Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Rendez vous des canailles




Une déclaration palestinienne unilatérale d’indépendance entraînerait des mesures unilatérales israéliennes, a prévenu hier le Premier ministre Binyamin Netanyahu. Les Palestiniens pour leur part n’ont pas tardé à réagir, indiquant que cela fait longtemps que toutes les actions de Netanyahu sont de toutes façons unilatérales.

La menace palestinienne de déclarer unilatéralement la création d’un Etat dans les frontières de 1967 et les efforts de l’Autorité palestinienne de mobiliser la communauté internationale à cette fin, inquiètent Jérusalem. En effet, on craint que les Palestiniens n’abandonnent définitivement la voie des négociations pour passer à la lutte diplomatique par le biais des institutions de l’ONU, dans le but de créer un Etat palestinien.

Dans un discours prononcé hier à Jérusalem devant le « Forum Saban pour la paix », Netanyahu a traité largement de cette question en envoyant un message ferme à l’Autorité palestinienne : « Nous souhaitons parvenir à un accord de paix avec les Palestiniens, et la voie de la paix passe par les négociations », a t-il déclaré, avant d’ajouter : « Rien ne saurait se substituer aux pourparlers entre Israël et l’Autorité palestinienne. Toute autre voie ne ferait que défaire les accords existants entre nous, entraînant la prise de mesures unilatérales par Israël ». Netanyahu a fait allusion à tous les accords signés entre Israël et les Palestiniens, que ce soit les accords d’Oslo ou les accords économiques dont la suppression pourrait détruire l’Autorité palestinienne. Par ailleurs, des responsables israéliens évoquent également la possibilité qu’Israël, en riposte à une déclaration palestinienne unilatérale, annexe les blocs d’implantations en Cisjordanie et y applique la loi isra!
élienne, comme cela a été fait au Golan.

Netanyahu a mis en garde les Palestiniens contre la perte de la coopération économique avec Israël, au cas où ils prononceraient une déclaration d’indépendance unilatérale. « La paix permettra aux Palestiniens de vivre dans la dignité et dans l’indépendance nationale, et de connaître une prospérité sans précédent grâce à la coopération avec Israël dans une infinité de domaines. La croissance de l’économie palestinienne créerait à son tour des milliers d’emplois, mettrait fin à la pauvreté et au désespoir et ferait émerger des pouvoirs locaux s’opposant au terrorisme », a affirmé le Premier ministre.

Le ministre de la Défense Ehud Barak a lui aussi réagi lors du conseil des ministres d’hier à la possibilité que les Palestiniens fassent une déclaration unilatérale. Barak a prié les Palestiniens de revenir à la table des négociations. « L’expérience montre que des frontières agréées sont préférables aux actions unilatérales », a-t-il déclaré. Le ministre Israël Katz (Likoud), proche du Premier ministre Netanyahu, a déclaré au cours de cette réunion : « Qu’ils ne nous menacent pas de mesures unilatérales, car nous aussi pouvons prendre de telles mesures, comme l’annexion des blocs d’implantations ».

L’ancien Président américain Bill Clinton qui a participé à la Conférence du Forum Saban à Jérusalem a prévenu que tant qu’il n’y avait pas de processus diplomatique, il serait difficile, voire impossible, d’empêcher une déclaration palestinienne unilatérale.

Par ailleurs, Bill Clinton a rejeté les accusations de responsables israéliens selon lesquelles le Président américain Barack Obama ne serait pas un ami d’Israël comme l’étaient ses prédécesseurs.

Les reactions :

Des sénateurs américains : Les Etats-Unis opposeront leur veto à une déclaration unilatérale sur la création d’un Etat palestinien / Yehonathan Liss et agences de presse – Haaretz*

Les Etats-Unis useront de leur droit de veto au Conseil de sécurité de l’ONU pour s’opposer à une déclaration palestinienne unilatérale sur la création d’un Etat, ont indiqué hier plusieurs sénateurs américains qui effectuent actuellement une visite en Israël. Selon ces sénateurs, la menace des responsables palestiniens de soumettre cette question au Conseil de sécurité serait une perte de temps et n’apporterait rien. Ils ont appelé les pays arabes à bloquer cette initiative.


Lors d’une conférence de presse à Jérusalem, le sénateur Ted Kaufman a déclaré qu’une telle démarche palestinienne sera « morte-née ». Le sénateur Joseph Lieberman a estimé qu’une déclaration unilatérale sur la création d’un Etat palestinien est la chose qui ne fera pas avancer le processus de paix. « J’espère et je présume que les Etats-Unis opposeront leur veto à une telle mesure si elle est soumise au Conseil de sécurité », a-t-il ajouté. Selon lui, seul un accord obtenu à l’issue de négociations bilatérales pourrait mettre fin au conflit.


Hier, les Palestiniens ont demandé à l’Union européenne de soutenir leur plan de saisir le Conseil de sécurité afin qu’il reconnaisse l’Etat palestinien même si Israël s’y oppose. Le négociateur palestinien Saëb Arekat a indiqué lors d’une conférence de presse à Ramallah que les Palestiniens feraient également appel aux Etats-Unis.


Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, a déclaré hier qu’il ne compte pas attendre que les Etats-Unis opposent leur veto.

M. Liberman a expliqué qu’une déclaration unilatérale constituerait une violation de tous les accords précédemment signés, ce qui libérerait Israël de ses obligations envers les Palestiniens. « Toute mesure unilatérale aura pour riposte des mesures de notre part » , a-t-il prévenu.

Source :

La newsletter de l’Ambassade de France en Israel  publie sur le site http://www.terredisrael.com

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :