Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
Trois femmes se sont inscrites a la folle course de montagne, 'Trail Verbier Saint-Bernard', qui s'est deroulee dans les alpes suisses. Elles se sont entrainees sur les marches des tours Azrieli, se sont equipees du drapeau de leur pays, et ont ete les premieres israeliennes a passer la ligne d'arrivee. Quelqu'un a dit 'Girl power' ?
Par Nitza Haddad

null
 
Il ya deux mois Sivan Tafla, une amie de mon groupe d'entrainement a la course a pieds, et proprietaire de l asociete Mtbsuisse (qui repesente la course en Israel) m'a raconte son reve de faire cette course folle du 'Trail Verbier Saint-Bernard' : "tous les ans je me tiens sur la ligne d'arrivee de 'La Fouly' et je bave de jalousie. Je dois faire cette course une fois dans ma vie", m'a dit Sivan avec son regard enflamme de predateur, puis elle m'a explique comment nous allions conquerir les alpes avec le barbarisme iraelien, et que tout ce qu'il me restait a faire c'etait de dire oui avec la tete, et de commencer a travailler mon francais.
 
Pleines d'enthousiasme nous avons recrute une troisieme amie, Diana, pour cette mission, et nous avons commence a passer des cotes de Jerusalem aux marches des tours Azrieli de Tel Aviv pour renforer les muscles de nos jambes afin de pouvoir cumuler 2464 metres de cotes puis 2294 metres de descentes. En tout 29 kilometres de course folle en plein milieu de montagnes incroyables.
 
Nous connaissions deja la difficulte physique et mentale - mais cette fois c'etait different
 
Ce genre de courses sont en general reservees aux pionniers et a ce genre de personnes que tu regardes tout en revant d'avoir les memes muscles aux jambes. Mais cette annee les organisateurs de la course ont ouvert la course de 29 kilometres aux amateurs afin de leur permettre de vivre cette aventure en plein milieu de cette nature extraordinaire. En plus de notre distance de 29 kilometres, il y en a deux autres : 60 kilometres avec un denivele de 4000 metres, et 110 kilometres avec un denivele de 7000 metres.
 
null
 
Chaque periode d'entrainement qui a jalonne le chemin de cette competition nous a uni et a cree chez nous une volonte de combattantes que nous ne nous connaissions pas. Toutes les trois nous avions deja fait plusieurs marathons par le passe, et nous connaissions la difficulte physique et mentale, mais cette fois ce fut different. Cette competition nous a fait connaitre un nouveau record feminin, et nous a permis de faire face aux forces de la nature des alpes suisses. Un mois et demi d'entrainement intensif nous a amene sur la ligne de depart en Suisse.
 
Nous avons montre a tout le monde qu'Israel est sur la carte !
 
Les derniers jours avant la competition, nous nous sommes entrainees en faisant des simulations topographiques censees representer le parcours de la course, et ce afin de limiter les surprises le jour de la course. D'entrainement en entrainement nous sommes devenues des chevres des montagnes au sein d'une population europeenne qui parle francais.
 
null
 
Diana a ma droite et Sivan a ma gauche. Le drapeau d'Israel est fierement tenu par nos mains, nous montrons a tout le monde qu'Israel est sur la carte ! Le starter commence le compte a rebours, et nous rugissons en retour, pleines de motivations et equipees de nos batons de course plantes dans la terre. En quelques secondes le ruban tombe au sol, et nous, comme des animaux affames, nous nous elancons dans les alpes suisses afin de tenter de survivre a ce qui nous attend.
 
Tres vite nous sommes arrivees a la premiere montee, un denivele de 1160 metres sur 6 kilometres de long. Cette premiere montee ne fut pas trop dure, en tout cas pas aussi dure que nous le pensions. Nous pensions passer cette premiere etape en 2 heures, 2 heures 30, mais a notre grande surprise nous arrivames au sommet en 1 heure 48 minutes. A ce premier point de controle nous avons bu et mange un peu. 
 
Nous avons commence ensemble, nous finirons ensemble !
 
Nous etions super motivees par notre resultat et nous avions le sentiment d'avoir conquis les alpes - ce sentiment nous a donne assez de motivation pour continuer la course. Nous nous sommes arretees quelques minutes pour la photo et nous avons chante la chanson de Shouli Nathan 'Yerushalayim shel zahav'. Les coureurs autour de nous nous ont applaudi, puis nous nous sommes lancees dans la descente vers Lourtier - 1400 metres de denivele sur 10 kilometres.
 



La course en 2011
 

Nous avons glisse sur cette descente. Nos jambes etaient legeres et le soleil nous a agreablement rechauffe. Voila, presque la moitie de la course etait deja derriere nous. Nous sommes arrivees a Lourtier, au deuxieme point de controle, au bout de 3 heures et 50 minutes. Nous avons mange un peu de pates et avons fait le plein de feculents, nous avons change nos vetements, et nous sommes equipes de vetements plus chauds pour affronter la nuit alpine qui nous attendait.
 
Nous partons pour la deuxieme partie de la course. Nous tenons nos batons de course comme si c'etait ca qui allait nous sauver de la prochaine cote. Nous avons commence l'escalade sans nous separer un instant. C'etait notre strategie depuis le depart. Nous avons commence ensemble, nous finirons ensemble !
 
Nous commencons a sentir la ligne d'arrivee
 
La deuxieme montee, vers La Chaux, presentait un denivele de 1126 metres sur 5,5 kilometres. OK les amis, ici nous avons compris qu'aucun marathon que nous avions deja fait ne valait ce truc de psychopate.
 
null
 
La montee etait composee de cotes a 25% sur des chemins tellement etroits que nous ne pouvions presque pas bouger, nous avons combattu pour arriver au sommet. Cela a ete tres dur. Cela faisait deja 6 heures  que nous etions sur nos jambes, la fatigue commencait vraiment a se ressentir. Mais pas un instant nous n'avons arrete, ne nous sommes plaintes, ou avons pleure. Tout ce que nous voulions c'etait d'arriver au sommet.
 
Au bout de 7 heures et 16 minutes nous arrivons au troisieme point de controle. Il est deja presque 23 heures. Nous buvons trois verres de soupe, nous mangeons quelques morceaux de chocolat suisse, et nous commencons a sentir la ligne d'arrivee. "Ca y est", nous nous disons l'une a l'autre, "encore une descente de 700 metres et c'est fini", la-bas le reve va enfin se realiser.
 
La fierte d'etre israeliennes nous a innonde a chaque metre
 
Au milieu des centaines de coureurs nous nous sommes toujours senties differentes : trois femmes israeliennes, bronzees avec des cheveux bruns, au milieu de tout ces europeens tout blancs. La fierte d'etre israeliennes nous a innonde a chaque metre et chaque metre de cette course.
 
Pleine de fierte, j'ai senti que nous ouvrions la route aux israeliennes qui viendront apres nous. A cet instant j'ai ete payee pour mes efforts et je me suis aimee, ainsi que mes deux amies qui etaient devant moi. J'ai vu comment le reve etait devenu realite.
 
La ligne d'arrivee commence a se reveler, on commence a voir les lumieres de la station de sky de Verbier a travers la nuit, une des plus connue et des plus grande d'Europe. Et l'imagination commence a travailler, comment nous allons passer la ligne d'arrivee main dans la main.
 
הישראליות מעודדות במקצה של ה-60 ק
 
Apres 9 heures et 48 minutes nous avons franchi la ligne d'arrivee. Nos corps sont fatigues mais satisfaits du resultat. Il ne nous reste plus qu'a nous reposer jusqu'a la prochaine course.
 
'Trail Verbier Saint-Bernard' 2013 nous voila !
 
Un grand merci a Ran Alterman, champion d'Israel de triathlon, qui nous a entraine avec professionnalisme en si peu de temps pour une course si longue.
 
Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli
Tag(s) : #Israel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :