Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Faut dire que cinq ans c'est long, cinq ans de reflexion, de un pas en avant et deux pas en arriere, de je t'aime moi non plus,...cinq ans que la television francaise ne compte pas Guilad Shalit comme un prisonnier pour des pretextes falacieux (soldat, uniforme, double nationalite,...) qui, bizarrement n'etaient pas pris en compte quand on parlait d'Ingrid Bettancourt (double nationalite, enlevee alors qu'elle se presentait aux elections colombiennes,...).

 

Cinq ans que l'on attend des efforts et un reel investissement de la part de la France, a hauteur de celui fait pour la liberation des infirmieres bulgares (non francaises  du tout) ou Cecilia Sarkozy s'etait personnellement engagee en se justifiant ainsi : 

 

''Ce qui s'est pasé lors de ma mission n'a rien à voir avec des polémiques droite-gauche'', assure-t-elle. ''Je suis arrivée sur place (...) en tant que mère, sans forcément m'attarder sur la complexité des relations internationales''. La suite de cette histoire est disponible ici !
 

Passons vite - avant de s'enerver - sur l'episode Juppe qui apres avoir rendu visite a la famille Shalit lors de sa derniere visite en Israel, s'est permis de visiter (en comparaison sans raison) la famille du terroriste Salah Hamouri qui purge une peine de sept ans de prison en Israël pour avoir tenté d’assassiner le Rav Ovadia Yossef en 2005 et pour son appartenance à l’organisation terroriste du FPLP. C'est terrible la politique...

 

Bref, profitons de cet engagement nouveau, et que j'espere permanent, de la France pour tenter de contrer le Hamas qui hier declarait, alors qu'Israel marquait les cinq ans de detention du franco-israelien Guilad Shalit, qu'ils fetait eux, le debut de la sixieme annee !

 

 

L'ambassadeur de France en Israël, Christophe BIGOT, s'est rendu samedi 25 juin 2011 à Jérusalem pour remettre cette lettre aux parents de Guilad, Noam et Aviva SHALIT.


Cher Gilad,

C'est à vous aujourd'hui que je souhaite m'adresser directement car je n'accepte pas cet isolement que vos geoliers vous imposent depuis cinq ans, en violation de toutes les normes de droit international et des plus élémentaires principes d'humanité.

Malgré cet insupportable enfermement, vous avez le courage de tenir. Vous craignez pour votre vie ; vous passez, dans la solitude la plus extrême, vos années de jeunesse. Cette situation est indigne. Rien ne peut la justifier.

Je ne me résous pas à cette interdiction qui vous est faite de pouvoir simplement communiquer, donner de vos nouvelles à vos proches et en recevoir de leur part. Comme si des échanges aussi simples, mais aussi précieux, représentaient un quelconque signe de "faiblesse" de la part de ceux qui vous retiennent. Cinq ans, c'est aussi une éternité pour votre famille, vos amis et tous ceux qui très nombreux vous aiment et vous soutiennent, en Israël, en France et partout dans le monde.

Face à votre courage et à la détermination digne et pacifique de vos admirables parents, Aviva et Noam, face à la solidarité internationale - et, sachez-le, de vos compatriotes français - j'exhorte ceux qui vous emprisonnent à mettre fin au sort si injuste qui vous est fait.

En commençant par laisser sans délai le CICR vous rencontrer ; mais surtout en vous rendant une liberté dont vous êtes privé depuis plus de mille huit cents jours.

Il est temps, pour les responsables de votre détention, de prendre ces décisions, de faire cesser cette séquestration indéfinie, inadmissible et révoltante.

Cher Gilad,
Depuis votre enlèvement, j'ai pris l'engagement de tout faire pour que vous retrouviez les vôtres. Je l'ai réaffirmé à votre père en le recevant à nouveau à l'Élysée, le 10 juin dernier, et je le réaffirme ici : la France ne vous abandonnera pas à votre sort et n'aura de cesse d'agir, avec d'autres y compris dans le monde arabe, pour que finisse ce calvaire injustifiable.

Je sais combien cette attente est interminable mais nos espoirs et nos efforts aboutiront. Je vous le dis avec autant de conviction que d'affection et vous réaffirme, ainsi qu'à Noam et Aviva, toute mon amitié et ma profonde sympathie.

Nicolas Sarkozy

 

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :