Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Eyal Meshulam a cherche son chien Pedro pendant deux ans, apres qu'il ait disparu de la maison de ses parents, au moshav Alonei Abba, un jour de fete de l'independance - et depuis aucune trace du chien. Eyal est depuis parti au Nigeria pour gagner sa vie et etait persuade de ne plus revoir Pedro. Cette semaine il a recu une nouvelle etonnante qui lui a fait acheter un billet d'avion pour Israel.

 

 (צילום: אייל משולם)

 

Perdre son chien est un des plus grands cauchemar des proprietaires de chiens. Plus le temps passe et moins il y a de chances de retrouver son chien. Celui qui a vecu cela s'appelle Eyal Meshulam, conseiller en environnement, habitant de Tiv'on et qui a dernierement emigre au Nigeria pour gagner sa vie. Meshulam a adopte Pedro il y a trois ans, quand il etait encore un petit chiot, un husky croise avec un loup blanc.

 

"C'est un chiot de la chienne de ma soeur. Je l'ai adopte et il a ete chez moi pendant environ un an, et quand je me suis rendu chez mes parents au moshav Alonei Abba pour la fete de l'independance, a une distance d'environ sept kilometres, il s'est enfui du jardin. Apparemment il a recu a sortir tout seul", se souvient Eyal lors d'une interview telephonique donnee du Nigeria ou il est parti habite il y a quelques mois.

 

 (צילום: לימור משולם)

 

Eyal avait alors alerte sa famille et ils ont commence a chercher Pedro dans les alentours. "On a mis des pancartes partout, on a publie sur Facebook, on s'est rendus chez les veterinaires et nous avons mis des avis de recherche chez eux, nous avons ete dans les chenils et les fourrieres au cas ou quelqu'un l'avait trouve et amene la-bas. Nous avons meme vu un chien qui lui ressemblait comme deux gouttes d'eau dans une organisation qui s'occupe de faire adopter les chiens, mais ce n'etait pas lui".

 

Les jours sont passes, et Eyal raconte qu'a un certain moment il a renonce a la possibilite de revoir Pedro un jour, il a decide de changer sa routine et de partir au Nigeria dans le cadre de son travail de conseiller en environnement. "Nous avions un million de theories sur ce qui aurait pu lui arriver, mais nous ne savions pas ou il etait".

 

Il y a environ un mois l'histoire connut un nouveau tournant. "Une amie a moi qui est venue habiter dans la maison ou je residais a Tiv'on m'a appele et m'a annonce avoir vu Pedro a cote de la maison. Elle l'a reconnu de suite et l'a amene chez elle. J'ai eu du mal a croire que Pedro etait avec elle".

 

 (צילום: לימור משולם)

 

 

 (צילום: לימור משולם)

 

"J'etais tres heureux, mais en meme temps sceptique parce que plusieurs fois on m'a dit l'avoir retrouve alors qu'il ne s'agissait que de chiens qui lui ressemblaient beaucoup, mais apres verification ce n'etait pas Pedro", raconte-t-il. "Je lui ai demande de se rendre chez le veterinaire afin qu'il verifie sa puce d'identification, et ce n'est qu'apres la validation par le veterinaire que j'ai pu etre vraiment heureux".

 

Eyal a explique qu'il a ete deborde par les sentiments pendant les deux jours qui ont suivi. "J'etais en high de folie. J'ai juste demande a ce qu'ils m'envoient des photos de lui. Sur le coup j'ai eu envie de revenir en Israel pour le voir".

 

Selon Eyal, Pedro a emmenage chez ses parents a Alonei Abba. "Ils me racontent qu'il est plus calme et qu'il a change apres tout ce temps".

 

 (צילום: לימור משולם)

 

 

 (צילום: לימור משולם)

 

La soeur d'Eyal, Limor Meshulam, a pris Pedro avec elle pour un petit moment, et Pedro a ete amene a une visite de controle a la clinique veterinaire 'Vets4Pets' de Yaffo.

 

Le docteur Tom Morrison, le veterinaire de la clinique, qui a controle Pedro pour la premiere fois a raconte que "la puce permet au veterinaire de controler l'identite des animaux grace a une recherche toute simple. Il y a des gens qui ont peur de mettre une puce a leur chien parce qu'ils pensent que c'est comme dans 'Big brother' et qu'il est possible de suivre le chien comme dans les films, mais en fait c'est comme une plaque d'identification de soldat", explique-t-il.

 

"Pedro est arrive en bon etat de sante et ne ressemble pas a un chien qui vit dans la rue depuis deux ans. Dommage que celui qui l'a pris chez lui n'a pas fait verifier sa puce d'identification, il aurait pu etre rendu a Eyal depuis longtemps".

 

A la fin du mois Eyal est cense rentrer en Israel pour rendre visite a sa famille. "J'attends deja avec impatience de le voir a l'aeroport". Il conclut en envoyant un message a tous les proprietaires de chiens qui ont perdu leur chien : "le plus important c'est de ne pas desesperer et de continuer de chercher. Et bien sur, de penser a mettre une puce d'identification aux chiens".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0