Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le journal 'Yediot aharonot' rapporte que Tsahal a prepare une nouvelle carte qui divise Israel en 200 zones d'alerte. Le but : permettre aux citoyens de continuer de vivre leur vie pendant les tirs de roquettes et de missiles.

 

 ()

 

Le but - calmer et rassurer : Tsahal a divise sa carte des alertes en 200 zones, pas moins que ca. C'est ce que rapporte ce matin le journal 'Yediot aharonot'.

 

Nombreux sont ceux qui se souviennent la carte des zones d'alertes datant de la guerre du Golfe - celle qui divisait Israel en 6 parties, afin de permettre a Tsahal de donner des ordres conformement a la situation des zones sur lesquelles etaient tires des missiles Scud. Depuis, de nombreux missiles et roquettes sont passes dans le ciel d'Israel, et la semaine derniere Tsahal a finalise sa nouvelle carte.

 

Ces dernieres annees Tsahal a realise un travail d'envergure afin d'ameliorer les alertes en cas de tirs de missiles. Selon les revelations faites la semaine derniere par le chef du renseignement militaire, le general Aviv Kochavi, 170000 missiles sont diriges sur Israel. Une des missions les plus importantes de l'armee est d'evaluer les temps d'alerte avant un tir et de s'y preparer - et ainsi permettre aux civils de se mettre a l'abri.

 

Grace aux efforts d'amelioration des systemes de detection de l'armee de l'air, il est possible d'avoir des alertes plus rapides et plus precises que par le passe, meme s'il s'agit de tirs groupes. En plus de cela, la defense civile a mis en place des moyens d'alertes qui sont plus selectives que jamais. Qu'est ce que cela veut dire ? Si a une epoque une roquette etait tiree dans le sud en direction du mont Hebron, par exemple, meme les habitants de Jerusalem devaient se mettre a l'abri. Maintenant Jerusalem dispose de "moyens supplementaires, la capitale israelienne est divisee en quatre zones differentes".

 

רצים בזמן אזעקה. ארכיון (צילום:הרצל יוסף)

 

La division du pays en regions d'alertes s'est faite au fur et a mesure. Pendant la deuxieme guerre du Liban, en 2006, la carte comprenait 25 zones. Le soir du debut de l'operation 'Hamoud anane', en 2012, ce nombre avait ete porte a 127 zones d'alertes, et l'annee derniere il avait ete monte a 146.

 

"L'ajout de ces nouvelles zones permettra de reduire le nombre de personnes devant se mettre a l'abri, permettra de renforcer la resistance nationale des civils et leur permettra de continuer de vivre normalement, de reduire le nombre de victimes et enfin de donner une plus grande liberte d'action aux decideurs". a-t-on declare au sein du 'Pikud Haoref'.

 

Au centre de cette evolution et de cet ajout de zones d'alertes, se trouvent aussi les bases de Tsahal qui ont aussi ete touchees par le passe. Lors de l'operation 'Hamoud anane', par exemple, des roquettes ont ete tirees sur des bases de Tsahal qui se trouvaient a proximite de la bande de Gaza, et ou se trouvaient plusieurs milliers de soldats, sans que ces derniers en aient ete alertes a l'avance et aient eu le temps de se mettre a l'abri. A cause de cette situation plusieurs soldats ont ete tues ou blesses.

 

Les alertes pourront etre transmises aux civils de differentes manieres : radio, televisions et sites internets. Pour l'heure ces alertes ne sont consacrees qu'aux tirs de roquettes et de missiles, mais il est prevu que dans le futur que le 'Pikud haoref' puisse aussi se servir du systeme mis en place pour alerter le public d'autres menaces, comme les tremblements de terre, les tsunamis et les fuites de matieres dangereuses.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

 

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0