Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La vie de Benji, bebe singe capucin brun a commence du pied gauche. Un peu apres etre ne dans un zoo du nord et avoir ete durement attaque par un des males du groupe, les veteniraires ont du lui couper la main gauche. Le docteur Tamar Fredman et Ofri Itan de l'association l'Abri Israelien pour Singes, situe a Ben Shemen, l'ont pris sous leur protection et se sont transformes en parents d'adoption 24/24.

 

(צילום: תמר פרדמן ועופרי איתן, מקלט הקופים הישראלי)

 

Dans l'Abri Israelien pour Singes de la ville de Ben Shemen, on soigne regulierement des dizaines de singes adultes qui viennent de laboratoires qui font des tests sur les animaux, qui ont ete confisques a des gens qui les elevent illegalement ou qui ont ete pris dans des endroits de vie trop etroits, qui ne conviennent pas a l'espace vital qui leur est necessaire.

 

Ces derniers mois un nouveau locataire, petit et coquin, occupe l'equipe des soignants 24/24.

 

Une vie sans mere et sans main gauche

 

La vie de Benji, bebe singe capucin brun a commence dans la douleur et le chagrin. Il est ne dans un zoo du nord et le jour ou il est venu au monde, il a deja ete attaque par un des males du groupe.

 

"Quand nous l'avons trouve blesse et mordu le jour de sa naissance, il a ete dirige sur la clinique veterinaire ou il a ete tente de soigner la morsure", raconte le docteur Tsahi Eisenberg, veterinaire de l'Abri Israelien pour Singes. "Les soins n'ont pas donne les resultats attendus et lors d'une operation supplementaire, a cause de la gangrene, nous avons du lui amputer la main gauche. En fait,  cette operation lui a sauve la vie".

 

(צילום: ירון ברנר)

 

Le zoo n'a pas reussi a le reintegrer dans le groupe et ils ont cherche un lieu qui pourrait lui servir de famille adoptive. Quand le docteur Tamar Fredman, primatologue et directrice de l'association de l'Abri Israelien pour Singes a appris l'histoire tragique de Benji, il lui est apparu evident qu'il avait besoin d'une maman de remplacement.

 

Benji est arrive aupres du docteur Eisenberg quelques jours apres son operation, il a recu des medicaments contre les douleurs et des antibiotiques. "Des le premier instant nous avons hesite pour son nom, et finalement nous avons choisi Benjamin Button, comme le livre et le film de cinema, parce que Benji ressemble a un bebe tres age", explique-t-il. Apres, le singe a ete confie a Tamar.

 

"Les bebes singes de l'age de Benji sont avec leur mere 24 heures sur 24. Ils ne l'abandonnent pas un instant. Comme nous voulions que Benji grandisse comme un petit singe normal et sans problemes psychologiques, nous avons decide de l'elever exactement comme une mere de remplacement, en etant toujours en ma compagnie ou celle d'un autre soignant", raconte Tamar lors d'une interview dans son bureau du parc aux singes. Le site touristique est gere depuis peu par l'association et les benefices des visites aident a entretenir le parc, ainsi qu'a soigner les nombreux singes de l'Abri.

 

"Quand il est a cote de nous, et rien que comme ca, il peut grandir en sachant qu'il y a toujours quelqu'un avec lui, s'il est frustre, s'il a peur, quand il a faim ou soif, il a quelqu'un vers qui se tourner a chaque instant. La majorite des singes qui arrivent chez nous pour trouver un abri et se rehabiliter, n'arrivent pas si jeunes, mais apres de nombreuses annees d'isolement dans des laboratoires ou on fait des tests sur les animaux, ou qui ont ete retires de leur mere a la naissance et dont leur foi dans le monde est alteree".

 

Il a trouve un abri

 

L'association l'Abri Israelien pour Singes a ete cree en 1996 par le docteur Fredman dans le but de servir d'abri a tous les singes en difficultes en Israel. Selon elle, depuis la creation de l'association, plus de 300 singes de races differentes sont arrives pour subir des soins et etre aides a se rehabiliter. "En considerant qu'il n'y a pas de singes vivant en liberte en Israel, comme en Afrique ou en Asie, cela represente un nombre tres important", declare t-elle.

 

(צילום: תמר פרדמן ועופרי איתן, מקלט הקופים הישראלי)

 

Il est impossible de rester indifferent a Benji. Quand il entre dans le bureau de Tamar et qu'il lui grimpe dessus en hesitant alors qu'elle est en pleine conversation telephonique, le monde s'arrete pour lui. Il lui monte sur la tete, pousse ses mains de ses cheveux, et dans un vrai calme maternelle elle l'attrape et doucement le pose sur la table. De la il se depeche d'approcher un saladier de gateaux et les repand sur la table. Il verifie un gateau alors qu'Ofri Eitan, son soignant attitre, le regarde et essaie de deviner ce qu'il va faire apres.

 

"Plus de 200 singes sont retournes dans leur pays d'origine, dans des reserves naturelles ou dans des abris avec des terrains ouverts qui peuvent leur donner un environnement le plus proche possible de la nature", raconte Tamar. Benji saisit un paquet de bonbons jaunes et decide de jouer avec sous la table de Tamar, et avant qu'il ne fasse d'autres degats dans le bureau, Ofri le prend avec lui. "Yallah, il faut distribuer les oeufs aux singes ecureuils", annonce-t-il, et nous quittons le bureau pour avancer dans les coulisses du parc.

 

(צילום: ירון ברנר)

 

Entre la cuisine et l'entrepot, de nombreuses cages sont eparpillees avec a l'interieur, des singes de differentes races. "Ici arrivent des singes qui ont ete entres en Israel en contrebande, en violation de la loi, des singes qui ont ete liberes des laboratoires d'essais sur les animaux", declare Tamar en designant un groupe de babouins dans l'une des cages. "Une partie des singes ont ete eleves de facon illegale dans des maisons de particuliers, jusqu'a ce qu'ils comprennent que c'est impossible ou que les autorites soient arrivees jusqu'a eux et leur aient confisques les singes". ,

 

"Dans l'Abri nous sommes tres occupes depuis ces derniers temps par des travaux de renovation et par la construction d'un grand complexe cloture pour ameliorer l'espace de vie des singes". 

 

Vivre avec lui

 

Ofri Eitan est arrive a l'abri des singes il y a un an et demi. Apres ses etudes de realisateur de films et de montage de sons, il  a decide d'abandonner cette activite pour le dressage de chiens. "Pour moi, il etait evident que les singes etaient l'etape suivante. Ce sont des animaux etonnants et Benji est arrive a moi exactement apres un an de travail dans l'abri", raconte-t-il.

 

(צילום: תמר פרדמן ועופרי איתן, מקלט הקופים הישראלי)

 

Apres que Tamar m'ait raconte l'histoire de Benji, sans me forcer, je me suis propose de suite comme parent d'adoption", se rappelle-t-il. "C'etait clair que ce serait un travail dur et epuisant, mais apres deux semaines de reflexion, je suis arrive a la conclusion que j'etais pret a m'occuper de lui et d'organiser ma vie autour de lui".

 

Benji ne lui laisse pas un seconde de repos. Il l'attrappe par le cou, pose son petit visage sur son epaule et regarde ma camera avec beaucoup de curiosite. Je prie pour qu'il arrete de depiauter le micro que j'ai installe sur le tee-shirt d'Ofri. "Apres l'avoir tenu dans ma main pour la premiere fois, j'ai senti que l'on m'avait confie un bebe et j'ai alors compris ce qui m'attendait dans les prochains mois".

 

Comme un bebe qui a bu du Red Bull

 

Un jour de travail a l'Abri Israelien pour Singes commence a six heures du matin. Il faut sortir Benji du lit et apres un court voyage, les deux arrivent a l'Abri alors que Benji somnole encore. A la fin d'une longue journee de travail, il reviennent a la maison.

 

(צילום: תמר פרדמן ועופרי איתן, מקלט הקופים הישראלי)

 

Eitan vit dans le moshav Hadid avec ses deux chiens, Loum et Lena la sourde. Les soins de Benji sont devenus plus compliques apres que le petit singe, separe de sa poupee poilue qui etait avec lui dans les premieres semaines, commenca a decouvrir le monde autour de lui.

 

"Quand je regarde en arriere, sur la periode qui est deja passee, je ne suis presque pas sorti de ma maison, juste pour le travail et les etudes", raconte Eitan tout en coupant du chou et des tomates pour les singes. "Tres vite, j'ai appris a reconnaitre ce que voulait Benji, ce que disent chaque son qu'il prononce en capucin et comment prendre soin de lui du lever au coucher du soleil". 

 

(צילום: תמר פרדמן ועופרי איתן, מקלט הקופים הישראלי)

 

Selon Ofri, s'occuper d'un bebe singe c'est comme de s'occuper d'un "bebe qui a bu du Red Bull". Benji joue, saute, se dechaine sans arret, il ne s'arrete jamais. "Il me saute sur la tete et s'en sert de tremplin. Comme tous les enfants, il aime toucher les lunettes, et il m'en a deja cassees plusieurs paires, mais ca vaut chaque instant passe avec lui".

 

Les degats sur les affaires d'Ofri augmentent au fur et a mesure que Benji grandit et se developpe. "Sur le clavier de mon ordinateur il ne manque pas moins de 15 touches et j'ai du commander un clavier tout neuf pour mon ordinateur portable. Les fils electriques sont caches, les telephones sont ranges dans les tiroirs et pour mon grand malheur, Benji a fait tomber mon haut-parleurs en jouant dans la maison", se souvient Ofri en se rappelant ses tentatives de proteger sa maison. "A chaque fois qu'il court vers un appareil electrique il faut l'arreter et meme pour l'endormir la nuit, ce n'est pas facile".

 

"Impossible d'entrer dans un supermarche avec un singe"

 

Les singes sont en general eveilles du lever jusqu'au coucher du soleil, mais la lumiere artificielle de la maison d'Ofri complique la routine naturelle de Benji. "Apres plusieurs nuits blanches, Tamar m'a conseille d'eteindre toutes les lumieres de la maison. Sans television, sans ordinateur portable, dans le noir total et seulement comme ca il est pret a dormir, mais  seulement apres une demi heure de protestation".

 

(צילום: ירון ברנר)

 

Ofri a essaye de cacher le plus possible qu'il eleve un singe dans le moshav. "La difference avec un bebe, c'est que tu peux sortir avec ton bebe au parc, aller faire des courses, je ne voulais pas que les gens me voient avec un singe afin de ne pas encourager l'elevage illegal de singe. Il est impossible d'aller au supermarche avec un singe. Quand les gens voient Benji, ils fondent, mais bon nombre ne savent pas que c'est illegal de les elever dans une maison, et ne savent pas du tout que j'ai une autorisation speciale", explique-t-il. "Pour me cacher de tout le monde, je sors avec mes chiens, surtout le soir, avec une capuche sur la tete pour cacher Benji".

 

Comment se debrouillera-t-il avec une main en moins

 

Au debut, le handicap physique de Benji a inquiete les soignants. "Nous nous demandions comment il arriverait a se debrouiller avec une main en moins, mais il est ne avec ce handicap et a reussi a y faire face. Malgre qu'il soit moins bon qu'un autre d'un point de vue moteur, il a la chance d'etre un singe capucin qui a une queue crochet puissante", explique Tamar tout en mettant Benji sur un arbre pour qu'il depense un peu d'energie, pendant qu'Ofri ramasse des feuilles et de l'herbe pour nourrir les singes qui se trouvent dehors, a cote du poste de coupe des fruits et legumes de l'Abri.

 

(צילום: תמר פרדמן ועופרי איתן, מקלט הקופים הישראלי)

 

Nous l'entrainons a grimper aux arbres pour qu'il ameliore son equilibre, qu'il reussisse a monter et a descendre. C'est important qu'il y arrive surtout la ou ce n'est pas stable, comme sur les branches qui bougent".

 

Est-il permis d'elever un singe ?

 

Plus Benji grandit et plus il exprime sa volonte de montrer qu'il a un statut dans la communaute. "Les jeunes singes mordent pour renforcer leur statut dans le groupe, et quand il vivent chez les hommes, que quelqu'un arrive et qu'il pense qu'il est superieur a lui, comme un enfant par exemple, alors il le mord pour lui montrer qu'il est plus fort que lui", explique t-elle.

 

"C'est exactement ce qu'il se passe avec les singes qui grandissent dans les maisons des particuliers. Au debut c'est super parce qu'ils ont des couches et boivent au biberon, a condition que l'on connaisse leurs besoins alimentaires et que l'on ne leur donne pas de sucreries, mais quand ils commencent a grandir et a mordre, alors on les met dans des cages et plus personne ne peut les approcher, et c'est a partir de la que commence l'isolement social et les conditions de vie qui ne leur conviennent pas".

 

(צילום: ירון ברנר)

 

Ces dernieres annees, Tamar Fredman est confrontee a une hausse du nombre de singes eleves illegalement dans des maisons privees, chose qui l'a amenee a commencer un projet de reduction du nombre de singes dans les zoos et les reserves, s'il ne s'agit pas d'especes en voie de disparition, mais principalement dans les 'coins vivants', qui fournissent la principale source de singes vivant en captivite en Israel.

 

Dernierement, elle a pris part a une operation de castration, de sterilisation et de vaccination des 49 singes capucins du zoo municipal de Petah Tikva, qui a ete menee avec succes. Mais regulierement, elle est appellee par les autorites pour soigner des singes qui sont dans des maisons privees ou saisis par la douane. Le principal soucis de Tamar c'est les 'coins vivants'.

 

En Israel, il y a un phenomene unique qui fait que dans chaque kibbuts, moshav ou d'autres endroits, il y a un 'coin vivant', ou on peut  trouver plein de sortes d'animaux, mais aussi des singes. "Selon les estimations, il y a pres de cent 'coins vivants' qui abritent des singes, et pour cette raison, il etait important de gerer la reproduction des singes. Sans surveillance, c'est une ouverture au commerce illegal de singes, et il fallait surtout ameliorer les conditions de vie des singes parce que dans la plupart des cas, il n'y a pas d'infrastructures pour entretenir de grosses communautes de singes".

 

Famille d'adoption

 

Depuis que Benji est arrive a l'Abri, Tamar et Ofri tentent de le faire accepter par des familles de singes capucins qui vivent dans l'Abri, rescapes du projet 'singes guides', et non exposes aux visiteurs. Dans les annees 90 avait ete lance le projet des 'singes guides', pour venir en aide aux handicapes, mais devant l'echec du projet, les singes ont ete transferes a l'Abri Israelien pour Singes.

 

    צילום: תמר פרדמן ועופרי איתן, מקלט הקופים הישראלי  צילום: ירון ברנר

 

"Au debut, nous nous sommes interesses a plusieurs singes qui etaient la pour la rehabilitation, pour voir quel groupe serait interesse par le dossier que nous allions leur donner", dit Tamar en rigolant. "Deux des trois groupes se sont interesses a Benji, jusqu'a ce qu'il choisisse lui-meme ses preferes : un male nomme Shpigler et une femelle appelee Douba, qui ont fait partie du projet des 'singes guides', ainsi qu'une autre femelle du nom de Kiwi, qui est nee dans l'Abri, mais qui est restee orpheline apres la mort de sa mere".

 

(צילום: ירון ברנר)

 

Quand Benji les voit de loin, il saute de l'epaule d'Ofri et court vers eux. Le mouvement des sourcils montrent son excitation, et les etreintes a travers la grille ne font que montrer combien Benji a besoin de la compagnie d'autres singes de sa race. Douba et Shpigler sont censes etre les parents adoptifs de Benji. Chaque jour qui passe, les liens entre eux se renforcent, et il y a quelques jours est arrive le moment crucial : Benji a ete introduit pour la premiere fois dans le lieu de vie du petit groupe.

 

Apres que la porte ait ete ouverte, les adultes ont commence a rentrer a l'interieur et ont ete surpris de voir Benji dans l'enclos. Shpigler etait un peu sous le choc quand Benji est venu vers lui et l'a serre fortement contre lui tout en manifestant vocalement sa joie. Douba a ete la premiere a aller vers lui d'elle-meme et il l'a laisse l'enlacer.   

    (צילום: ירון ברנר)

 

Mais la surprise est venue de Kiwi. "Elle se l'ait tout simplement approprie et a reussi a se lier a lui, c'est-a-dire le prendre sur son dos et son ventre 24 heures sur 24", raconte Tamar. Les premiers jours les soignants sont venus le nourrir au biberon pendant la nuit.

 

Selon Tamar et Ofri, la separation de Benji n'est pas facile, mais ils ont attendu ca longtemps. "Pour lui c'est la meilleure des choses", ca valait le coup".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

 

Voir les videos sur le lien suivant : http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-4360894,00.html

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0