Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Pendant la fete de Pourim nous pouvons nous permettre de vivre  une autre vie, celle que nous aurions aime avoir et que nous n'osons pas ou ne pouvons pas avoir, mais il y a des gens pour qui cette fete ne permet pas de transformer leur vie. L'association "Yad leyeled meyouhad" veut rendre heureux ces gens-la et vous invite a leur apporter des friandises afin que la fete de pourim soit heureuse pour tous.

 

 (צילום: אליהו לוי)

 

Pourim approche deja, les 'oreilles' d'Aman se vendent dans les magasins et la fete qui approche amene avec elle un vent de bonne humeur et des sourires sur les visages. Qui n'aime pas Pourim ? Il y a quelque chose de special dans cette fete. "Et nous allons le transformer" - variete et surprises, l'occasion de changer de vetements et de choisir un deguisement, mishlokhei manot (colis de Pourim), les fetes, les friandises - une fete qui n'est que festivite. Une fete que tout le monde aime, ou presque.

 

Il y a des gens pour qui la fete met en avant les difficultes - certains vivent ce 'changement', et pas specialement a Pourim. Pour d'autres raisons, cela leur change la vie, et ils ne redeviendront jamais ce qu'ils etaient.

 

 (צילום: אליהו לוי)

 

Galit (faux nom), a une personnalite energique et sociable, elle a toujours aime etre a l'origine de l'organisation de fetes et de rencontres entre amis et en famille. A chaque occasion, vacances ou fetes, elle invite chez elle des amis de sa communaute ou des proches, et parfois elle est meme invitee. Meme quand Tomer est ne, Galit n'a pas renonce aux evenements qu'elle aime tant. "C'est quand Tomer avait trois ans que son frere Gai est ne. C'est quand il etait encore bebe que le diagnostic est tombe : Gai souffrait d'hypotonie a un niveau grave. Par la suite, on a decouvert des retards de croissance et d'autres problemes encore".

 

Elle raconte que sa vie et celle de son mari a completement change, la routine est devenue une longue liste de soins : kinesitherapie, hydrotherapie, orthophonie,... En plus de courir, il fallait aussi preserver les habitudes a la maison, et aussi continuer de vivre, de travailler, de gagner sa vie, de prendre soin de Tomer et de s'occuper de ses besoins. "Au debut j'ai senti que ce monde etait trop enorme pour moi. Avec le temps, apres un travail interne pas simple, j'ai decouvert en moi et au sein de mes proches des forces jusque-la inconnues. La vie est entree dans un systeme permanent, physique et mentalement epuisant. Il y avait des moments de joie, chaque reussite de Gai emouvait tout le monde jusqu'aux larmes, mais les difficultes etaient sans fin. Un vrai travail de Sisyphe, une surcharge de travail de folie, et il y avait beaucoup de situations terribles. Par-dessus tou,t les difficultes etaient emotionnelles, c'est dur de voir ton enfant faire tellement d'efforts et ne pas reussir a faire ce que chaque enfant de son age reussit a faire sans difficultes".

 

Gai a maintenat 8 ans, et la vie d'avant apparait a Galit comme etant une histoire ancienne : "des fois je me rappelle des rencontres avec la famille, les amis et les connaissances qui remplissaient la maison, des repas en commun. Aujourd'hui, je n'ai plus le temps et la force de faire ca. Toute mon energie est consacree a la vie au jour le jour, mais a de nombreuses occasions, j'ai vraiment la nostalgie de cette epoque. Meme etre invite n'est pas une chose simple, Gai a du mal a s'accommoder aux endroits qu'il ne connait pas et a la foule. Je me souviens de Pourim, chaque annee, j'invitais toute ma famille pour faire un grand repas de fete, tout le monde venait, l'ambiance etait speciale, c'etait un vrai plaisir. Ces dernieres annees, nous passons Pourim tous seuls a la maison, nous essayons de faire en sorte que cela soit joyeux le plus possible avec les enfants.

 

La joie de Pourim n'est pas si evidente, et le mislah manot qui est arrive chez Galit l'a surprise et emue. "En pleine fete de Pourim, j'ai discute au telephone avec ma soeur qui est dans le nord, et mon coeur a ete blesse. Ces dernieres annees, la fete familiale de Pourim se deroule chez elle, et j'entendais en fond toute la famille, les neveux, mes parents, tout le monde faisait la fete et nous n'etions pas la-bas. Gai souffre vraiment lors de ces evenements, et nous avons appris a y renoncer, mais ca fait touours du mal. Exactement au meme moment, les volontaires de "Yad leyeled meyouhad" sont apparus comme des anges descendus du ciel avec leurs mishlokhei manot, ils sont venus pour Gai".

 

"Ils ont rempli la maison de joie. Gai s'est illumine. Ce n'est pas facile pour lui d'un point de vue social, et le mishloakh qu'ils ont prepare pour lui l'a beaucoup emu. Le voir ainsi heureux nous a tous rempli le coeur de lumiere, et notre maison s'est remplie d'un moment rare de bonheur et de joie de fete. Cette initiative magnifique nous a permis de sentir que le peuple d'Israel est lie, uni et reconnait nos efforts en tant que famille qui vit avec un enfant special. A mes yeux ce mishloakh est du carburant pour un enfant special et toute sa famille, pour ce voyage difficile dans la vie".

 

 (צילום: אליהו לוי)

 

L'association "Yad leyeled meyouhad" du Habad, comme son nom l'indique, tend la main pour soutenir les enfants speciaux et leurs familles pendant toute l'annee, et elle n'oublie pas de s'impliquer dans ce projet de mishlokhei manot, et ne les oublie pas dans les moments ou tout le monde fait la fete. Cette annee aussi l'association developpe, avec l'implication et la collaboration de 'Ynet', son projet de "colis speciaux" dans le cadre duquel des milliers de mishlokhei manot seront envoyes a des enfants ayant des difficultes en Israel.

 

L'annee derniere ce projet a obtenu un grand succes : des milliers d'enfants d'Israel ont recu des colis et ce, grace a l'aide et la collaboration de 72 societes et organisations ainsi que de centaines de volontaires. Les enfants heureux ont recu des mishlokhei manot enormes granis de friandises et de jouets d'une valeur de plusieurs centaine de shekels. Cette annee, l'association souhaite doubler ces chiffres et atteindre les 10000 colis.

 

Le 16 mars debutera la fete de Pourim. L'association "Yad leyeled meyouhad" a cree son centre de crise a Kfar Habad, ou elle reunit les dons. Il manque encore des milliers de friandises, de chocolats et de bonbons. Les jouest seront aussi les bienvenus.

 

 - Vous connaissez un enfant special qui serait heureux de recevoir par surprise un colis pour Pourim ? Envoyez son nom et son adresse exacts a : info@special.org.il, et son Pourim sera heureux cette annee.

 - Vous voulez faire un don ou etre volontaire ? Appelez Daniel au 054-2535770, ou Zaccharia au 050-5848770. Chaque don, offre d'aide ou de volontariat sera acceptee avec benediction.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Judaisme

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :