Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

70 ans apres la liberation du camp d'extermination il a ete trouve des bouts de bois avec des motifs dessines par des clous dont se servaient les nazis pour tatouer le numero sur le corps des prisonniers juifs.

 

 (צילום: EPA)

 

Meme apres 70 ans des signes de la haine continuent d'etre retrouves : le directeur du musee du camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, Piotr Cywinski, a annonce qu'il avait ete trouve du materiel dont se servaient les soldats nazis du camp pour tatouer les prisonniers juifs. C'est ce qu'a rapporte hier le journal britannique 'The Telegraph'.

 

Dans le materiel trouve il y a un 'tampon' avec le chiffre 2, deux avec le chiffre 3 et un autre avec le chiffre 6 (ou 9). Piotr Cywinski a montre ces 'tampons' et a temoigne qu'il s'agissait de la "decouverte la plus importante qui ont ete faite ces dernieres annees".

 

 (צילום: EPA)

 

Le directeur du musee a raconte qu'il ne pensait pas qu'il aurait ete possible de trouver  ce materiel un jour, et surtout pas apres toutes ces annees. "Plus les annees passent et les rescapes de la shoah disparaissent, et plus ces tatouages cruels marques dans leur chair disparaissent avec eux, mais ces 'tampons' racontent cette histoire meme apres toutes ces annees", a-t-il raconte.

 

Les 'tampons' sont faits de clous fixes dans des petits bouts de bois et recouverts de metal. Ils etaient plantes dans la peau des prisonniers et de l'encre etait alors versee sur la plaie toute fraiche afin de fixer le tatouage.

 

Les soldats SS tatouaient tout juif qui arrivait au camp avec un numero qui lui etait attribue, en majorite sur le bras mais parfois aussi sur la poitrine. Apres la guerre ces numeros sont devenus des symboles du manque d'humanite de ce camp. "Ce materiel a beaucoup de valeur et represente beaucoup de choses, et il sera expose au musee", a declare Piotr Cywinski. Au musee on raconte que ce materiel a ete decouvert en Pologne, mais on refuse de reveler l'endroit exact et l'identite de celui qui l'a trouve.

 

 

Auschwitz fut le seul camp ou on tatouait les prisonniers pendant la shoah. A la creation de ce camp d'extermination les numeros des prisonniers etaient fixes sur leurs vetements, mais la regle fut changee par la suite a cause de l'etat de degradation des vetements et de la difficulte qu'avaient les gardiens a identifier les corps de leurs victimes apres qu'elles aient ete depouillees afin d'etre assassinees.

 

Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.

Tag(s) : #Shoah
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :