Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Faites la connaissance de la communaute internationale ROI : 1,000 jeunes juifs, qui agissent pour le bien de la communaute juive. Tout le monde ne peut pas etre accepte en son sein : l'annee derniere, il y a eu 628 jeunes postulants, seuls 120 d'entre-eux ont ete choisis.

 

הכנס השנתי של ROI

Conference annuelle de ROI

 

Ces dernieres annees, des oganisations de jeunes juifs ont pousse comme des champignons apres la pluie, mais elles se fondent sur les vieux mythes : organisations d'evenements, tsedaka, collecte de fonds pour Israel ou encouragement a manifester et a faire des petitions, ils utilisent le creatif et sophistique cerveau juif pour promouvoir les valeurs juives et reparer le monde.

 

Une de ces organisations, qui ne se definit pas exactement comme etant une organisation, est la communaute Return On Investment - ROI. Il s'agit d'une communaute internationale composee de jeunes juifs, qui sont devenus ou deviendront plus tard des dirigeants actifs. Cette communaute unique et fermee, a des representants dans plusieurs dizaines de pays dans le monde. A aujourd'hui, ses membres se comptent au nombre de 1,000.

 

"Nous nous tournons vers des organisations comme Taglit, Hillel et AIPAC et nous essayons de reperer leurs meilleures methodes, les meilleurs dirigeants de chacune de ces organisations. De cette maniere, nous recrutons plus de 100 nouveaux membres chaque annee", explique Justin Korda, age de 34 ans, qui dirige cette communaute. Korda a fait son Alyah pour Israel en quittant Montreal, apres avoir travaille pour des organisations juives telles que Taglit.

 

L'idee de la communaute ROI est "d'investir dans celui qui a le potentiel de devenir un dirigeant, ou innove dans un domaine particulier afin que cet investissement se transforme en bonnes choses pour le peuple juif", explique Korda. "Nous cherchons ceux qui tireront de nos conferences, des outils professionnels et sauront apres rendre cet investissement au sein de leurs communautes a travers le monde".

 

Comme il sied a une communaute globale, la diversite des participants est equilibree : "un tiers d'israeliens, un tiers d'americains et un tiers du reste du monde", explique Korda, tout en precisant qu'ils ont des representants dans 30 pays.

 

Changement interieur

 

ROI existe depuis huit ans deja, et depuis sa creation, ses dirigeants ont reussi a reperer quatre types de jeunes qui peuvent convenir a leur communaute, vu que tous ne peuvent pas etre recus. "Le premier genre de membres que nous cherchons sont les 'reveurs'", raconte Korda, "les entrepreneurs et les hommes d'affaires, pas seulement ceux qui ont une idee, mais aussi ceux qui ont fait leurs preuves sur le terrain. Je n'ai pas de probleme a incorporer quelqu'un qui a echoue dans un projet social. Nous pouvons apprendre de ses erreurs".

 

Justin Korda

 

Le deuxieme genre de membres de la communaute, ce sont les 'juifs professionnels', comme les definit Korda. "Des gens qui ont des postes dans le monde des organisations juives sont notre espoir pour changer les organisations de l'interieur, pour qu'ils soient l'esprit vivant, et du renouveau". Le troisieme genre sont les gens de metier, qui amenent avec eux une experience professionnelle qui peut aider les autres membres. Korda donne des exemples de ces gens : "par exemple un avocat qui travaille a Wall Street. Meme s'il ne travaille pas jour et nuit pour le bien du peuple juif, il peut conseiller les entrepreneurs juifs ou les 'juifs professionnels' dans toute une variete de sujets".

 

Le dernier genre de jeunes que cherche la communaute sont les 'Super connecteurs', c'est-a-dire les gens en lien avec une large communaute d'adeptes ou de faiseurs d'opinion comme les journalistes et les blogueurs populaires. "Des gens qui peuvent promouvoir le contenu juif", explique Korda.

 

Mais il n'y a pas que les journalistes et les connecteurs. Korda raconte que des representants d'une des plus grandes associations juives des Etats-Unis qui sont venus a une conference, et ont decide de se servir du contenu juif presente par les participants dans tous les campus ou ils sont representes - ce qui a transforme ce contenu, qui n'etait pas disponible jusque-la, en un des plus populaires.

