Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

En plein coeur de la Chine, il y a plusieurs centaines de locaux qui vivent une vie juive, lisent dans la Torah et respectent les fetes d'Israel. Ils s'agit de descendants d'une communaute agee de plus de mille ans qui a pratiquement disparue, et qui tente de revenir au judaisme.

 

מחיי הקהילה היהודית בקאיפנג, סין

 

La communaute juive de la ville de Kaifeng est la plus ancienne de Chine. Selon les estimations des chercheurs, des juifs d'Iran et d'Irak se seraient installes dans cette ville, qui compte actuellement pratiquement cinq millions d'habitants, des le 8eme ou 9eme siecle. Les membres de cette communaute ont continue de vivre une vie juive jusqu'a nos jours.

 

"Les historiens sont convaincus que les premiers juifs sont arrives a Kaifeng apres un long voyage sur la route de la soie", a raconte au 'Maariv' le professeur Michael Freund, responsable de l'organisation 'Shvi Israel' qui agit pour renforcer les liens entre les communautes et les groupes d'origine juive de diaspora qui demandent a faire partie du peuple d'Israel. "Ces juifs etaient des commercants qui se sont installes la avec la benediction de l'empereur". Le professeur Freund raconte que selon la legende, l'empereur n'aurait pas reussi a prononce les noms hebraiques des juifs, et que pour cette raison ils leurs auraient donne des noms chinois. "Ainsi, par exemple, Levy serait devenu Lee, mais cela ne veut pas dire bien sur que tous les gens qui portent ce nom sont juifs, il s'agit d'une famille specifique de Kaifeng".

 

סטודיו מעריב

 

Avec le temps la communaute a grandi, et en 1173 a ete construite la premiere synagogue de la ville. Au cours du Moyen Age la communaute a atteint son plus grand nombre de membres et a compte jusqu'a 4000-5000 juifs. A notre epoque les descendants de cette communaute compte environ 600 a 1000 membres qui veulent revenir au judaisme. "A l'epoque la ville avait toutes les infrastructures et les institutions d'une communaute juive en exil : rabbins, synagogues, mikves et bien sur des discussions internes", explique Freund. Mais contrairement aux autres communautes en exil, les juifs de Kaifeng ne connurent pas l'antisemitisme. En consequence de cela, les juifs se sont assimiles a la population locale a un rythme assez eleve.

 

Un appel au judaisme mondial

 

Vers 1810 le dernier rav de la communaute est decede, et la synagogue cree au 12eme siecle fut innondee au cours de tres fortes averses qui sont tombees sur la ville. Les survivants de la communaute tenterent de continuer a respecter la tradition juive, et au debut du 20eme siecle ils ont lance un 'appel au 'judaisme mondial' : "C'est un document tres emouvant dans lequel ils ont ecrit ne pas avoir de synagogue, et que personne ne peut comprendre l'hebreu des prieres ou lire dans la Torah", explique Freund. "Ils demandaient aux juifs de diaspora de les aider a apprendre l'hebreu et le judaisme, seule la communaute de Shangai a repondu au defi. Ils envoyerent deux representants qui arriverent dans la ville et convertirent les descendants de la communaute. Mais avec le declenchement de la premiere guerre mondiale en 1914 les juifs de Kaifeng furent oublies".

 

מחיי הקהילה היהודית בקאיפנג, סין. המורה ברוך מייעץ לאחת מבנות הקהילה.

 

Il y a environ 9 ans Freund a lu l'hitoire de cette communaute. "Ca m'a fait beaucoup de mal d'apprendre qu'en fait ces gens se sont adresses au judaisme mondial et ont demande d'etre sauves, d'etre aides, c'est comme si nous avions loupe une opportunite", raconte t-il. Freund a rencontre un etudiant chinois qui a etudie en Israel et lui a raconte etre un des descendants de Kaifeng. Sa route a fait qu'il se soit rapproche de la communaute, et en 2005 il a visite la ville pour la premiere fois. "J'ai rencontre un groupe de 80 personnes qui ont commence a se reunir une fois par semaine, le vendredi soir pour marquer le shabbat et apprendre quelque chose sur le judaisme et Israel", raconte t-il avec emotion. "J'ai vu, en particulier chez les jeunes, qu'il y a un reveil. Ils avaient soif d'en savoir plus sur le monde juif et sur Israel".

 

Un emissaire israelien a ete envoye la-bas pour Souccot

 

Ces dernieres annees la Chine traverse de grands changements, et le pays qui fut un temps le symbole du conservatisme et de l'isolement est en train de devenir bien plus ouvert que le monde occidental. "Internet a joue un role central du nouveau lien de la communaute au judaisme", explique Freund. "D'un coup de nouveaux mondes se sont ouverts a eux, l'information immediate leur a permis de connaitre le judaisme en profondeur pour la premiere fois".

 

צילום: אי.פי.איי

 

Freund a commence a amene en Israel de petits groupes de jeunes filles et garcons faisant partie de la communaute de Kaifeng et qui se sont convertis en Israel avec l'autorisation du ministere de l'interieur. "Ils ont appris l'hebreu et le judaisme dans un seminaire de Bat Ayin, et en un an ils ont accumule beaucoup de choses. Ils ont trouve la vie de la Torah et des commandements a chaque chose", explique Freund. "Moi et ma femme nous avons pris deux des jeunes filles, qui sont venues en Israel, pour manger des sushis dans un restaurant de Jerusalem, avant d'etre converties. Elles nous ont explique ne jamais avoir mange ca. La serveuse leur a servi leurs assiettes et a notre grande surprise elles ont commence a se disputer en chinois. Je leur ai demande de nous expliquer le pourquoi de cette dispute, et il s'est avere qu'elle n'arrivaient pas a etre d'accord sur la benediction a faire".

 

קישוט יהודי עם הכיתוב 'יום ירושלים' במבנה הקהילה היהודית בקאיפנג

 

Aujourd'hui il y a a Kaifeng un centre educatif et culturel de l'organisation 'Shvi Israel', ou est mis en avant la culture et la tradition juive. "Regulierement nous y envoyons des emissaires qui y font differentes activites", raconte Freund tout en precisant qu'hier un emissaire y a ete specialement envoye pour la fete de Souccot. L'emissaire, Eran Barzilai, parle chinois et est responsable au sein de 'Shvi Israel' du lien avec les juifs de Kaifeng. C'est prochains jours ils construiront ensemble une soucca communautaire, et il leur apprendra ce que sont les 4 especes, les chansons de la fete et des chansons d'Eretz Israel. "J'espere fortement que dans les mois a venir il sera possible de faire venir en Israel d'autres groupes de Kaifeng", declare Freund, tout en precisant que la reussite de cette initiative depend du ministere de l'interieur.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Judaisme

Partager cet article

Repost 0