Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les habitants du centre de Damas sont restes ce matin dans leurs maisons et les barrages des forces de securite ont ete renforces. "Le ciel a ete rouge toute la nuit. Nous n'avons pas dormi une seule seconde", raconte un des habitants de la ville. Ils se sont mis a l'abri dans les caves et ont regarde la montagne en feu. Selon la television du Hezbollah : Israel a bombarde un elevage de poulets.

 

טילי פאתח 110 איראניים (צילום: AP)

Missiles 'Fatah 110' iraniens

 

Les rues du centre de Damas etaient quasiment vides et sans pietons ce matin apres ce que les habitants ont decrit comme une nuit d'horreur. Seuls quelques magasins ont ouvert. Les barrages qui protegent les sites gouvernementaux des attaques des rebelles ont ete renforces pour faire face a la deuxieme attaque israelienne d'un site militaire syrien.

 

"La nuit s'est transformee en jour", explique un des habitants, "le ciel a ete rouge toute la nuit. Nous n'avons pas dormi une seule seconde. Les explosions ont commence apres minuit et ont continue toute la nuit", a declare cet habitant a l'agence Reuters.

 

"Il y avait des explosions tout autour de ma maison", a t-il ajoute, "et les habitants se sont caches dans les caves pendant toute la nuit". Les syriens qui habitent a cote de la base qui a ete bombardee ont raconte que les explosions ont dure pendant plusieurs heures et ont ete entendues a de plusieurs endroits differents a cote de Damas. L'un d'eux a parle d'un endroit ou habitent des responsables du gouvernement. Dans le centre de Damas les gens ont raconte qu'au debut ils ont cru a un tremblement de terre.

 

"Vers trois heures du matin une tres forte explosion nous a reveille. Tout le batiment a tremble", a raconte a l'AFP un habitant de Damas. "Apres il y a eu une serie d'explosions qui a dure une demi heure et nous a empeche de dormir", a t-il explique avec la voix qui tremble.

 

"Je n'ai jamais vecu une telle horreur", a declare une femme qui etait a cote de lui. "Nous avons entendu de tres fortes explosions et nous avons cru que notre maison explosait. Nous avons vu les flammes sur la montagne. Nous nous sommes regroupes dans la cage d'escalier de l'immeuble".

 

Un elevage de poulets

 

La chaine 'Al-Manar' du Hezbollah a diffuse des images provenant, selon elle, des zones bombardees. Le journaliste a declare qu'un des endroits bombarde est un entrepot d'armes et de munitions. Il l'a montre et a ajoute que cette installation apartient a l'aeroport agricole situe a la peripherie de Damas. Il a explique que les munitions explosent encore de temps en temps.

 

Dans le meme reportage, il a ete explique que le bombardement a aussi touche une installation militaire. Selon 'Al-Manar', il s'agirait d'un site d'elevage de poulets qui appartient a l'industrie militaire syrienne, et qu'a cote il y a aussi des installations de fabrication de beton et de the. 'Al-Manar' pretend encore que lors de cette attaque de nombreux civils auraient ete tues ou blesses, ainsi que des animaux.

 

המשלוח המתין בדמשק והופצץ. מטוס קרב ישראלי (צילום: EPA)

 

Le journaliste a interviewe un soldat qui etait sur place et qui a explique que l'attaque a eu lieu la ou est fabriquee la nourriture pour les soldats syriens. Il a raconte avoir vu de ses yeux le missile qui a ete tire d'un avion, et a meme montre l'endroit ou il est tombe. Un autre soldat a declare qu'il s'agit d'une "zone civile a 99%", ou il y a aussi des installations d'approvisionnement en eau et en the.

 

Le journaliste a conclu en expliquant que les rebelles ont tente d'exploiter l'attaque israelienne et de prendre d'assaut les barrages militaires autour de Damas et de penetrer dans la ville, mais que l'armee syrienne les a tenu en echec. Afin de montrer que tout etait revenu a la normale il a declare : "ce matin toutes les routes etaient de nouveau ouvertes et la circulation etait revenue a la normale".

 

De la poussiere partout

 

Le journaliste syrien Abdallah Mavzini a explique au site internet 'Russia Today' sur la nuit passee : "tous les batiments ont tremble. Il y avait de la poussiere partout. Tout le monde etait reveille, les gens ont couru dans les escaliers pour descendre et se mettre a l'abri. Maintenant nous avons plus d'informations. On pouvait entendre les explosions partout dans la ville. Les gens ont peur".

 

Meme les medias israeliens et dans le monde continuent de diffuser des details sur le bombardement, ses objectifs et ses resultats. Un responsable officiel israelien a declare a l'AFP qu'Israel a attaque cette nuit en Syrie, dans la peripherie de Damas, une cargaison d'armes iraniennes destinee au Hezbollah. Selon cet officiel israelien, "Israel a attaque a cote de l'aeroport de Damas et l'objectif de l'attaque etait des missiles iraniens". Au debut de la reunion hebdomadaire du gouvernement, le premier ministre Benyamin Netanyahu a souhaite ne pas parler du sujet.

 

שמי הלילה בדמשק, כפי שצולמו על ידי תושבים

 

Le journaliste de la chaine 'Sky' en arabe a rapporte que la direction militaire et politique syrienne est entree en reunion afin d'etudier la reponse a donner a cette attaque israelienne. L'agence de presse officielle 'SANA' a rapporte qu'il y a eu des victimes cette nuit, sans preciser combien ni leur etat.

 

La television d'Etat syrienne a ete la premiere a parle de cette attaque, elle a parle d'explosions puissantes qui ont secoue plusieurs sites de la region de Damas. La Syrie a accuse Israel du bombardement de 'L'institut de recherche militaire' de la ville. Des responsables du renseignement occidental ont confirme que la cible de l'attaque etait des missiles de type 'Fatah 110' destines au Hezbollah. Il s'agirait apparemment de la meme cargaison deja bombardee vendredi.

 

Un responsable militaire iranien a nie, lors d'un entretien avec la chaine libanaise 'Al-Mayadeen', proche du Hezbollah, que la presence d'armes iraniennes etait au coeur de cette attaque. Le ministre iranien de la defense a declare que "l'attaque israelienne contre la Syrie a ete effectuee avec le feu vert des americains. Elle montre le lien entre eux et les terroristes mercenaires qui se trouvent en Syrie".

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :