Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

L'adjoint du ministre du petrole a rendu public ce que le pouvoir refuse de reconnaitre : "en 2010 la production de petrole a baisse a cause de l'arret des investissements etrangers dans le developpement des installations petrolieres".

 

 

צילום: רויטרס

 

 

Les sanctions commencent a faire leur effet : l'adjoint du ministre du petrole iranien a reconnu lundi que l'industrie petroliere de son pays est en baisse suite a la baisse des investissements etrangers et l'echec des pourparlers depuis 4 ans entre les iraniens et la plus grande societe de gaz naturel de Pologne.

 

L'adjoint du ministre du petrole iranien, Ahmad Kalbani, a revele dans un rapport special, les consequences des sanctions decretees par l'occident sur son pays. Ces conclusions sont revelees par l'agence de presse iranienne des etudiants, dans lesquelles elles devoilent que la production de petrole brut de l'Iran a baisse en 2011 "suite au boycott des investissements dans le domaine du developpement des champs de petrole".

 

Le journal americain "New York Times" rapporte que la republique iranienne a aussi souffert du retrait des investissements de la societe petroliere russe pour le developpement des champs petroliers dormants du sud-ouest du pays - pour un montant d'un milliard de dollars. Mais quelques heures apres cette publication iranienne, la societe russe "Tatneft" a nie cette information, et a affirme sur son site internet avoir signe un accord sur ce dossier.

 

צילום: EPA

 

Plus tot dans la journee, un journal iranien a declare que pas moins de 10 commissions differentes cherchaient des moyens de neutraliser les consequences des sanctions des pays occidentaux.

 

D'apres le journal "Hoursan", un acteur economique du gouvernement de Mahmoud Ahmadinejab a ecrit dans un rapport presente au cabinet gouvernemental que les commisions se reunissent tous les jours pour reflechir sur le sujet.

 

La pretention principale : "les sanctions sont vouees a l'echec"

 

C'est ce qu'il se passe en Iran, quatrieme pays producteur de petrole et deuxieme producteur de gaz naturel, qui lutte pour sa survie plus que ce qu'elle ne le pretend a cause des sanctions occidentales. La pretention principale de l'Iran etait jusque-la que les sanctions etaient vouees a l'echec ou a aboutir a un resultat non souhaite.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli

 

http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-4164302,00.html

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :