Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand France Inter fait des emissions antisemites, ca donne ca :

http://www.franceinter.fr/emission-a-votre-ecoute-coute-que-coute-la-femme-qui-hesitait-a-s-installer-en-isarel
       

Dans cette emission du 27 fevrier 2012, Margarete et Philippe de Beaulieu animent leur emission face a une intervenante juive qui telephone pour parler de son projet d'Alyah en Israel. Suite a cela, les deux animateurs - antisemites - se livrent a un delire antisemite des plus primaires en se servant de cliches propagandistes et d'arguments de bas etages !

J'ai retranscrit pour vous le dialogue de cette emission, avant que France Inter en supprime le podcast ! Jugez par vous-memes :

null


Margarete de Beaulieu : "Philippe nous partons vers Bordeaux, que tu connais bien puisque tu y es presque ne"

Philippe de Beaulieu : "Comment ca presque ne ?"

Rire debiles et dialogue sans interet...

 

Margarete de Beaulieu : "Alors Severine, vous vous y retrouvez dans ce joyeux bric a brac ?"

encore des rires debiles...

Severine : "bonjour Margarete, bonjour docteur, (toujours leurs rires debiles), bonjour"

Philippe de Beaulieu : "Bonjour, alors qu'est-ce qu'y a qui va pas encore ?"

Severine : "encore ? non mais..."

Philippe de Beaulieu : "non, mais c'est parce que nous c'est tous les jours"

Margarete de Beaulieu : "Voila, c'est un peu l'impression qu'on est a la maison, oui maman j'ai mal ici, j'ai mal la, tu m'as fait de la peine, je vais le dire a papa, allez-y allez-y Severine"

Severine : "bon alors voila, mon mari a decide de partir en Israel"

Philippe de Beaulieu et Margarete de Beaulieu : "ouf, waouh, combien de temps?"

Severine : "ben non, pour s'installer"

Philippe de Beaulieu : "ad vitam eternam, il a ete mute ?"

Severine : "ah non, non, c'est un choix, son frere est la-bas depuis trois ans"

Margarete de Beaulieu : "hummmm, vous avez des enfants ?"

Severine : "oui trois"

Margarete de Beaulieu : "oh les p'tits bouts. Et vous pensez que votre couple va tenir le coup aussi loin l'un de l'autre ?"

Severine : "ah non, mais moi je vais le rejoindre"

Margarete de Beaulieu : "ah d'accord, mais vous placez les enfants ou ?"

Severine : "on va pas les placer, ils viennent avec nous"

Philippe de Beaulieu : "d'accord, mais alors vous etes jui..." (il n'arrive meme pas a dire le mot)

Severine : "comment ?"

Philippe de Beaulieu : "vous etes jui..." (il n'arrive toujours pas a dire le mot)

Severine : "oui nan, excusez-moi je n'entends pas du tout ce que vous dites"

Philippe de Beaulieu : "nan, je vous demandais si vous etiez jui..."

Severine : "si on est juifs ?"

Philippe de Beaulieu : "voila"

Severine : "ah oui d'accord, oui oui mon mari est juif, je suis juive, et ben oui mes enfants aussi..."

Margarete de Beaulieu lui coupe alors la parole

Margarete de Beaulieu : "ah oui d'accord, c'est bon on a compris, on a bien bien entendu, tout le monde est de la meme, voila !"

Philippe de Beaulieu : "bon du coup c'est quoi le probleme ?"

Severine : "ben moi je suis francaise, alors quitter mon pays pour aller a l'etranger..."

Philippe de Beaulieu : "ben, c'est pas l'etranger pour vous Israel"

Severine : "si, c'est un pays que je ne connais pas"

Margarete de Beaulieu : "oui, mais vous vous battez, enfin si je puis dire, suffisamment pour avoir ce pays quand meme, alors si c'est pas pour y aller c'est dommage non ?"

Severine : "oui, enfin c'est mon mari qui a besoin de retrouver sa famille, et puis aussi ce qu'il considere comme la terre de ses ancetres"

Philippe de Beaulieu : "oui, enfin ancetres, faut aller chercher loin quand meme. Moi je vais pas aller creer une colonie au Kenya tout ca parce qu'on y a retrouve des traces des premiers homo-sapiens (rires debiles en fond) qui sont donc mes arrieres arrieres arrieres grand-peres, il ne faut pas me taxer de quoi que ce soit hein, je ne suis pas antisemite"

Severine : "ouais ouais, non mais"

Philippe de Beaulieu : "je suis c'est vrai assez antisionistes"

Severine : "oui, oui, enfin moi aussi y a des choses que je ne comprends pas toujours dans la politique d'Israel"

Philippe de Beaulieu : "voila, c'est bien de le dire"

Severine : "oui, mais enfin c'est pas pour ca que je conteste le bien fonde de l'Etat d'Irael"

Philippe de Beaulieu : "ah bon ?"

Margarete de Beaulieu : "d'autant que je crois savoir, arretez-moi si je me trompe, que tout le monde n'est pas tout a fait d'accord sur les traces de de..., y a beaucoup de disputes et de bagarres sur "c'est a moi, non ca c'est a moi, la c'est chez moi", des gros problemes d'immobilier, enfin de voisinage quasiment"


Severine : "nan, attendez, ecoutez, ca va quand meme au-dela de ca"

Philippe de Beaulieu : "oui, mais enfin, oui il faut aussi se mettre a la place des palestiniens qui voient debarquer une horde de jui... qui revendiquent leurs terres, c'est un peu comme quand les allemands ont debarque a Paris, ca fait jamais plaisir"

Margarete de Beaulieu : "ah oui, c'est vrai, ca fait un petit peu pareil, alors c'est un peu curieux cette facon, et la c'est la psychotherapeute hein qui parle, d'infliger aux autres ce qu'on a subi soi-meme"

Severine : "oui, ecoutez pardon mais je ne vois vraiment pas comment vous pouvez comparer l'invasion nazi avec la revendication d'un peuple pour un pays"

Philippe de Beaulieu : "oui, attendez, je ne suis pas antisemite hein, a la rigueur antisioniste d'accord"

Margarete de Beaulieu : "non mais c'est vrai, ce n'est peut-etre pas un bon exemple, pardon Severine, j'me demande si ca serait pas plutot en fait, c'est pas un petit peu comme Monaco"

Severine : "quoi ?"

Margarete de Beaulieu : "ben la bande a Gaza, c'est un petit peu comme Monaco, une enclave, un petit pays, et... Ah oui bon ils revendiquent rien eux, Monaco, ils revendiquent rien"

Philippe de Beaulieu : "si, le secret bancaire"

Margarete de Beaulieu : "ah oui voila, ils sont riches, oui mais non, ca marche pas du coup. C'est pas comme les palestiniens, eux ils n'ont pas de sous. C'est les juifs qui sont tres riches"

Philippe de Beaulieu : "c'est vrai, ca marche pas du coup"

Severine : "nan mais attendez, qu'est-ce que vous racontez la ? Y a des juifs tres pauvres, notamment en Israel"

Philippe de Beaulieu : "ben pourquoi ils reviennent pas en Europe puisque maintenant ca va ? Hein, je sais pas, en Pologne, en Hongrie, y en a plus beaucoup, ou chez nous en France bon y en a pas mal deja, mais y a plein d'endroits "

Severine : "est-ce que vous savez combien d'annees de persecutions le peuple juif a subi ?"

Philippe de Beaulieu : "oui, on sait ca merci, oui oui mais il faut faire attention avec ca car a force de le dire c'est galvaude, ca devient crispant et, en fait ca provoque l'effet inverse"

Severine : "bon ecoutez, je suis desolee, mais je vais raccrocher la, vraiment la je ne peux pas entendre ca, je vais raccrocher. Je raccroche la, je raccroche"

Elle raccroche.

Margarete de Beaulieu : "et voila, elle se pose en victime, y a pas de dialogue, et hop, c'est la guerre. C'est la guerre des voisins. Je te jure Philippe, y a des moments ou on a envie de leurs envoyer Stephane Plaza et Catherine Le Marchand pour reconcilier tout le monde. Parce que a force, si ca continue, je te jure, va y a avoir un mort"

Philippe de Beaulieu : "de toute facon c'est simple, on ne peut pas parler de ce sujet sans qu'on soit tout de suite pris pour des antisionistes alors qu'on est juste antisemites"

Margarete de Beaulieu : "ah non... Parce que t'as dit le contraire"

Philippe de Beaulieu : "on ne peut pas parler de ce sujet parce qu'on est pris de suite pour des antisemites alors qu'on est juste antisionistes. Voila c'est ca que je voulais dire", "un petit proverbe tcheque Marga, pour nos amis qui sont connus pour leur sens des affaires : celui qui a un bon voisin vendra sa maison plus cher"

Margarete de Beaulieu : "ah, alors a bon entendeur salut", "au revoir a tous, merci !"


Retranscrit par David Goldstein pour Haabir-haisraeli

 

Tag(s) : #Antisemitisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :