Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Elle est entree, et a ete choquee. Une maitresse qui a fait une visite a domicile a ete confrontee a une terrible pauvrete et elle ecrit une lettre aux ministres de l'education et a celui des affaires sociales : dans ces conditions il est impossible d'apprendre.

 

 

C'est l'histoire d'une maitresse qui prend son travail a coeur, et dont l'implication l'a amene a etre confrontee a la pauvrete insupportable dans laquelle vit un de ses eleves, dans des conditions qui ne lui permettent pas d'etudier. Elle a raconte son experience difficile dans une lettre et elle l'a envoye aux ministres de l'education et a celui des affaires sociales.

 

Il s'agit d'une maitresse de classe de CP d'une des ecoles de Jerusalem et qui effectue des visites aux domiciles de ses eleves afin de connaitre de plus pres leurs familles. Quand elle est arrivee au domicile d'un de ses eleves elle a ete choquee par le niveau de pauvrete de cette famille.

 

Des son entree dans l'immeuble elle a decouvert une cage d'escaliers sans lumiere, pleine de souillures et de marches cassees. Dans l'appartement elle a decouvert une promiscuite terrible : "dans le salon il y a des lits ou un adolescent, une grand-mere et son fils dorment, le fils etant handicape. Une petite table pour manger, des meubles de cuisine delabres et prets a tomber. Dans l'autre piece la mere de famille dort avec plusieurs de ses enfants en bas age. Quand tous les lits sont en place il est impossible de bouger. Quand le pere des enfants vient leur rendre visite il dort avec eux dans la meme piece".

 

La maitresse a ecrit que cette visite lui a retire le sommeil et ne cesse de la terrifier. "Est-il possible que dans ma classe un de mes eleves vive dans de telles conditions, et que chaque jour je lui demande d'amener des livres et des cahiers de travail alors que chez lui il n'a ni bibliotheque ni chevet ? Est-il possible que j'exige de cet eleve de faire ses devoirs quand il n'a meme pas de table ? Est-il possible que je lui demande d'etudier comme ses amis alors que sa situation est si dure ? Est-il possible que je continue comme ca ? Non et non. Je ne peux pas continuer comme ca".

 

Selon elle, pendant sa visite l'enfant lui a raconte etre triste. "J'ai appris de ma visite que nous, les enseignants, devons faire plus d'efforts. Quand un eleve ne prepare pas ses devoirs cela doit nous alerter. Un eleve ne peut pas etre dispose a apprendre quand il vit dans une telle pauvrete et une telle promiscuite".

 

La maitresse ne s'est pas contentee d'ecrire cette lettre, elle a appele tous les enseignants a faire des visites a domicile, en particulier chez les eleves qui ont des difficultes a l'ecole, et cela afin de voir dans quelles conditions ils vivent.

 

Cette maitresse n'est pas isolee. De nombreux enseignants et directeurs d'ecoles du pays ont rapporte l'annee derniere qu'il y a une aggravation de la situation economique chez leurs eleves et que certains arrivent affames a l'ecole. Au vu de cette situation certaines ecoles mettent en place des bancs et des sandwichs a tous ceux qui en ont besoin. Une des maitresses a declare : "il est bien evident que ce n'est qu'une solution temporaire".

 

Le responsable du reseau ORT, Tsvika Peleg, raconte que dans les ecoles certains eleves sont absents des cours parce qu'ils vont travailler pour aider leur famille a gagner leur vie. Il avertit : "un eleve qui a faim ne peut pas etudier".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0