 

Ce meme contenu est utilise dans la serie de clips a succes appeles G-D Cast, crees par Sarah Lefton. Lefton, une jeune artiste, a cree cette serie de clips videos, qui parle chaque semaine de la parahsa de la semaine ou de l'histoire des juifs a l'aide d'animations jeunes et impressionnantes. Ceux qui lisent le texte de la parsha de la semaine sont des celebrites juives, comme par exemple Elie Wiesel.

 

On cherche du soutien

 

Korda ne porte pas la kippa, mais precise tout de meme avoir grandi dans une ecole juive de Montreal. "Je n'ai pas reussi a faire s'interesser mon fils, age de 5 ans, aux textes du Tanakh, jusqu'a ce que j'ai decouvert G-D Cast. Maintenant, je me retrouve chaque fin de semaine avec lui pour regarder ces clips et nous apprenons la parasha de la semaine. Meme a mon age, c'est prenant et interessant a chaque fois".

 

Malgre l'idee recue, selon laquelle dans toutes les organisations juives il n'y a que des representants americains, Korda est fier de dire que dans sa communaute il y a aussi des representants d'Inde et d'Afrique, et ils organisent meme des petites conferences tous les ans en Amerique du sud.

 

La communaute la plus exclusive : tout le monde ne peut pas presenter sa candidature pour participer aux conferences et etre accepte comme membre, mais seulement par le biais de 'Sourcing crowd', qui est une initiative de l'un des membres de la communaute. Pour cela, il faut remplir un long formulaire detaille, qui comprend l'ecriture de courts articles sur la volonte de rejoindre la communaute. L'annee derniere, il a ete presente 628 candidatures, et il n'y a eu que 120 selectionnes.

 

Ces elus ont gagne le droit, sur le compte de l'organisation, de s'envoler pour Israel et d'y sejourner une semaine dans les meilleures conditions a Jerusalem. Pendant cette semaine-la, ils ont assiste a des ateliers de travail, des rencontres avec des responsables israeliens de la communaute des affaires ainsi que differents hommes publics.

 

Lynn Schusterman est une philanthrope importante, une des grandes donatrices de l'organisation Taglit, elle finance cette organisation par le biais du fond Schusterman qui lui appartient. Schusterman est arrivee a la conclusion que malgre que malgre que Taglit est un programme important et qui a de l'influence, il ne donne aux jeunes que le gout d'Israel.

 

Alors que recoivent les nouveaux membres en plus de cette semaine luxueuse en Israel ?

Korda : "tout d'abord un acces aux 1,000 autres membres de la communaute a travers le monde, qui les aideront plus qu'un autre. En plus, nous mettons les membres de la communaute en lien avec les fonds de donateurs, dont le fond Schusterman, afin qu'ils puissent recevoir le soutien necessaire pour leur projet".

 

Les membres de la communaute ont aussi droit aux conseils gratuits des meilleurs specialistes sur les sujets qui pourraient promouvoir leur affaire ou leur organisation comme par exemple un conseiller judiciaire, mediatique et meme dans le domaine de la comptabilite. Ces facilites peuvent vraiment aider un jeune qui debute."

 

Ainsi, par exemple, la societe de relations publique qui travaille avec ROI : PuderPR, qui est basee a New York. Malgre que cette societe n'appartienne pas a la communaute, elle a recu la consigne d'aider a la promotion des membres de la communaute aupres des medias a travers le monde. "Il est important pour nous que le monde sache ce qu'ils font" declare Korda, qui parle de chacun de ses 1,000 membres comme s'ils etaient ses propres enfants.

 

Tu as beaucoup d'enfants avec ROI. Duquel es-tu le plus fier ?

Korda a du mal, mais finalement il reussit a penser a quelques uns des mebres les plus creatifs : "Shira Lefton, qui a cree une application extraordinaire basee sur le jeu 'Fruit ninja'. Au lieu de couper des fruits il faut faire des sacrifices, des animaux, dans le Temple. C'est assez fou, mais tres pense et interessant". Un autre entrepreneur, Elie Vinkelman, a une chaine d'organisations qui recoltent des fonds pour les victimes du Darfour, un concept le plus simple et le plus juif qui soit : dans chaque centres disperses dans les Etats-Unis ils vendent des Halot, et les benefices sont verses a la tsedaka".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost 0