Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

"Je suis le premier officier de ma famille. Ma mere m'a dit que j'ai realise un de ses reves. Je me suis beaucoup engagee, mais mon engagement le plus emouvant est surement celui pour 'AKIM' (Association nationale pour la rehabilitation des personnes handicapees mentales en Israel). J'ai vu des gens comme ma soeur qui ont pu servir dans Tsahal". La responsable des volontaires de Tsahal, le lieutenant Tali Guetta, raconte son histoire personnelle.

 

null

 

A son 15eme anniversaire, ma petite soeur, Bat-Hen a raconte avec emotion que dans 3 ans elle serait soldate, emotion qui pour la plupart d'entre vous apparaitra comme idiote, mais pour ma soeur servir dans Tsahal a beaucoup de significations cachees. Ma soeur est atteinte du syndrome de Down, un trouble du developpement qui entraine un retard mental des la naissance. Toute sa vie, ma soeur a voulu etre comme tout le monde, et servir dans Tsahal est une etape pour elle.

 

En plus de Bat-Hen, j'ai encore 7 freres et soeurs et 13 neveux et nieces. Ma famille et moi avons fait l'Alyah d'Ethiopie en 1991 lors de l'operation Shlomo. Quand nous sommes arrives en Israel nous sommes alles dans un camp de caravanes ou nous avons vecu nos 3eres annees en Eretz. Apres, nous avons demenage a Hadera, ville ou nous habitons toujours.

 

Quand je suis arrivee en Israel, j'avais 1 an et c'est une periode dont je ne me souviens pas trop. Je n'y ai pas trop reflechi mais maintenant que je me pose et que je pense a ma vie et a ce qui m'a amene a mon poste actuel, apres coup, je comprend combien l'Alyah en Eretz peut-etre difficile. J'estime enormement mes parents qui sont venus ici en etant adultes et qui ont reussi a s'integrer aussi bien. Malgre les nombreuses difficultes ils n'ont jamais desespere.

 

Ma petite soeur est nee cinq ans apres notre Alyah. Cela n'a pas ete facile pour ma mere, en plus des difficultes de l'integration, elle a accouche d'une enfant pas comme les autres. Ma famille, et ma mere la premiere, ont reussi a l'amener la ou elle est maintenant. Elle a evolue d'une maniere incroyable. Mes parents ont tout fait pour son bien et le notre.

 

Jusqu'a un age relativement avance, je n'ai pas su que ma soeur etait speciale. La premiere fois que j'ai pense qu'il y avait quelque chose de bizarre, c'est quand elle a commence a aller a la maternelle. Nous avons recu des lettres signees par 'AKIM'. J'ai decide de questionner ma grande soeur afin de savoir pourquoi il etait ecrit sur les lettres de Bat-Hen qu'elle etudie dans une institution pour retardes.

 

Je parlais d'elle et je pleurais

 

Ma famille m'a dit que ce n'etait qu'une erreur et que surement qu'ils n'avaient plus d'autres enveloppes. Ce n'est qu'apres plusieurs annees qu'ils m'ont explique que Bat-Hen n'etait pas comme tout le monde et quand j'ai appris cela, ca a ete tres dur pour moi, je parlais d'elle et je pleurais. Quand j'ai grandi, j'ai compris qu'il y avait plusieurs sortes de "gens differents" et aujourd'hui j'apprends d'elle chaque jour quelque chose de nouveau.

 

בת חן וטלי גטה צילום: דובר צה

 

Dans ma famille, l'aide aux plus faibles, le don a la patrie n'est pas qu'un cliche. L'education que moi et mes freres et soeurs avons recu a la maison nous a appris a contribuer et a donner meme si ce n'est pas evident. Chaque fois que nous avons entendu notre mere nous raconter combien l'Alyah a ete difficile, nous savions que nous devions donner de nous-memes a ce pays qui nous a si bien accueillis. C'est surement pour ca que tous mes freres et soeurs qui ont pu s'engager ont servi dans Tsahal a des postes importants.

 

L'ambiance familiale m'a fait comprendre, bien avant mon engagement dans Tsahal, que ce qui m'interesse le plus c'est d'aider les autres et que je devais faire ca meme dans Tsahal. Quand j'ai ete a l'armee, j'ai decide de faire le cours Amir, un cours pour les gens originaires d'Ethiopie destine a renforcer le sentiment d'appartenance au peuple des nouvelles recrues, a l'Etat d'Israel.

 

Des l'entree dans la base de 'Mihve Alon' (ou sous nom non-officiel : "la montagne des opportunites") j'ai senti que j'etais arrivee a un endroit special. Pendant le cours, j'ai senti comment on m'encourageait a faire un vrai service, on s'occupait de moi personnellement pour qu'au final, je fasse le service militaire qui me convienne le mieux, et c'est ainsi que je suis arrivee au cours que j'esperais arriver - le cours de 'Mashakiot tash' (responsable de la gestion de l'amelioration des conditions de service des soldats) et j'ai ete affectee a l'ecole de formation 8 qui se trouve au coeur de l'institut Wingate.

 

Apres 10 mois, je suis partie pour un cours d'officiers. Je ne mentirai pas et je ne dirai pas que ca a ete facile, mais le cours des officiers est une etape que je n'oublierai jamais de ma vie. Toute ma famille est venue a la ceremonie de fin de formation, meme ma petite soeur. Ils sont venus avec des tee-shirts ou ils avaient imprime ma photo. Mes parents etaient les plus heureux et j'ai pu voir l'emotion de ma petite soeur.

 

Elle et mes neveux et nieces n'ont pas arrete de dire qu'ils voulaient s'engager comme Tali. Je suis la premiere officier de ma famille. Ma mere m'a raconte que j'ai realise un de ses reves, elle est fiere de la maniere dont je me suis integree en Israel et dans toutes les discussions, elle rappelle qu'elle a une fille officier. Quand j'etais au garde a vous, dans les rangs, j'ai senti que ce grade ne revenait pas qu'a moi.

 

Tout de suite apres le cours d'officiers, j'ai ete nommee comme officier des conditions de service du regiment "Nahal", une aventure complete et marquante. Apres un an et demi a mon poste, ma commandante m'a propose de la suivre a un autre poste, mais des le depart elle m'a prevenue que je devrais rentrer a la maison parce qu'elle savait que je preferais etre sur le terrain.

 

Ma commandante m'a explique le poste : etre responsable de l'enrolement de tous les volontaires deTsahal, dont certains souffrant du syndrome de Down. 6 mois avant ma soeur avait fete ses 15 ans et je savais que ce poste etait pour moi. Elle voulait aller sur les traces de ses freres et soeurs qui lui servaient d'exemple et faire partie de Tsahal comme eux. A la meme periode, je ne savais pas qu'elle pouvait ete volontaire dans Tsahal. Quand j'ai vu son emotion alors qu'elle esperait etre une soldate de Tsahal, j'ai ete tres triste et j'ai pense que son reve ne pourrait pas se realiser.

 

Apres qu'ils m'aient propose le poste, j'ai decouvert que Tsahal recrute chaque annee, en collaboration avec 'AKIM', des volontaires qui souffrent du syndrome de Down. L'armee permet a ces jeunes adolescents de faire partie de l'aventure qui nous specifie comme societe et leur permet de contribuer a l'Etat d'Israel. Je ne peux pas definir par des mots l'emotion que j'ai ressentie.

 

La decision etait claire et j'ai recu le commandement des volontaires. Dans le cadre de ce poste, je donne des cours a des associations et a des ecoles sur le processus du volontariat et je leur explique comment ca marche. Il y a de nombreux projets pour des soldats handicapes physique ou mental et j'accompagne de nombreux groupes. J'ai le sentiment d'aider de nombreux volontaires qui ne savent pas qu'ils peuvent faire leur service. Ils expriment leur frustration et je prend leur coordonnees pour les aider.

 

Cela fait deja 1 an que je suis a ce poste et j'ai deja vecu de nombreux engagements, mais pour moi le plus emouvant est celui de 'AKIM'. J'ai vu des gens comme ma soeur qui ont pu entrer dans Tsahal.

 

Je lui explique qu'elle est comme tout le monde

 

Malgre qu'il reste encore du temps a ma soeur avant son integration, je m'efforce de la preparer de la meilleure facon possible. Nous nous entrainons a l'appel, a differencier les billets et les pieces et au deplacements en transports publics. Il est important pour moi qu'elle soit independante le plus possible. Meme pour la vaisselle, je ne laisse rien passer, je lui explique qu'elle est comme tout le monde.

 

Pendant mon service, j'ai compris que l'aventure militaire est un tremplin pour la vie civile pour de nombreuses personnes. A mon poste, je realise des reves pour des adolescents comme ma soeur. Je suis heureuse d'avoir eu la chance de permettre aux soldats volontaires de participer a cette experience du service militaire et je suis persuadee que cette aventure les marquera toute leur vie.

 

De mon travail avec les nombreux volontaires qui viennent tous les ans servir dans Tsahal, j'ai appris que peu de choses resistent a la volonte. Celui qui veut servir le fera quelque soit ses limites. Je crois que ceux qui servent et surmontent les obstacles qui se dressent devant eux devraient etre des exemples pour nous tous.

 

L'auteur de cet article est la responsable des volontaires de Tsahal, le lieutenant Tali Guetta.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0