Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La Turquie et la Jordanie sont avec nous dans le meme bateau, mais si Bachar el-Assad decide de repliquer a une attaque americaine, il frappera surement Israel. Quelles sont ses options, et pourquoi y a t-il de fortes chances pour qu'il s'en abstienne ?

 

צילום: AFP

 

Les bateaux de guerre americains s'approchent des cotes syriennes et le chef d'etat-major des Etats-Unis va presenter au president americain Barack Obama quelles sont les options militaires possibles pour une attaque en Syrie, mais meme apres le massacre a l'arme chimique effectue la semaine derniere, il n'est pas du tout sur qu'Obama frappe le pouvoir en place de Bachar el-Assad.

 

Les navires de guerre de la marine americaine sont equipes de missiles Tomahawk, dont les Etats-Unis se sont deja servis dans d'autres guerres au Proche-Orient. Si les americains attaquent a partir de la mer avec leurs missiles de croisiere, ou s'ils bombardent par la mer et par les airs - comme il semble juste que cela se fasse contre un pouvoir qui massacre sa propre population - les syriens pourraient repondre en frappant Israel. Une autre possibilte serait que les russes reagissent a une attaque en envoyant des missiles anti-aeriens de type S-300, ou d'autres systemes de defense. Si c'est le cas, alors Israel devra alors evaluer cette nouvelle realite et reflechir a sa propre reaction. 

 

Israel est consideree comme etant la plus proche alliee des Etats-Unis, c'est la raison pour laquelle le pouvoir d'Assad pourrait vouloir nous faire du mal. La Turquie et la Jordanie se trouvent sur le meme bateau que nous, mais il semblerait qu'en cas d'attaque americaine contre la Syrie, Israel ait plus de risques de subir les represailles syriennes.

 

La question est : quelle sera la reaction d'Assad ? Les syriens peuvent se contenter de rechauffer la frontiere du Golan, comme ils l'ont deja fait a plusieurs reprises jusqu'a maintenant. Au moins une fois, le pouvoir d'Assad a recrute des palestiniens de l'organisation d'Ahmed Jibril (Front Populaire de Liberation de la Palestine), qui ont tire plusieurs obus de mortier en direction du Hermon. L'organisation de Jibril a un compte a regler avec Israel, notamment depuis hier, suite a l'attaque de Tsahal a Naameh, qui se situe au Liban entre Beyrouth et Saida et qui est un bastion du FPLP, en reponse aux tirs du jeudi 22 aout 2013 de quatre roquettes  sur la Galilee occidentale.

 

Sans hysterie et sans panique

 

Malgre tout, il est possible que les syriens repliquent aussi en tirant des roquettes et des missiles vers Israel. Il y a de fortes chances que les syriens n'agissent pas contre Israel, meme si les Etats-Unis les attaquent, afin de ne pas plus aggraver leur situation. Dans tous les cas, Israel n'acceptera aucun tir, quel qu'il soit, qui violerait sa souverainete, et cela meme s'il ne cause aucun degat. Ce sujet est une des lignes rouges du gouvernement actuel et cela a deja ete precise a plusieurs reprises a Damas a l'aide d'actions sur le terrain.

 

Il est plus que probable que les services de renseignement de Tsahal soient constamment a l'ecoute du terrain et qu'ils observent tout ce qu'il se passe en Syrie - et qu'ils transmettent leurs informations aux americains. A partir du Hermon, il est possible de voir ce qu'il se passe a Damas grace a une simple paire de jumelles, ainsi que d'entendre tout ce qu'il s'y passe. Il y a entre Israel et les Etats-Unis une coordination permanente. Parallelement a cette collaboration, on se tient pret et en alerte, y compris sur le front interieur.

 

En plus de cela, il est plus que probable qu'Israel sera informee a l'avance d'une attaque americaine en Syrie, meme si tous les details ont deja ete publies dans les journaux americains et que meme Assad peut se faire une idee plus ou moins precise de ce qu'il pourrait se passer.

 

Mais tout cela semble encore loin, il n'est meme pas sur du tout qu'Obama attaque la Syrie, et encore moins sur que si cela arrive Assad, decide d'attaquer des cibles israeliennes. Mais nous devons y etre prepares, sans hysterie et sans panique.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost 0