Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Lors de rencontres qui ont eu lieu entre le 8 et le 13 septembre, et deux autres rencontres qui ont eu lieu precedemment, un accord a ete finalise et signe entre le dirigeant du Hamas Mahmoud Al-Zahar, et l'adjoint du commandant du bras arme du Hamas et des brigades Ezzedine Al-Qassam, Marwan Isa, et la direction politique et militaire iranienne, ainsi que le dirigeant du Hezbollah Hassan Nasrallah. Cet accord prevoit en detail les obligations du Hamas envers Teheran, et son obligation a se joindre a une guerre contre Israel, en compagnie de la Syrie et le Hezbollah.

 

null

Pas glop !

 

Les sources militaires et du renseignement de Debka rapportent, en exclusivite, que Mahmoud Al-Zahar et Marwan Isa ont signe a Teheran et a Beyrouth des protocoles militaires tres detailles qui decrivent quand, ou et comment le Hamas se joindra a une guerre contre Israel dans le cas ou Israel attaquerait le programme nucleaire iranien, ou qu'une guerre  globale, ou limitee, eclate entre la Syrie, le Hezbollah et Israel. Les protocoles militaires signes par le Hamas detaillent comment l'organisation terroriste devra agir contre Israel selon les exigences de Teheran, de Damas ou de Beyrouth.

 

Mahmoud Al-Zahar et Marwan Isa ont du signer egalement les exemplaires des accords militaires decides entre l'Iran et la Syrie lors de la visite a Damas, le 7 aout dernier, du conseiller en affaires militaires nationales iranien aupres du president syrien Bashar Assad. Les sources militaires de Debka ont rapporte que des que ces accords ont ete passes entre la Syrie et l'Iran un pont aerien massif a ete forme du cote iranien pour le transfert d'armes et de combattants en Syrie et au Liban.

 

En d'autres mots, en sigant ces accords militaires les forces du Hamas ainsi que leur systeme de reservistes - environ 22 000 combattants entraines - ont rejoint les forces militaires des bataillons Al-Qods iraniens qui se forment rapidement aux frontieres d'Israel.

 

La concentration de ces forces est ce qui a amener Tsahal a realiser le grand exercice de transport aerien de troupes a Ramat-Hagolan le 19 septembre dernier. Une grande partie des troupes transportees la-bas sont restees sur place, placees aux frontieres separants Israel de la Syrie et du Liban.

 

A Teheran les conseillers militaires de la delegation du Hamas ont rencontre les personnalites centrales du pouvoir politique et militaire de l'Iran, le commandant des gardiens de la revolution, et le commandant des bataillons Al-Qods, ainsi que plusieurs personnes du renseignement specialistes d'Israel. La delegation du Hamas s'est retrouvee face a des specialistes qui savaient exactement ce qu'ils voulaient d'eux. A chaque rencontre les iraniens ont presente des exigences specifiques, nouvelles et supplementaires au Hamas, tout en leur expliquant que si ces exigences n'etaient pas acceptees ils repartiraient de Teheran les mains vides.

 

Le comportement des iraniens a deux raisons principales :

 1. La direction iranienne a voulu s'assurer  que les freres musulmans egyptiens, y compris le president Morsi et son gouvernement, n'auront aucun droit de veto sur les actions militaires convenues entre l'Iran, la Syrie, le Hezbollah et le Hamas. Autrement dit, que Teheran beneficie bien de la preference du Hamas face au Caire.

2. Les iraniens (ainsi que les syriens et le Hezbollah) ont voulu s'assurer que le Hamas ne porte plus atteinte aux forces militaires du Djihad islamique, et se sont assures que le Hamas collabore avec le Djihad en cas de guerre. Le sens de cet accord specifique est que les forces du Hamas et du Djihad islamique seront aux ordres des iraniens pendant la guerre, et qu'ils agiront contre Israel.

 

En contre-partie de ces accords signes entre le Hamas et Teheran, l'Iran a accepte de renouveler son soutien economique au Hamas, de renouveler l'approvisionnement des missiles et du materiel technologique perfectionne necessaire pour porter atteinte avec precision a Israel, ainsi que d'autres systeme d'armements, y compris du materiel anti-char.

 

Les sources de Debka ont rapporte que les iraniens font tellement peu confiance au Hamas qu'ils ont ajoute une clause a leurs accords qui obligeait la delegation du Hamas a passer par Beyrouth pour rencontrer Hassan Nasrallah avant leur retour dans la bande de Gaza.

 

Les iraniens ont exige de la delegation de rappeler a Nasrallah leurs engagements, et de les signer une nouvelle fois avec lui. Les iraniens ont precise au Hamas que si ils ne respectaient leurs engagements l'aide economique et militaire s'arreterait immediatement. Les sources de Debka ont precise que tous ces developpements auraient des influences immediates sur les rapports entre Israel et l'Egypte, et la guerre d'Israel contre les groupes terroristes.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :