Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Selon les estimations, il s'agirait de 3,5 millions de juifs qui peuvent recevoir la nationalite espagnole, sans renoncer a leur nationalite actuelle.

 

 

Grande nouvelle pour les descendants des expulses d'Espagne : 522 ans apres que le roi Fernand II et la reine Isabelle Iere de Castille aient signe l'ordre d'expulsion des juifs d'Espagne, vendredi, le gouvernement de Madrid a autorise une loi qui permet aux descendants des expulses de recevoir la nationalite espagnole, sans devoir renoncer a la nationalite du pays dans lequel ils vivent.

 

Selon les estimations, il s'agit 3,5 millions de juifs qui peuvent ainsi recevoir la nationalite espagnole. Le changement de la loi permettra a ceux qui le demandent, de recevoir la nationalite de facon automatique, sans tenir compte du lieu ou ils vivent, mais ils devront prouver leur statut grace aux noms de famille, la langue, le patrimoine ou un lien avec les coutumes espagnoles.

 

Il s'agit d'une avancee importante de la reforme du code legislatif civil de l'Espagne, qui a eu lieu en 1982, et qui permettait aux juifs espagnols d'obtenir la nationalite espagnole en residant deux ans en Espagne. Maintenant cette exigence de residence a ete supprimee, et il suffit de presenter un certificat de la "federation des communautes juives d'Espagne" qui prouve le statut de celui qui demande la nationalite.

 

Le ministre espagnol de la justice, Alberto Ruiz-Gallardon, a declare que son pays a une dette envers la communaute juive d'Espagne qui a diffuse la langue et la culture espagnole a travers le monde. "La loi que nous avons passee aujourd'hui a une importance historique profonde, pas seulement parce qu'elle s'interesse aux evenements du passe, dont nous ne sommes pas fiers - comme l'expulsion des juifs en 1492 - mais aussi parce qu'elle montre combien l'Espagne est ouverte a une societe diversifiee".

 

"Nous sommes tres heureux d'entendre que le gouvernement espagnol a finalise le processus en cours et que les juifs originaires d'Espagne pourront recevoir la nationalite , sans renoncer a la nationalite qu'ils ont deja", a declare Lane Winters, qui dirige la federation des originaires d'Espagne a New York.

 

La loi en Espagne n'autorise pas la double nationalite, sauf aux citoyens des pays proches - Andorre et Portugal - et a ceux des pays qui ont ete dans le passe sous controle espagnol comme les Philippines et quelques pays en Amerique latine.

 

La triste histoire

 

Avec la conquete de Grenade, le dernier bastion musulman en Espagne en 1492, fut supprime le dernier obstacle a l'unification ethnique et religieuse de l'Espagne catholique. Ses pieux dirigeants, Fernand II et Isabelle Iere de Castille accepterent alors la proposition extreme de leur conseiller en foi, le grand inquisiteur Torquemada, et signerent l'ordre d'expulsion des juifs le 31 mars.

 

 

Le mois apres cette signature, les dirigeants juifs dont Isaac Abravanel, le tresorier de Fernand et d'Isabelle, essayerent d'arreter ce processus sans reussir a faire annuler cette decision. L'ordre d'expulsion fut finalement publie a la fin du mois d'avril, et conformement a cet ordre, il fut accorde 3 mois pour y obeir. Des milliers de juifs, dont de nombreuses familles riches et/ou influentes, prefererent se convertir au catholicisme, et ne pas se joindre aux quelques 150000 juifs qui partirent en exil : une partie d'entre-eux au Portugal (jusqu'a ce qu'ils soient expulses meme de la-bas avec tous les autres juifs du pays en juillet 1496), en Hollande, en Italie, et la plupart vers les pays d'Afrique du nord et la Turquie, des pays qui ouvrerent leurs portes aux exiles. Les juifs d'Espagne n'eurent pas le droit de vendre leurs biens, qui furent integres au tresor de la royaute et de l'eglise.

 

Plus tard quelques juifs retournerent en Espagne, mais ce n'est qu'en 1968 que le gouvernement espagnol annonca avoir annule l'ordre d'expulsion des juifs d'Espagne.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Judaisme

Partager cet article

Repost 0