Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Tsvi Dar est ne dans une famille assimilee en Tchecoslovaquie, mais l'ideal sioniste l'a ramene a son judaisme. Il a ete combattant, il  a investi de l'argent dans la creation de villages, et a gagne le prix d'Israel de la defense. Meme Ben Gourion l'appreciait.

 

Franz Ladrer (Tsvi Dar) est ne en 1898 dans une famille assimilee a Karlovy vary, a la frontiere entre la Boheme et la Tchecoslovaquie. Peu apres sa naissance, la famille demenagea a Teplice, a l'ouest du pays.

 

Deja dans sa jeunesse Tsvi se revela etre un personnage charismatique capable d'entrainer avec lui les autres jeunes. L'ideal sioniste a ramene Tsvi a son judaisme. En 1913 il etait deja educateur principal dans le mouvement de jeunesse sioniste Blau-Weiss. Avec le declenchement de la premiere guerre mondiale, Tsvi se porta volontaire pour servir dans l'armee du Kaiser, et tres vite il devint un officier tres bien note pour son role joue dans les combats sur le front italien.

 

A la fin de la guerre il revint a Teplice. Son pere voulut qu'il se lance dans le commerce, mais l'esprit de Tsvi etait ailleurs, en Eretz Israel. Ses amis du mouvement de jeunesse s'inscrirent a des cours de formation a l'agriculture dans un village et s'appelerent eux-memes le groupe "Avoda" (travail). Il s'unirent au groupe appele "Mahafekha" (revolution) qui etait a Berlin dans le but de partir en Israel et de creer la-bas un village hebreu.

 

Au debut le groupe arriva a la ferme de Heftsiba qui se trouve a cote de Hadera. A la fin de son service militaire Tsvi arriva en Eretz, apres ses amis, a la fin de l'annee 1920 et le travail l'amena a se rapprocher du groupe "Avoda", qui travaillait en 1921 au pavage de la route qui reliait Tiberiade a Migdal. De la il fut envoye en tant que delegue a la conference fondatrice de la Histadrout, a Haifa.

 

Apres la fondation de la Histadroute, Tsvi rejoint ses amis qui etaient passes de la ferme Heftsiba a la vallee de Jezreel ou il travaillaient a la creation du village de Nahalal - la-bas Tsvi organisa avec ses amis la contruction d'un village bien a eux.

 

Les institutions voulurent les envoyer reconstruire le kibbutz de Houlda, mais Tsvi reussi a les convaincre de leur attribuer un endroit pour leur projet. Mais il leur manquait le financement pour l'achat des terres, alors Tsvi partit en 1922 en Tchecoslovaquie faire un appel aux dons aupres des juifs, et il revint avec assez d'argent pour financer les terres de Ein Harod, Tal Yossef, Heftsiba, et Bet Alfa. Cette annee la, les kibbutz Heftsiba et Bet Alfa s'installerent aux pieds de Gilboa.

 

La main dans tout et tout dans la main

 

Alors que tous les kibbutz voisins appartenaient a des mouvements, les membres de Heftsiba ont prefere garder leur independance. Tsvi etait leur dirigeant et etait convaincu qu'il ne faut vivre que du travail des membres, et ne pas se contenter de peu.

 

Au niveau des idees ils etaient socialistes. Les discussions au kibbutz se deroulaient en allemand, et Tsvi s'occupait de tout : il faisait le travail physique, le secretariat, la tresorerie et la securite de Heftsiba. Alors a la tete du kibbutz il cherchait aussi a trouver un moyen de vivre en paix avec les voisins arabes. Les conditions de vie etaient tres dures et la pauvrete regnait sur la region. Tsvi essaya d'unifier les kibbutz afin qu'ils travaillent ensemble pour arriver a faire face aux difficultes.

 

La bonne reputation de Tsvi l'a amene a etre l'homme des missions nationales des les annees 40. Au debut il a ete amene a diriger l'usine "Kofer hayeshouv" - chargee de creer du capital afin de creer une force de defense hebreu. Puis il dirigea l'usine "Vulcan", et a la creation de l'etat d'Israel il organisa l'industrie militaire du pays, et fut a sa tete jusqu'en 1967. Quand Israel feta ses 20 ans d'independance Tsvi recu le prix d'Israel de la defense.

