ne pourraient pas descendre sur la terre tunisienne, tous les israeliens etaient furieux. "Nous avons signe un contrat avec la societe de voyage et elle devait le respecter et nous permettre de descendre sur la cote. Tunis etait pour nous l'attraction de tout le voyage : nous avons meme paye des frais pour entrer a Tunis. Toute la croisiere a ete parfaite jusqu'a ce que nous recevions cette annonce que nous ne pouvions pas poser un pied a Tunis".

 

Selon lui, sur le bateau, il y avait des juifs du Canada qui se sont occupes de se tourner vers les organisations de nos allies afin de faire pression sur la societe maritime dans le but de ne plus organiser de croisieres sur Tunis. "Mais dans le fond, le capitaine n'aurait pas du arreter son bateau, jeter l'ancre a Tunis et y faire descendre ses passagers. Ce n'est pas possible que de telles choses se passent. Il est important que les gens sachent et comprennent que de telles choses ne sont pas acceptables dans notre monde".

 

Hier, le journal 'Tunislive' a publie les paroles de Roger Bismuth, le dirigeant de la communaute juive de Tunis qui a justifie l'interdiction des autorites de permettre aux israeliens de descendre a Tunis. Bismuth a explique que chaque annee, de nombreux juifs et israeliens viennent a la hiloula de la Djerba, explique-t-il : "je suis juif tunisien et on me demande des autorisations d'entree en Israel. Il n'y a aucune raison que des israeliens puissent entrer ici sans autoriation".

 

Yaakov Zacharia a reagi hier a ces paroles : "j'ai honte de savoir qu'il est juif s'il pense vraiment comme ca. On ne se comporte pas comme ca et il n'etait pas acceptable qu'il dise des choses comme ca".

 

Yossi Ben Yakar, qui dirige la societe 'Cruise Travel', representant en Israel la compagnie maritime, a declare hier que pendant longtemps la Tunisie a permis aux israeliens de descendre sur la cote tunisienne et qu'il ne savait pas exactement ce qu'il s'etait passe sur cette croisiere. "L'annee derniere, presque 7000 israeliens sont partis en croisiere avec cette societe norvegienne, et je suppose que plusieurs centaines d'entre-eux ont amarre en Tunisie. Ces croisieres sont des croisieres hivernales qui commencent en novembre et finissent fin mars. Jusqu'alors, il n'y avait pas de consignes particulieres pour les passagers israeliens mais apparemment quelque chose a change".

 

Yossi Stav, qui dirige la filiale israelienne de la societe maritime MSC en Israel, a raconte hier avoir recu de la part de la societe maritime une annonce selon laquelle pour l'heure, les israeliens ne peuvent pas debarquer sur les cotes tunisiennes. "Il y a des croisieres pour la Tunisie mais les israeliens ne peuvent pas y participer. Malgre tout, nous avons pas mal de demandes pour les croisieres de cet ete qui partent de Barcelone et passent par Tunis, et nous esperons que cela va s'arranger. En ete, nous avons chaque semaine entre 50 et 60 israeliens qui participent a des croisieres qui passent par la-bas".

 

Traduit de 'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Partager cet article

Repost 0