 

Tsvi est mort de maladie en 1969. Pendant toutes ces annees il resta en contact avec ses amis de Heftsiba et fut enterre la-bas.

 

Voici la premiere partie a propos de cet homme et de ses actions : "industrie dans la vallee".

 

 

 null

Frantz Ladrer (Tsvi Dar) a la fin de la 1ere guerre mondiale pendant sa formation a l'agriculture en Tchecoslovaquie

 

null

Le kibbutz Heftsiba pendant ses premiers jours

 

null

Des l'installation du kibbutz Tsvi compris que pour developper l'agriculture il fallait se mettre sur les rails du progres, et amener dans la region des outils mecanises. Heftsiba fut un des premiers kibbutz a avoir des machines agricoles. Des le debut il compris qu'il fallait s'unir avec les autres kibbutz pour acheter et mettre en service ce materiel. C'est ainsi que fut acheter le premier tracteur commun a Heftsiba et a Bet Alfa.

Sur la photo : Tsvi et Rosa Epstein font le plein de "l'international" (dans le texte).

 

null

Tsvi Zora - 1931

 

null

Heftsiba - 1934

 

null

Tsvi invitait a Heftsiba tous les grands d'Israel, et du monde, qu'il connaissait. Un jour le haut commissaire britannique, Sir Arthur Wauchope, demanda a rencontrer Tsvi a Heftsiba. Sa demande fut : "ne me recevez pas avec de la nourriture particuliere, juste avec ce que vous mangez tous les jours de l'annee".

Quand il arriva au kibbutz, les membres de Heftsiba etaient assis autour de tables pleines de bonnes choses. Sir Wauchope fut emerveille et demanda : "c'est ce que vous mangez toute l'annee ?". Tsvi lui repondit que non. "Mais j'ai demande a manger ce que vous mangez tous les jours de l'annee !". Alors Tsvi lui repondit : "et nous nous voulions manger ce que vous vous mangez tous les jours de l'annee".

 

null

A leur arrivee, les membres de Heftsiba trouverent une source le long de Gilboa, qui etait responsable de marecages et de fievres pendant l'hiver. Tsvi commenca de suite un programme de canalisation des terres. Le canal principal de drainage devait traverser les terres de Tal Yossef, et il fut tres difficile a Tsvi de convaincre les membres de Tal Yossef. Quand le canal fut creuse, meme les membres de Tal Yossef purent arriver l'hiver en train dans la vallee.

Sur la photo : le creusement du canal de drainage F (quand il fut demande pourquoi canal F, il fut repondu qu'en fait ce canal s'appelait canal Frantz).

 

Le manque principal, avec le developpement des installations dans le goush Noriss, etait l'eau potable et l'eau pour l'agriculture pendant les mois secs de l'ete. La source de Harod, et d'autres, etaient distribuees a l'aide de canaux dans les six kibbutz de la region. Au debut des annees 30, Tsvi prit l'initiative de chercher de nouvelles sources d'eau et de creuser des puits.

Sur la photo : le professeur Picard a cote du puit A de Heftsiba. On raconte que le professeur Picard etait un specialiste dans la recherche de nouvelles sources d'eau : il se promenait avec une baguette de sourcier, et quand elle se mettait a bouger alors il decretait que la se trouvait une source d'eau souterraine.

 

null

Creusement manuel du puit A de Heftsiba.

 

null

1933 - La pompe du puit A. Malgre que le travail fut effectue par les membres de Heftsiba et de Bet Alfa, Tsvi proposa de creer un organisme local de gestion de l'eau et de partager avec les kibbutz du goush Harod toutes les sources d'eau trouvees.

 

null

Tsvi a cote de la gare de Shata.

 

null

La femme de Tsvi, Elena, avec leur grande fille Hava.

 

null

Hava et Amnon, les enfants Ladrer, a Heftsiba en 1930.

 

null

Helena et Hava - Heftsiba 1938.

 

null

Tsvi (a gauche) recoit en 1928 le president tchecoslovaque, Thomas Masaryk, a Heftsiba.

 

null

Thomas Masaryk visite la creche de Heftsiba.

 

null

Dans les annees 50 Tsvi travaille pour la nation.

Sur la photo : Tsvi en compagnie de David Ben Gourion.

 

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli

Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :